ARCHIVÉE - Cérémonies à la grandeur du Canada pour marquer le 75e Anniversaire de la bataille d'Angleterre

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 24 septembre 2015

Par Ruthanne Urquhart

Le 75e Anniversaire de la bataille d'Angleterre, commémoré au cours de cérémonies et de services partout au Canada et dans le Commonwealth le 20 septembre 2015, nous ramène en arrière à une période de quatre mois en 1940, alors que les îles Britanniques étaient en grand danger­­.

Au cours de seulement quatre semaines, du début mai au début juin de cette année, les forces allemandes avaient pratiquement balayé tout le nord-ouest de l’Europe, acculant des centaines de milliers de troupes alliées à Dunkerque. Là-bas, bon nombre d’entre elles ont péri, mais plus de 300 000 soldats ont été sauvés et transportés par navires et par bateaux – militaires, commerciaux et privés – sur la côte sud de l’Angleterre, et ensuite de la côte sud de l’Angleterre et en amont de nombreux cours d’eau et rivières se déversant dans le canal.

Retenant son souffle, le monde entier a surveillé la situation au cours du mois de juin, alors que des pilotes (supérieurs en nombre, mieux entraînés et plus expérimentés) de la Luftwaffe allemande survolaient l’Angleterre jour et nuit. Ils ont bombardé des convois marchands, des ports, des terrains d’aviation et des stations radars, tout en évitant, pour la plupart, la défense aérienne de la Royal Air Force.

Par contre, derrière les coulisses, et bien avant Dunkerque, une invasion silencieuse toute différente avait lieu dans les îles Britanniques. Des pilotes, d’autres membres d’équipage et du personnel de piste des pays membres du Commonwealth partout dans le monde s’étaient glissées en Angleterre, en Écosse, en Irlande et au pays de Galles, et se regroupaient au sud de l’Angleterre. Après Dunkerque, le mince filet s’agrandissait et bientôt, la Royal Air Force disposait d’un cadre de troupes britanniques et internationales, déterminées à combattre les Allemands dans le ciel de l’Angleterre.

En quatre mois seulement, ils ont réussi : à la fin du mois d’octobre, l’Allemagne abandonne l’idée d’envahir l’Angleterre.

Ces pilotes, membres d’équipage et personnel de piste n’ont pas gagné la guerre. Par leur courage, leur détermination et leur ténacité, tout au long du conflit, ils ont plutôt inspiré les Forces alliées jusqu’à la victoire ultime. Chaque année, au dimanche de la bataille d’Angleterre, nous nous souvenons d’eux avec émerveillement et gratitude.

Date de modification :