L'histoire de la 15e Escadre

L'escadre est nommée en l'honneur du Vice-maréchal de l'air Clifford McKay McEwen de Moose Jaw, qui a servi dans la force aérienne du pays pendant la période comprise entre la Première Guerre mondiale jusqu'à la fin des hostilités de la Seconde Guerre mondiale.

Les origines de la 15e Escadre remontent au début de la Seconde Guerre mondiale. L'Aviation royale du Canada passa alors un contrat de service avec le Club de pilotage de Moose Jaw en vue de la formation des pilotes qui feraient leur service en temps de guerre. À peine quelque mois plus tard, ce programme fut remplacé par le plus vaste programme de formation du personnel navigant de tous les temps - le Programme d'entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB) , ce qui donna lieu à la construction de l'actuelle 15e Escadre, ou aérodrome McEwen.

Fondé en tant qu'entité de la Royal Air Force, l'aérodrome servit, pendant la Seconde Guerre mondiale, à la formation de plus de 1 200 pilotes des forces aériennes du Canada, de la Grande-Bretagne et de la Nouvelle-Zélande. Cinq de ces pilotes se virent décorés de la Croix du service distingué dans l'Aviation pour leurs exploits.

En 1952, le climat de tension croissante découlant de la guerre froide mena à la remise en service de l'aérodrome en vue de la formation de pilotes du Canada et des pays alliés membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord . Des monomoteurs Harvard et des avions à réaction Silver Star servirent d'abord à la formation. Au milieu des années 1960, on les remplaça par l'avion-école à réaction CT-114 Tutor de Canadair, un aéronef de fabrication canadienne qui allait régner dans le ciel surplombant la Saskatchewan au cours des 40 années suivantes.

Au début des années 1970, le Colonel O.B. Philp, commandant de la BFC Moose Jaw, mit sur pied un groupe non officiel d'instructeurs bénévoles, baptisé « 2e Équipe de formation de l'École de pilotage des Forces canadiennes ». Au fil des ans, le groupe s'est transformé en une des équipes d'acrobatie aérienne militaire les plus célèbres du monde : les Snowbirds.

Aujourd'hui, l'escadre sert de lieu principal de formation dispensée dans le cadre du programme d'Entraînement en vol de l'OTAN au Canada (NFTC), soit un programme international de formation de pilotes militaires dans le cadre duquel des élèves-pilotes de partout dans le monde ont retrouvé leurs homologues canadiens dans le ciel du Sud de la Saskatchewan.