L’écrasement d’un hélicoptère Cormorant commémoré

Article de nouvelles / Le 22 juillet 2016

Cliquer la photo sous la rubrique « Galerie » pour voir d’autres photos.

Par le lieutenant de vaisseau Sylvain Rousseau

Chaque année, un petit contingent du 413e Escadron de transport et de sauvetage, basé à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle‑Écosse, se rassemble à Canso, en Nouvelle‑Écosse, pour rendre hommage aux trois membres de l’équipe de recherche et de sauvetage (SAR) décédés dans l’écrasement d’un hélicoptère Cormorant CH-149, ainsi qu’aux quatre autres qui ont été blessés. L’accident s’est produit lors d’un exercice mené près de Canso, le 13 juillet 2006. On appelait l’hélicoptère « Tusker 914 », d’après le sobriquet de l’escadron, soit les Tuskers, et le suffixe numérique de l’hélicoptère, soit 149914.

Les sept membres de l’équipage du Cormorant s’exerçaient à effectuer le treuillage depuis le navire de pêche Four Sisters No. 1, un navire de la flotte de la Garde côtière auxiliaire canadienne – Maritimes.

L’appareil a frappé l’eau vers minuit trente, alors que l’équipage tentait de remettre les gaz après une approche d’un bateau de pêche. Trois pilotes et le chef d’équipe technicien SAR ont été blessés, mais ont survécu à l’accident. Les deux mécaniciens de bord et un technicien SAR (le sergent Duane Brazil, le caporal‑chef Kirk Noel et le caporal Trevor McDavid) n’ont pas pu sortir de l’hélicoptère et ont perdu la vie. L’hélicoptère a subi des dommages trop coûteux à réparer.

Le sergent Martin Molony, le capitaine Ronald Busch, le capitaine Gabriel Ringuette et le major Gordon Ireland sont les survivants.

Cette année marque le dixième anniversaire de ce tragique accident. Pour commémorer l’événement, un CC-130H Hercules et un CH-149 Cormorant du 413e Escadron ont effectué un survol lors de la cérémonie commémorative à Canso. La Ville a organisé un léger goûter après la cérémonie, dans le cadre de laquelle des discours ont été prononcés par des membres de la collectivité et de la 14e Escadre.

M. Addison Underwood, le capitaine en second du Four Sisters, qui a été le premier vaisseau à venir en aide à l’équipage du Cormorant, se souvient du calme impressionnant dont a fait preuve le chef de l’équipe SAR la nuit de l’écrasement. Malgré les blessures qu’il avait lui‑même subies, il a été en mesure de guider l’équipe de M. Underwood dans ses efforts pour aider l’équipage du Cormorant.

« Ils sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions, lors d’un entraînement pour aider les gens », a déclaré le lieutenant‑colonel James Marshall, commandant du 413e Escadron, dans un discours empreint d’émotions. « Ils n’étaient ni en Afghanistan ni en Irak. Ils n’ont pas fait l’objet d’un défilé sur l’Autoroute des héros, mais leur sacrifice n’en est pas moins héroïque. »

Le lieutenant‑colonel Marshall a terminé son discours par ce simple mot : « RESCUE! » [sauvetage] et la foule a répondu « RESCUE » [sauvetage] à son tour.

Note de la rédaction : Les quatre membres volontaires de la Garde côtière auxiliaire (Addison Underwood, Kenneth Snow, le capitaine William Bon et le capitaine Frederick Munroe) qui sont intervenus lors de l’écrasement ont reçu la médaille de la valeur opérationnelle de la Garde côtière auxiliaire et une mention élogieuse du commissaire de la Garde côtière canadienne pour leurs actions.

Article rédigé à l’aide des dossiers du caporal‑chef Pam Evans.

Date de modification :