À la conquête du ciel depuis 75 ans

Article de nouvelles / Le 22 novembre 2017 / Numéro de projet : RCAF-20171122-01

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par le caporal Peter Aboud

Lorsque le lieutenant-général Michael Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne, est monté sur le podium pour s’adresser aux Bisons, soit les militaires du 429e Escadron de transport, des moteurs d’aéronef ont commencé à rugir à l’extérieur du hangar. « C’est un excellent moment pour lancer les moteurs! » a dit le commandant en riant.

C’est ainsi que va la vie à la 8e Escadre Trenton, en Ontario. Le 7 novembre 2017, le 429e Escadron, une des unités les plus occupées de l’escadre, a célébré son 75e anniversaire : 75 ans passés à titre de chef de file mondial dans le secteur de l’aviation en incarnant les valeurs primordiales du Canada. L’escadron a souligné l’événement en tenant toute une gamme d’activités auxquelles ont pu participer les Bisons d’aujourd’hui et d’hier.

L’histoire de l’escadron a commencé en 1942, à la Station East Moor de la Royal Air Force, dans le Yorkshire, en Angleterre, où l’unité a vu le jour en tant qu’escadron du 4e Groupe du Bomber Command. Pendant toute la Seconde Guerre mondiale, l’escadron a effectué plus de 3 200 sorties de bombardement et a reçu 11 honneurs de guerre.

Depuis 1945, il a fait l’objet de nombreux changements; il a été dissous puis reconstitué et il a déménagé de Saint‑Hubert, au Québec, à Winnipeg, au Manitoba, et enfin à Trenton. Toutefois, en 2007, le CC‑177 Globemaster III arrivant à sa base d’attache actuelle, soit la 8e Escadre, le 429e Escadron a assumé le rôle qu’on lui connaît aujourd’hui : il est devenu l’élément principal de la mobilité aérienne et du transport aérien stratégique au Canada.L’adaptabilité caractérise l’escadron, mais aussi le Globemaster III. Cet avion de transport stratégique a joué un rôle indispensable dans les opérations en Afghanistan, dans la lutte contre l’État islamique et pendant l’opération Reassurance, en Europe de l’Est. La participation du 429e Escadron à ces importantes missions des forces coalisées atteste de l’importance qu’accorde le Canada à la collaboration et à la coopération internationales. Toutefois, cet aspect du travail qu’accomplit le 429e Escadron ne représente qu’une fraction de ce qu’il offre au monde.

Le drapeau canadien peint sur l’empennage gigantesque du Globemaster est devenu un symbole d’espoir dans les zones sinistrées de la planète. Qu’il doive se rendre à Haïti, aux Philippines, au Népal ou en Colombie‑Britannique, en raison d’incendies de forêt, le Globemaster livre des provisions à ceux et à celles qui en ont le plus besoin. Au cours de ses dix années dans le 429e Escadron, l’appareil a transporté plus de 45 millions de kilogrammes de provisions et de matériel et plus de 30 000 passagers.Tout récemment, le 429e Escadron s’est rendu à Puerto Rico pour porter secours aux sinistrés au lendemain des ouragans Irma et Maria.

« Je n’avais jamais vu de destruction d'une telle ampleur », dit le capitaine Steve Alexander, commandant de bord pendant la première moitié de la mission de trois semaines. « Des arbres avaient perdu tout leur feuillage, des immeubles avaient été détruits et des éoliennes se trouvaient en mille morceaux au sol. »

Averti de sa mission seulement 12 heures avant son départ, l’équipage de six aviateurs s’est envolé pour la Caroline du Sud, où il recevrait ses ordres du 601st Air Operations Center, installé en Floride. C’était une des premières fois de l’histoire qu’un Globemaster canadien devait travailler directement pour un gouvernement étranger. Des opérations intensives se sont poursuivies pendant trois semaines : l’équipe a transporté des véhicules, du personnel et de l’équipement, y compris une équipe de médecine préventive de la United States Army. Elle a parfois dû travailler pendant 16 à 18 heures par jour. « C’était une expérience incroyable », dit le capitaine Alexander. « Je n’oublierai jamais voir les familles qui avaient tout perdu s’aligner le long de la clôture de l’aéroport pour nous envoyer la main. »

Après le défilé du 75e anniversaire, les portes massives du hangar se sont ouvertes sur la piste de la 8e Escadre. Les participants au défilé et les spectateurs s’y sont rassemblés pour regarder un défilé aérien spécial auquel ont pris part trois types d’avions qui ont marqué l’histoire de l’escadron. Tout d’abord, un Avro Lancaster du Canadian Warplane Heritage Museum de Hamilton, en Ontario, a survolé la foule en vrombissant, suivi d’un CC‑130H Hercules, puis de trois appareils Globemaster.

Le caporal Peter Aboud fait partie du 429e Escadron de transport.

Date de modification :