Déclaration de la famille de l’adjudant Patrice Vincent

Article de nouvelles / Le 27 octobre 2014

Du ministère de la Défense nationale

Le 20 octobre 2014, deux membres des Forces armées canadiennes ont été victimes d’un délit de fuite à Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec.

L’adjudant Patrice Vincent, membre de l’Unité interarmées de soutien du personnel au Centre intégré de soutien du personnel de St-Jean, est décédé des suites de ses blessures le jour même.

Membre de l’Aviation royale canadienne, il s’est enrôlé de la Force régulière en mai 1986.

Les funérailles auront lieu le samedi 1er novembre à 11 h à la Cathédrale de Longueuil, coin Chemin Chambly et rue Saint-Charles, à Longueuil, Québec. Les médias ne sont pas admis à l’intérieur de l’église.

Le 24 octobre 2014, la famille de l’adjudant Vincent a partagé cette déclaration :

« C'est avec beaucoup de tristesse et un grand choc que nous avons appris la disparition subite de Patrice. Son départ créera un vide immense dans nos cœurs. Patrice était très fier de servir au sein des Forces armées canadiennes. Il faisait ce qu'il aimait et nous l’avons appuyé durant les 28 années où il a servi. »

« Patrice était un bon vivant, il était très apprécié de tous et c'est avec passion qu'il nous parlait de son engagement au sein des Forces armées canadiennes. Servir était pour lui sa façon de faire une différence dans notre monde. »

« A la famille et aux proches du Caporal Nathan Cirillo, sachez que nous partageons votre peine et que nous sommes de tout cœur avec vous. »

« Nos pensées vont également à la famille Couture-Rouleau qui traverse des moments difficiles. »

Les membres de la famille Vincent souhaitent que les représentants des médias ainsi que la communauté  respectent leur intimité durant cette période de deuil difficile.

Biographie de l’adjudant Patrice Vincent

L’adjudant Patrice Vincent s’est joint aux Forces armées canadiennes au printemps 1986 comme sapeur de combat. Après avoir terminé son apprentissage initial, il a été muté à la Base de soutien Valcartier au 5e Régiment du génie de combat et au Centre d’instruction de la 2e Division du Canada.

En 1990, il a effectué un changement de métier pour devenir pompier militaire. Depuis, il a servi au sein de plusieurs formations de l'Aviation royale canadienne et sur différentes bases de l'Armée canadienne tels que la 19e Escadre Comox (Colombie-Britannique) (1991-1995), la 8e Escadre Trenton (Ontario) (1999-2003), la Base des Forces canadiennes Edmonton (Alberta)  (2006-2011) et la 22e Escadre North Bay (Ontario) (2011), où il a été le chef des pompiers de la base.

L’adjudant Vincent a eu l'occasion de servir partout dans le monde avec la Marine royale canadienne sur plusieurs navires de guerre dont le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) St-John’s (1995-1999), le NCSM Ottawa (2003), le NCSM Winnipeg (2004), le NCSM Algonquin (2005) et le NCSM Calgary (2005).

À ​​terre ou en mer, l’adjudant Vincent était vigilant dans son rôle de protecteur afin d’assurer la sécurité de ses collègues. Ce spécialiste de la prévention des incendies était toujours prêt à apporter son aide. En 1998, l’adjudant Vincent a reçu la Décoration des Forces canadiennes (CD) en reconnaissance de sa bonne conduite et de son engagement envers les Forces armées canadiennes. Il a également été décoré de la Médaille du service spécial de l’OTAN pour son service au sein de la Flotte.

L’adjudant Vincent a été promu au grade d'adjudant en juillet 2012 et a été muté au Quartier général de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées Est (FOIE) à Montréal (Québec). En mars 2013, il a été muté à l'Unité interarmées de soutien du personnel pour être assigné à la section de technologie de l'information du 438e Escadron tactique d'hélicoptères basé à Saint-Hubert au Québec. Lorsqu’il n’était pas occupé par ses fonctions, l’adjudant Vincent pouvait être vu au gymnase ou engagé dans un match amical de hockey en salle. Il était fier d'être un pompier et de protéger les autres en cas de besoin. L’adjudant Vincent était reconnu comme étant une personne très sympathique et affable. Il va énormément manquer à sa famille, à ses amis et à tous ceux avec qui il a servi.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les techniciens en approvisionnement veillent à ce que les Forces armées canadiennes (FAC) aient à leur disposition les services et le matériel de ravitaillement nécessaires au déroulement des opérations. Il peut s’agir du ravitaillement en vivres, en carburant, en équipement lourd, en pièces de rechange, en fournitures de bureau ou en vêtements.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Veiller à l’approvisionnement, à l’entreposage, à l’expédition, à la livraison, au contrôle de l’inventaire, et au retrait de l’équipement et du matériel désuet
         - Recevoir, acheminer et préparer le matériel
         - Opérer des véhicules militaires pouvant peser jusqu’à 10 tonnes et de l’équipement tel qu’un charriot élévateur
         - Traiter les factures et préparer la documentation pour l’envoi
         - Commander du matériel provenant de sources internes et externes et acheter des fournitures
         - Livrer des fournitures et offrir du service aux unités opérationnelles
         - Effectuer la tenue des dossiers et la prise d’inventaire
         - Effectuer la comptabilité et l’inscription de données financières
         - Effectuer et coordonner les tâches liées à la réparation et à l’élimination de matériel

http://forces.ca/fr/carriere/technicien-approvisionnement/

Date de modification :