Centre d'instruction supérieure de l'armée canadiennes

Le Centre d'instruction supérieure de l'armée canadiennes (CISAC) est situé à la 8e Escadre depuis  1996. La mission du CISAC, en sa qualité d'école nationale, consiste à : 

« Appuyer la génération et le déploiement de forces prêtes à combattre par la prestation d'une formation liée au parachutisme et aux opérations de livraison par air ».

Le CISAC est mieux connu comme le « centre d'excellence » de 13 cours différents couvrant toute la formation liée au parachutisme (à sangle d'ouverture automatique et militaire en chute libre), à la livraison par air (à l'inclusion des opérations héliportées et du contrôle des zones de largage et d'atterrissage (DZ/LZ)), aux opérations en montagne, à la descente en rappel, aux patrouilles d'orienteurs-marqueurs et à toutes les qualifications d'arrimeur de parachute. Le Centre forme chaque année 800 étudiants.

Le CISAC est la seule école nationale dotée d'une tâche opérationnelle. Il lui incombe en effet de disposer de deux officiers disponibles sur avis de deux heures et de deux équipes de six membres, sur avis de quatre heures, aptes à se déplacer aux fins d'opérations de grandes catastrophes aériennes (CATAIR). La CATAIR est une opération interarmées de la Force aérienne et de l'Armée de Terre. Elle inclut le saut en parachute, avec le matériel de survie, au site de l'écrasement et l'appui aux efforts des techniciens en recherche et sauvetage (tech SAR) par la fourniture d'un abri et de nourriture aux survivants.

La Section des essais aéroportés et des évaluations (SEAE) du Centre élabore, met à l'essai et évalue tout l'équipement lié aux opérations aéroportées et de transport aérien en appui à l'Armée de Terre. Ces essais vont des parachutes et casques aux procédures et au matériel d'arrimage du matériel aérotransportable en vue du largage. La SEAE reçoit également des missions d'appui aux essais du matériel de la Force aérienne et des tech SAR.

À l'aide de renforts des unités régulières et de réserve, le CISAC fournit le cadre et le foyer de l'Équipe de parachutistes des Forces canadiennes, les SkyHawks, qui s'exécute dans un maximum de 40 sites différents, au Canada et aux États-Unis, pendant la saison des spectacles aériens.

Le CISAC est responsable de la production et de la modification de la doctrine de l'infanterie légère et des opérations aéroportées en vue de l'approbation de la Direction de la doctrine de l'Armée de Terre, située à Kingston, et de sa mise en œuvre par la même Direction.

Par suite de la refonte, en 1998, du Dépôt d'entretien des parachutes des Forces canadiennes (DEPFC), le Centre est désormais responsable du contrôle, du pliage, de l'entretien et de la réparation de tous les parachutes et du matériel connexe de l'Armée de Terre et des tech SAR.

Au besoin, le CISAC offre son soutien à l'Armée de Terre et à la Force aérienne dans leur instruction et dans leurs opérations par la fourniture de chefs largueurs et de parachutistes-instructeurs, d'arrimeurs et de contrôleurs du DZ ainsi que de parachutes, de matériel et d'instructeurs.

Selon les besoins opérationnels, le CISAC peut même donner ses cours à divers endroits (plus précisément les cours d'opérations héliportées et de contrôleur DZ/LZ) ou donner des cours adaptés à des unités précises.