De nouvelles installations pour la 2e Escadre expéditionnaire aérienne

Article de nouvelles / Le 30 août 2019

Ministère de la Défense nationale et Forces armées canadiennes

Aujourd’hui, à Bagotville, au Québec, on a fait l’annonce d’un projet d’infrastructure à l’appui du programme de capacité expéditionnaire de la Force aérienne (CEFA).

Le programme de CEFA permet d’améliorer la capacité de l’Aviation royale canadienne d’intervenir rapidement et efficacement en vue de prêter main‑forte lors d’opérations au pays et à l’étranger en fournissant l’équipement de soutien nécessaire aux opérations et à l’instruction.

Évalué à environ 126 millions de dollars, ce projet comprend la construction d’une installation multifonctionnelle moderne et écologique d’une superficie de 13 000 mètres carrés, qui mettra à la disposition de la 2e Escadre des salles de classe et des espaces administratifs pour former le personnel et soutenir plus efficacement les opérations de l’Aviation royale canadienne. Le projet comprend aussi la construction d’une aire de 23 800 mètres carrés qui servira à la préparation au déploiement, ainsi qu’à l’entretien et à l’entreposage de l’équipement.

La 2e Escadre est l’escadre expéditionnaire aérienne de l’Aviation royale canadienne. Capable de se mobiliser rapidement en une unité autonome, cette formation emploie la puissance aérienne et est en mesure d'apporter du soutien aérien où que ce soit au Canada comme à l’étranger.

« Ces nouvelles installations amélioreront grandement la capacité de notre personnel de continuer à offrir un soutien inestimable à nos missions, tant au pays qu’à l’étranger », affirme Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale.

 On publiera une demande de propositions pour la conception du projet plus tard cette année. L’octroi d’un contrat devrait avoir lieu au printemps 2020. 


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les chercheurs en communications interceptent et analysent les transmissions électroniques, dont les communications de forces étrangères. Ils protègent également les réseaux informatiques du gouvernement du Canada.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :
         - Réunir, traiter, analyser des données sur l’activité électromagnétique dans le spectre des radiofréquences en utilisant du matériel ultramoderne et faire un rapport sur les résultats
         - Gérer et protéger les réseaux informatiques
         - Veiller à ce que la technologie de l’information soit protégée
         - Utiliser des publications classifiées et les tenir à jour

http://forces.ca/fr/carriere/chercheur-communication/  

Date de modification :