Commandant de la 5e Escadre

Lieutenant-colonel Guy Parisien

Lieutenant-colonel Guy Parisien

Le Lcol Guy Parisien termine ses études en technologie du génie électronique au St. Lawrence College à Kingston (Ontario) en 1999. Après une brève carrière de technologue en électronique, il se joint aux Forces canadiennes en 2001, dans le cadre du Programme de formation des officiers – Éducation permanente.

Au terme de son instruction à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes à Kingston, le Lcol Parisien est affecté au Régiment des transmissions interarmées des Forces canadiennes (RTIFC) en mars 2004. Il occupe les fonctions de commandant de troupes du 3e Escadron et d’officier des besoins régimentaires. En avril 2006, il est déployé à Kandahar, en Afghanistan, dans le cadre de l’Opération Archer - Rotation 1, en tant que commandant des troupes du Système national d’information de commandement et de contrôle et G6 Officier des opérations de l’élement de commandement national.

En 2007, le Lcol Parisien est réaffecté à l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes où il exerce les fonctions de commandant adjoint du 2e Escadron, qui est responsable de l’entraînement des militaires du rang de la Branche des communications et de l’électronique. Après une affectation d’un an pour terminer son baccalauréat en sciences au Collège militaire royal,  il est promu au grade de Major et affecté à Ottawa en avril 2009 comme officier d’état-major dans l’organisation du Directeur – Carrières militaires. 

En 2010, le Lcol Parisien est envoyé à la 4e Escadre Cold Lake (Alberta) en tant qu’officier des services d’information et de télécommunication de l’Escadre, où il est responsable de tout le soutien en matière de communication pour une escadre de chasseurs fort occupée de même que pour les emplacements d’opération avancés dans le Nord. En 2012, il se rend au Kosovo comme membre de l’Opération Kobold – Rotation 5, où il assure du mentorat pour les Forces de sécurité du Kosovo et le ministère civil intégré.

En 2013, le Lcol Parisien est affecté à la 1re Division aérienne du Canada (1 DAC), à Winnipeg (Manitoba), en tant qu'A6 adjoint, pour coordonner le soutien en communication dans toute l’Aviation royale canadienne. En octobre 2014, le Lcol Parisien participe au déploiement de l’Opération Impact – Rotation 1 à titre d’A6 de la Force opérationnelle aérienne Irak, où il planifie la mise sur pied du soutien en communications pour la Force opérationnelle aérienne déployée et occupe le poste de chef d’état-major.

En 2015, le Lcol Parisien participe au Programme de commandement et d’état-major interarmées au Collège des Forces canadiennes à Toronto. À la fin du programme, il est promu à son grade actuel et est affecté de nouveau à Winnipeg, en tant qu’A6 de la 1 DAC, où il est responsable de la prestation des effets des communications intégrés pour le compte du commandant du 1 DAC.

En 2018, le Lcol Parisien a accédé au poste de commandant de l’Escadron de soutien technique des télécommunications et des moyens aérospatiaux et il était responsable de la prestation de services spécialisés de génie, d’instruction et de production dans les domaines de l’aérospatiale et des télécommunications à l’appui des opérations de la Force aérienne à l’échelle mondiale.

En août 2020, le Lcol Parisien est devenu le commandant d'escadre de la 5e Escadre Goose Bay, où il est responsable de la base et des opérations dans toute la région du Labrador.