Des escadrons tactiques d’hélicoptères se préparent à leur déploiement au Mali

Article de nouvelles / Le 23 mai 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Aviation royale canadienne

Le 22 mai 2018, des hélicoptères et des militaires des 450e et 408e Escadrons tactiques d’hélicoptères de l’Aviation royale canadienne ont terminé leur participation à un exercice visant à confirmer leurs capacités en vue de l’éventuel déploiement d’une force opérationnelle aérienne au Mali dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

L’instruction préalable au déploiement avait pour but de parfaire l’intégration des CH-146 Griffon et des CH-147F Chinook, de confirmer la capacité d’évacuation sanitaire aérienne avancée et d’accorder l’accréditation à l’équipe du quartier général.

Les scénarios avaient été conçus afin de préparer la Force opérationnelle à travailler dans un milieu complexe qui s’apparente à celui où se déroulera l’opération de soutien de la paix prévue au Mali.

« Les capacités aériennes tactiques perfectionnées de l’Aviation royale canadienne seront des atouts précieux dans le cadre des opérations de soutien de la paix des Nations Unies au Mali, dit le lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’ARC. La force opérationnelle aérienne est bien équipée et constitue un détachement d’aviation mixte efficace qui permettra à nos aviateurs de soutenir, comme il se doit, la MINUSMA. »

La force opérationnelle aérienne comptera deux CH-147F Chinook du 450e Escadron tactique d’hélicoptères, basé à Petawawa, en Ontario, et quatre CH-146 Griffon du 408e Escadron tactique d’hélicoptères, basé à Edmonton, en Alberta. Le détachement aérien disposera aussi éventuellement de pièces d’aéronefs de rechange.

Les appareils CH-146 Griffon serviront d’escortes armées à l’appui des Chinook, qui s’acquitteront de tâches cruciales dans le cadre de la MINUSMA.

Par ailleurs, les Forces armées canadiennes fourniront des professionnels de la santé formés qui soutiendront les évacuations sanitaires de partenaires et de forces alliées sur le terrain, ainsi qu’un soutien logistique.

« La confirmation de la capacité d’évacuation sanitaire aérienne avancée et de la force opérationnelle représente une étape cruciale dans nos préparatifs en vue du déploiement au Mali, dit le colonel Chris McKenna, commandant (désigné) de la Force opérationnelle aérienne au Mali. La participation à cet exercice permet de faire en sorte que l’équipement aérien tactique et le personnel de l’ARC soient fins prêts à honorer l’engagement pris à l’égard de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, conformément à la demande du gouvernement du Canada. »

Le 19 mars 2018, le Canada a annoncé qu’il s’engageait à déployer une force opérationnelle aérienne composée d’hélicoptères utilitaires moyens et de transport lourd pour une durée maximale de 12 mois dans le cadre de la MINUSMA. Depuis, la planification et les préparatifs sont en cours en vue de déployer la force opérationnelle en août 2018.

La contribution du Canada s’ajoutera à celle des 57 autres pays partenaires participant à la MINUSMA dans un effort soutenu afin d’apporter une paix durable au Mali et au Sahel.

Au sujet des hélicoptères

Le CH-147F Chinook est un hélicoptère de transport moyen à lourd de pointe polyvalent. Il sert à transporter de l’équipement et du personnel au cours d’opérations au pays et à l’étranger. Grâce à sa plus récente mise à niveau, le CH-147F dispose maintenant d’un réservoir à carburant plus gros qui lui permet de voler deux fois plus loin que les modèles précédents.

 Le CH-146 Griffon est un hélicoptère utilitaire de transport tactique en service depuis 1995. Les appareils Griffon servent principalement au transport tactique des soldats et du matériel. On l’utilise autant au pays qu’à l’étranger, que ce soit pour les missions de recherche et sauvetage, la surveillance et la reconnaissance, les opérations antidrogue ou encore comme escorte armée à l’appui d’autres hélicoptères.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les officiers de systèmes de combat aérien planifient, coordonnent et dirigent les missions de l’aéronef et de l’équipage. Ils gèrent les systèmes de navigation tactique de précision, les capteurs de pointe, les systèmes de communication, l’équipement de guerre électronique ainsi que les systèmes de lancement d’armes.

Ils dirigent et coordonnent les activités tactiques des autres unités. Ils dirigent une large gamme de missions, y compris les opérations suivantes :

         - Recherche et sauvetage 
         - Opérations anti-sous-marines
         - Surveillance et repérage maritime de surface
         - Patrouille d’affirmation de la souveraineté et de surveillance des pêches
         - Opérations antidrogues
         - Ravitaillement air-air
         - Secours humanitaire
         - Opérations interalliées avec les forces d’autres nations
         - Entraînement et appui à la guerre électronique
         - Opérations faisant appel aux véhicules aériens sans pilote

http://forces.ca/fr/carriere/officier-systemes-combat/

Date de modification :