Départ d’un contingent de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne dans le cadre de l’opération Reassurance

Article de nouvelles / Le 20 août 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

L'Aviation royale canadienne

Le 19 août 2019 en matinée, un contingent d’environ 60 membres de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de l’Aviation royale canadienne a quitté Bagotville (Québec) afin de se rendre en Roumanie, dans le cadre de l’opération Reassurance.

La 2e Escadre envoie une équipe de préparation d’aérodrome, ou AFAST (de l’anglais Air Force Activation Surge Team), en Roumanie afin de préparer l’arrivée de la Force opérationnelle aérienne (FOA). La FOA -Roumanie est la composante aérienne de l’opération Reassurance, la participation canadienne aux mesures d’apaisement et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

« La mission de la 2e Escadre est d’optimiser la capacité expéditionnaire de l’Aviation royale canadienne en offrant un support sur mesure, rapide et efficace, lors de déploiements, a dit le colonel Luc Girouard, commandant de la 2e Escadre. J’ai entièrement confiance que notre équipe saura répondre aux défis qui seront présentés à eux avec expertise. Le Canada est un fier supporteur de l’OTAN et la 2e Escadre est heureuse de pouvoir contribuer aux mesures de maintien de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.»

Comme l’indique sa politique de défense Protection, Sécurité, Engagement, le Canada adhère au principe de défense collective de l’Alliance, qui est au cœur du traité fondateur de l’OTAN. La mission de la FOA – Roumanie montre que le Canada prend au sérieux sa contribution aux mesures de prévention des actes d’agression d’adversaires potentiels dans tous les domaines.

La 2e Escadre expéditionnaire aérienne

La 2e Escadre est constituée de cinq unités et possède une structure opérationnelle, de commandement et de contrôle, de logistique et de soutien qui lui permettent d’être autonome et de pouvoir déployer à tout moment en réponse aux demandes du gouvernement. Deux des unités de la 2e Escadre sont hébergées respectivement aux 8e Escadre Trenton (Ontario) et 4e Escadre Cold Lake (Alberta), et offrent des capacités techniques déployables dans le domaine des communications et de l’ingénierie.

Malgré le fait que la 2e Escadre a vu le jour principalement pour supporter les opérations aériennes expéditionnaires à l’étranger, les opérations domestiques (l’opération Lentus) font maintenant partie de son répertoire. La 2e Escadre a coordonné les opérations aériennes en support aux autorités civiles pour contrer les inondations au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Ontario en avril dernier et elle l’a aussi fait en mai en Ontario et en Alberta pour aider à combattre les feux de forêts.

La 2e Escadre participe régulièrement à des exercices d’envergure internationale et elle supporte aussi les opérations suivantes à la demande tant au niveau de l’activation initiale que pour d’autres besoins: l’opération Réassurance (Roumanie), l’opération Cadence (Sommet du G7), et l’opération Impact (Irak). En particulier, la 2e Escadre fournit une expertise clé pour les missions humanitaires militaires, l’opération Renaissance, pour évaluer l'état des‎ infrastructures locales et identifier les besoins advenant une mission canadienne qui inclurait une composante aérienne.

« La 2e Escadre est le fer de lance de l’Aviation royale canadienne, a dit le colonel Girouard. Les membres de la 2e Escadre peuvent être déployés très rapidement et se doivent de maintenir un niveau de disponibilité élevé. Ils reçoivent un entrainement leur permettant d’activer des aérodromes et de paver la voie à la venue de la Force opérationnelle aérienne. Nos membres sont prêts à répondre à l’appel que ce soit pour une mission à l’étranger ou au pays. »

L’opération Reassurance-Roumanie

Des membres des Forces armées canadiennes (FAC) prennent part à l’opération Reassurance en Europe centrale et en Europe de l’Est. Ils se trouvent là dans le cadre des mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN. Ces mesures visent à renforcer la défense collective de l’OTAN. Elles démontrent également la force de la solidarité des alliés.

Le 29 juin 2019, le gouvernement du Canada a annoncé que les FAC déploieront une force opérationnelle aérienne en Roumanie. Cet automne, jusqu’à 135 membres de l’ARC et cinq avions CF‑188 Hornet seront déployés. Ils contribueront aux mesures d’assurance et de dissuasion dans le cadre de la mission de police aérienne renforcée de l’OTAN.  

Le Canada est un fort partisan de l’OTAN et il s’est engagé à faire sa part pour aider nos alliés de l’OTAN et les pays partenaires. Les FAC sont un grand contributeur aux opérations et aux exercices de l’OTAN et elles sont pleinement impliquées depuis la fondation de l’OTAN en 1949. Les FAC sont déterminées à assurer l’unité, la sécurité et la stabilité des deux côtés de l’Atlantique.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les techniciens en dessin et arpentage appuient les Forces armées canadiennes ainsi que d’autres ministères gouvernementaux en offrant des services de dessin technique et d’arpentage tant au pays qu’à l’étranger.

Ils font partie de la Branche du Génie militaire des Forces armées canadiennes. Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Amasser des données de levés géodésiques à l’aide du système mondial de navigation par satellite (GNSS) et d’autres équipements d’arpentage
         - Utiliser ces données pour produire de dessins ainsi que des croquis civils, en copies imprimées et numériques, de zones désignées

         - Utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) afin de produire des modèles en copies imprimées et numériques
         - Offrir des services de dessin et d’arpentage aux équipes de génie spécialistes du domaine militaire

http://forces.ca/fr/carriere/technicien-dessin-arpentage/

Date de modification :