L’ARC conclue l’exercice Maple Flag 50

Article de nouvelles / Le 26 juin 2017

De l'Aviation royale canadienne

L’exercice Maple Flag 50, la plus grande et la plus complexe activité d’entraînement de l’Aviation royale canadienne (ARC) de l’année, a pris fin le 23 juin 2017 à la 4e Escadre Cold Lake (Alberta).

L’exercice a commencé le 29 mai et a rassemblé près de 1 600 membres des Forces armées canadiennes (FAC) des unités de l’ARC et de l’Armée canadienne partout au Canada, et plus de 500 militaires de quatre pays partenaires et alliés, de même que les appareils suivants :

  • Du Canada : des chasseurs CF-18 Hornet, des hélicoptères CH-147F Chinook, des hélicoptères CH-146 Griffon, des avions de transport CC-130J Hercules, des avions de ravitaillement aérien et de transport CC-130T Hercules, et des chasseurs Dornier Alpha Jets, sous contrat
  • Des États-Unis : des chasseurs F-16 Falcon et des avions de commandement et de contrôle aéroporté E-3 Sentry
  • De la France: des avions de transport aérien tactique lourds A400M et des avions de commandement et de contrôle aéroporté E-3 Sentry
  • De la République du Singapour : des chasseurs F-16 Falcon

« L’entraînement que reçoivent les équipages canadiens et internationaux pendant l’exercice Maple Flag est inestimable », a dit le brigadier-général Sean Boyle, le commandant intérimaire de la 1re Division aérienne du Canada. « Ce genre de coopération pendant l’entraînement, entre les forces aériennes de pays partenaires, aide à préparer nos groupes respectifs de chasseurs à mener des opérations au pays et à l’étranger. Pour l’ARC, cet entraînement améliore notre portée, notre agilité et notre capacité de nous intégrer à nos partenaires tout en exerçant notre puissance aérienne là où elle est requise. »

La participation à l’exercice Maple Flag augmente le niveau de préparation des Forces armées canadiennes afin qu’elles puissent mener des missions à la demande du gouvernement du Canada, aux côtés de nos partenaires et de nos alliés.

« L’exercice Maple Flag 50 a constitué une vitrine pour l’ARC et a été une occasion remarquable pour la région Lakeland de l’Alberta, qui a appuyé un événement d’entraînement de renommée mondiale pour nos équipages et pour les équipages des alliés », a dit le dolonel Paul Doyle, le commandant de la  4e Escadre. « Le succès de l’exercice de cette année est une indication claire du potentiel de croissance pour cet exercice à l’avenir.

«  Je remercie toute l’équipe de la Défense de Cold Lake pour son travail incessant et son soutien envers cet exercice, ainsi que nos voisins de la région de Lakeland pour avoir été des hôtes exceptionnels. »

L’exercice a pour but de perfectionner une multitude de compétences dans un environnement réaliste, évolutif et ardu, afin de permettre à tous les participants de devenir une force agile et intégrée, dotée de la puissance et de la portée pour réussir la mission.

Voici quelques statistiques intéressantes de l’exercice Maple Flag 50 :

  • Nombre de sorties effectuées : 1108
  • Quantité de carburant transféré pendant le ravitaillement aérien : 458,600 livres
  • Nombre total d’heures de vol : 1897.1
  • Munitions réelles larguées : 76
  • Munitions inertes/simulées larguées : 300
  • Nombre de simulations de destruction air-air : Pour la coalition, 760; pour l’opposition; 109

Les participants des forces alliées et partenaires comprenaient :

  • L’Armée britannique
  • L’Armée de l’air française
  • La Force aérienne de la République de Singapour
  • La United States Air Force
  • La United States Air Force Reserve
  • La United States Marine Corps

        

        

        

Date de modification :