CT145 King Air - Épilogue

Rapport / Le 8 novembre 2010 / Numéro de projet : CT145 - C category

Endroit : 3 EPFC à Portage la Prairie (Manitoba)
État : Investigation Complète
Date : 2010-11-08

Un CT145 King Air exploité par la 3e École de pilotage des Forces canadiennes (3 EPFC) a quitté la chaussée de la piste 13R de Portage la Prairie alors qu’il effectuait un arrêt complet. L’équipage était composé d’un pilote-instructeur qualifié dans le siège de droite et d’un élève-pilote dans le siège de gauche. Il s’agissait d’une séance d’entraînement pour l’élève-pilote qui suivait le cours de pilotage d’avions multimoteurs. Immédiatement après le toucher des roues, l’aile droite a commencé à s’enfoncer à cause d’une défaillance du train d’atterrissage principal droit. En dépit des tentatives pour conserver l’axe de piste, l’avion a dérivé vers la droite, quittant la chaussée de la piste après avoir franchi environ 600 m après la prise de contact. L’avion s’est immobilisé au bord d’un fossé de drainage, à 78 m à droite de l’axe de la piste 13R. Les deux pilotes ont été capables de sortir de l’avion de manière sécuritaire sans être blessés. L’avion a subi des dommages de catégorie C. 

L’enquête a révélé que le boulon du bras inférieur de la contrefiche longitudinale du train principal droit s’était rompu en fatigue avant les six ans ou les 8000 atterrissages prévus par les critères de conception.

On a donc recommandé de remplacer après 2500 cycles d’atterrissage des boulons du bras inférieur de la contrefiche longitudinale du train principal des King Air C90 exploités par la 3 EPFC à Portage la Prairie (Manitoba). Par la suite, une analyse détaillée d’autres boulons de bras de contrefiche longitudinale a révélé la présence de fissures après un nombre de cycles considérablement inférieur aux 8000 cycles prévus par les critères de conception et a servi à appuyer la décision de réduire l’intervalle entre les cycles pour le remplacement des boulons.

Date de modification :