16e Escadre Borden

 La 16e Escadre fut originalement formée comme étant une Escadre opérationnelle de l'Aviation Royale du Canada (Réserve) à Hamilton, le 1er octobre 1950. Son rôle était de gérer et de contrôler le 424e Escadron. L'année suivante, le 1er août 1951, l'escadron fut renommé la 16e Escadre (Réserve); exactement un mois après, l'escadre fut renommée comme étant la 16e Escadre (Auxiliaire) et garda ce titre jusqu'au moment de sa dissolution, le 1er avril 1964. Plus récemment, la 16e Escadre fut reformée à St-Jean (Québec) le 1er avril 1993, peu de temps après son affectation au Commandement aérien. Puisque qu'elle ne possédait aucun aéronef, la 16e Escadre était supposée devenir un des deux centres d'entraînement du Commandement aérien. Par contre, la Revue des effectifs de la Défense 1994 affecta St-Jean au Commandement des Forces terrestres et la Base des Forces canadiennes (BFC) Borden fut subséquemment sélectionnée par le Commandant du Commandement aérien comme étant le meilleur emplacement pour le deuxième centre d'entraînement et la nouvelle base de la 16e Escadre.

Borden est le choix le plus logique pour le nouveau centre d'entraînement du Commandement aérien. Non seulement est-elle la base de la plus grosse unité d'entraînement du Commandement aérien, l'École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes (ETGAFC), mais elle est aussi considérée comme étant le lieu de naissance de l'ARC.Ouverte comme étant une école d'entraînement aérien en 1917, sept ans avant la formation de l'ARC, Borden fonctionna constamment à travers la guerre, la paix, la dépression, la guerre et encore une fois la paix, comme étant un centre d'entraînement des Forces aériennes. Bien que l'entraînement de l'équipage ait été le premier rôle de la nouvelle base aérienne, l'entraînement des techniciens commença au début des années 1920.Cette activité continua jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale alors que l'entraînement du personnel navigant revint dans le cadre du Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique. À la fin de la guerre, l'entraînement de l'équipage fut retiré de Borden et des installations et de l'équipement modernes furent acquis pour l'entraînement du génie et celui du support technique.L'entraînement initial de vol retourna à Borden pour une brève durée au cours des années 60, et l'instruction des Contrôleurs du trafic aérien fut également donné sur la base de 1957 jusqu'au moment où l'Unité d'entraînement du contrôle aérien fut déménagée à Cornwall en 1979

En vue de préparer la mise sur pied de la 16e Escadre à la BFC Borden, l’École de formation des chefs subalternes de la Force aérienne déménage de Penhold, en Alberta, à Borden, en juin 1994, et est rebaptisée Centre d’instruction et de perfectionnement professionnel du Commandement aérien (CIPPCA). Le 12 octobre 1994, l’ETGAFC et le CIPPCA accueillent l’École du contrôle de la circulation aérienne des Forces canadiennes (ECCAFC), rebaptisée École des opérations de contrôle aérospatial des Forces canadiennes (EOCAFC) plus tard pour former la 16e Escadre. En 2004, le CIPPCA est rebaptisé École du commandement aérien (École COM AIR), avant d’être renommé École de l’Aviation royale canadienne (École ARC) en 2014. La 16e Escadre regroupe trois unités d’instruction diverses et un quartier général.

Le quartier général de la 16e Escadre, l’ETGAFC et l’École de l’ARC sont situés à Borden, et l’EOCAFC est établie à Cornwall, en Ontario. La 16e Escadre est une formation hébergée à la BFC Borden et relève du commandant de la 2e Division aérienne du Canada.

La 16e Escadre Borden est située à la Base des Forces canadiennes Borden.

En savoir plus sur l'histoire de la 16e Escadre.

Escadrons

Équipement

  • Pas d'aéronefs
Insigne

La devise : «Apprendre, se perfectionner, se surpasser»

Équipe de commandement

Colonel Godbout

L'adjuc Lisa Harvey

Nouvelles de l'escadre

COVID-19

Défense nationale et Forces armées canadiennes – COVID-19

Voici les dernières informations et ressources à l’intention des civils et militaires de l’Équipe de la Défense concernant le nouveau coronavirus 2019 (COVID-19), qui évolue rapidement, ainsi que les mesures prises pour minimiser les risques pour nos employés civils et militaires.
Le 19 mars 2020

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser
Le 1 février 2020

Dans un champ de terre, deux pompiers portant leur équipement complet arrosent des morceaux de métal fumant à l’aide d’un tuyau attaché à un camion-incendie.

Nos gens : le lieutenant Jenson Gilby

Le lieutenant Jenson Gilby, de l’ARC, effectue un changement professionnel naturel en passant du poste de chef de peloton du service d’incendie de la 12e Escadre à celui d’officier du génie construction.  
Le 20 mars 2020

Un homme vêtu d’une combinaison de vol vert olive assis dans le poste de pilotage d’un hélicoptère.

Nos gens : le capitaine David He

« Je me sens privilégié de faire partie de cette collectivité à un moment aussi rare et stimulant », dit le capitaine David He, pilote du 443e Escadron d’hélicoptères maritimes.
Le 18 mars 2020

Dans un grand hangar au plafond élevé, une femme vêtue d’une combinaison à camouflage orné d’un insigne en forme de drapeau sur l’épaule est assise à un bureau sur lequel se trouvent des écrans et des ordinateurs.

Nos gens : la caporal-chef Vicky Fortin

La caporal-chef Vicky Fortin, administratrice des services financiers à la 12e Escadre, estime très important d’être une bonne chef. Elle veille actuellement au mentorat d’un soldat dans sa section et souhaite lui donner le meilleur exemple possible.  
Le 13 mars 2020

Voir d'autres nouvelles

Nos coordonnées

L'officier des affaires publiques de la 16e Escadre
Quartier-général de la 16e Escadre
C.P. 1000, succursale Main
Borden, ON
Canada L0M 1C0

Bureau des affaires publiques

Téléphone : (705) 424-1200 poste 2815
Fax : (705) 423-3385
Courreil : 16-PA@forces.gc.ca