ARCHIVÉE - Décès du colonel honoraire Arthur Sherwin

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 13 mai 2015

Par Joanna Calder

Un membre de l’équipe de « La Grande évasion » du camp de prisonniers de guerre Stalag Luft III.

L’Aviation royale canadienne est triste d’apprendre la mort d’Arthur Francis (« Art ») Sherwin, ancien colonel honoraire du 426e Escadron d’entraînement au transport, à la 8e Escadre Trenton, en Ontario.

« Arthur était un homme aimable et attentionné, qui prenait à cœur son rôle de colonel honoraire du 426e Escadron », a affirmé le lieutenant-colonel Ryan Deming, commandant du 426e Escadron « Thunderbird ». « Il ne manquait jamais une occasion de communiquer et de parler avec les membres de la famille « Thunderbird », incarnant les valeurs et l’éthique de l’ARC.

« Son expérience de vie, surtout pendant la Seconde Guerre mondiale, était une source d’inspiration pour la famille Thunderbird. Sa présence va nous manquer. »

Le colonel honoraire Sherwin, qui est né le 19 avril 1923, à Coventry, en Angleterre, s’est éteint à Tweed, en Ontario, le dimanche 10 mai 2015. Il avait immigré au Canada en 1950 et avait travaillé à Hydro Ontario, au service des télécommunications, de la protection et du contrôle, et avait pris sa retraite à Belleville, en Ontario, après 33 ans. Il avait été nommé colonel honoraire du 426e Escadron en 2008, un poste qu’il a occupé jusqu’au janvier 2014.  

Membre de la Royal Air Force (RAF), le colonel honoraire Sherwin a obtenu sa licence de pilote à Fort William, en Ontario, en 1941. Il a piloté dans le 232e Escadron de la RAF, et selon sa notice nécrologique, il s’est battu courageusement pendant la Seconde Guerre mondiale. Son avion a été abattu le jour de son 20e anniversaire de naissance, le 19 avril 1943, aux commandes d’un Spitfire dans le ciel au-dessus de la Tunisie.

Il a été enfermé au camp des prisonniers de guerre Stalag Luft III, près de Sagan, en Pologne. À cet endroit, il a participé aux préparations de « La Grande évasion », qui a lieu dans la nuit du 24 au 25 mars 1944. Le colonel honoraire Sherwin était un « pingouin », l’un des hommes chargés de répandre sur le sol du camp des prisonniers la terre qui avait été retirée des tunnels, pour que les gardes ne s’en aperçoivent pas.

À un défilé de passation de commandement en juillet 2012, le commandant sortant du 426e Escadron, le lieutenant-colonel Christian Roy, a remercié le colonel honoraire Sherwin pour son appui et l’a appelé un « trésor national ». Les arrangements funéraires pour le colonel honoraire Sherwin n’ont pas encore été établis. Sa notice nécrologique indique que les dons à la fondation du Musée national de la Force aérienne du Canada seraient appréciés.

Date de modification :