Divulgation du nom du pilote de l’Aviation royale canadienne tué dans l’écrasement d’un CF-188

Article de nouvelles / Le 29 novembre 2016

Aviation royale canadienne

Peu après 11 h, heure normale des Rocheuses, le 28 novembre 2016, un CF-188 de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, s’est écrasé dans le polygone de tir aérien Cold Lake, en Saskatchewan, près du Polygone d’évaluation de Primerose Lake.

Les services d’urgence de la 4e Escadre, dont le 417e Escadron de soutien au combat, sont intervenus. Malheureusement, le capitaine Thomas McQueen, de Hamilton, en Ontario, n’a pas survécu à l’écrasement.

« Nous sommes profondément attristés par cet accident et nous offrons nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis du capitaine Thomas McQueen, dit le colonel Paul Doyle, commandant de la 4e Escadre et BFC Cold Lake. Nous tâcherons maintenant d’offrir tout le soutien et tout le réconfort nécessaires à sa famille ainsi qu’aux militaires de Cold Lake, tous grandement attristés par la mort du capitaine McQueen. »

Tous les membres de la 4e Escadre et des Forces armées canadiennes souhaitent exprimer leurs condoléances à la famille et aux amis du capitaine McQueen durant cette période difficile.

« Au nom des hommes et des femmes qui composent la 1re Division aérienne du Canada, j’aimerais offrir mes plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du capitaine McQueen, déclare le brigadier-général David Lowthian, commandant intérimaire de la 1re Division aérienne du Canada. L’Aviation royale canadienne forme une communauté très unie et nous pleurons tous la perte d’un des nôtres aujourd’hui. »

« Nous avons perdu un membre de la famille de l’ARC et ça fait mal, dit pour sa part le lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne. Nous allons offrir notre plein soutien à la famille du capitaine McQueen et à tous les membres de son escadron. Pendant l’enquête visant à déterminer la cause de l’accident, je salue nos hommes et femmes qui, malgré leur peine, continueront à servir le Canada. »

« Thomas, tu nous manqueras. »

Une enquête sur la sécurité des vols aura lieu afin de déterminer la cause de l’accident.

Date de modification :