La « famille » du 405e Escadron accueille une nouvelle conseillère

Article de nouvelles / Le 11 décembre 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Sara White

Le 27 novembre 2018, le colonel honoraire Bert Campbell a remercié sa conjointe en disant de celle-ci qu’il s’agit d’une des personnes les plus importantes dans sa vie en raison de tout ce qu’elle a fait pour lui.

Sa conjointe, Winnifred, dans l’auditoire, a dit : « Quarante-neuf ans de chemises bleues, c’est horrible! »

« Et voilà! », a répondu le colonel honoraire Campbell, lançant à la blague qu’il allait peut-être devenir commissionnaire.

Ce jour-là, le colonel honoraire Campbell mettait fin à sa carrière dans l’Aviation royale canadienne et remettait son dernier grade, celui de colonel honoraire du 405e Escadron de patrouille à longue portée de la 14e Escadre, à Heather Hemming. Le colonel honoraire Campbell a pris sa retraite en tant que major en 2003, il a passé quelques années dans la Réserve et, après avoir amorcé sa véritable retraite, il a accepté la fonction de colonel honoraire en 2011. Son contrat initial de trois ans a fait l’objet de deux prolongations.

« Le 405e, c’est ce qu’il y a de mieux, c’est l’histoire. J’ai passé six années extraordinaires à travailler avec les “éclaireurs” », a dit le colonel honoraire Campbell.

Le colonel honoraire Campbell a parlé de certaines expériences qu’il a vécues, dont assister à des retrouvailles d’éclaireurs au Royaume-Uni, remettre des médailles à des éclaireurs de la Seconde Guerre mondiale, visiter des soldats au Koweït pendant le temps des Fêtes, présenter des planeurs aux cadets de l’Aviation royale canadienne et simplement passer du temps avec les militaires de l’escadron lors des séances d’information du vendredi matin.

« Il a excellé dans tous les rôles variés de colonel honoraire. Il a toujours répondu à l’appel, que ce soit pour les activités de l’escadron, les journées de la famille, les présentations; pendant un certain temps, j’avais l’impression que c’était lui, le commandant de l’unité, car il figurait dans toutes les photos! Il a fait preuve d’un dévouement exceptionnel. Le port de l’uniforme pendant 49 ans est un exploit hors du commun de nos jours », a dit le lieutenant-colonel Luc Vachon, commandant du 405e Escadron, en guise de remerciement au colonel honoraire Campbell.

« Lorsque Tony [frère et adjoint du colonel honoraire Kelly] et moi sommes arrivés ici, Bert et Eric Wood, colonel honoraire du 404e Escadron, nous ont pris sous leurs ailes. Merci de votre amitié, de votre gentillesse, de votre sincérité et de ne pas avoir laissé la “question de la vue” gâcher le plaisir! » a dit Terry Kelly, colonel honoraire de la 14e Escadre, qui est aveugle. « Il y a de la camaraderie dans les équipes sportives, dans les groupes d'élèves à l'école et dans les groupes de musique. »

Le colonel honoraire Campbell a également donné des conseils à la colonelle honoraire Hemming à propos de ce qui l’attendait dans ce groupe. « Vous vous rendrez compte que ce qui importe, c’est la famille, l’amitié et la fraternité. Vous êtes enseignante. Dans ma vie, j’ai eu la chance d’avoir des mentors incroyables qui m’ont donné des outils et des ressources inestimables; j’ai rencontré des personnes comme vous. Vous savez, en tant qu’enseignant, la plus belle chose qui puisse se produire est que quelqu’un vous dise merci, puis transmette ce don de savoir à une autre personne; c’est ce que vous allez vivre dans le 405e Escadron. »

La colonelle honoraire Hemming a grandi dans la vallée de l’Annapolis, passant son enfance à Greenwood, où son père militaire travaillait. Elle est devenue enseignante, elle a obtenu des maîtrises et des doctorats, puis elle est devenue la première femme à occuper le poste de vice-rectrice à l’enseignement à l’Université Acadia, à Wolfville, en Nouvelle-Écosse, en 2016. L’un de ses projets porte sur la direction de l’instruction et du perfectionnement des formateurs dans les six pays de l’Organisation des États des Caraïbes orientales, particulièrement en ce qui concerne l’alphabétisation. Des membres de sa famille ont participé aux deux guerres mondiales.

« Pour mon père, qui est décédé en avril, me voir obtenir ce poste aurait bouclé la boucle, a dit la colonelle honoraire Hemming. Il a amené une jeune famille à Greenwood, où nous avons reçu une bonne instruction dans les écoles de la base et où nous avons pu participer aux activités de la base. Et maintenant, j’obtiens ce poste. Merci. » 

La colonelle honoraire Hemming a ajouté que sa carrière en enseignement a été axée sur la croissance personnelle, le leadership et l’excellence : ce sont des éléments qu’elle retrouve autant dans son milieu universitaire que dans le 405e Escadron. « Ce sont deux milieux qui encouragent les jeunes, et tout le monde, à faire preuve d’audace. »

« Je vois que nous offrons tous les deux du mentorat, de l’enseignement et de l’instruction. Nous mettons l’accent sur toute la personne, c’est-à-dire à la fois sur son bien-être mental et physique, ainsi que sur la diversité et l’ensemble de la collectivité. Je me réjouis à l’idée d’apprendre à connaître les militaires de l’escadron et de mieux comprendre leur travail. »

Sara White est rédactrice en chef de l’« Aurora », journal de la 14e Escadre, où a d’abord paru l’article précédent.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les officiers du génie électrique et de communications fournissent des services de gestion des télécommunications et de l’information pour soutenir les opérations des Forces armées canadiennes (FAC) au pays et à l’étranger.
         - Fournir des services de gestion des télécommunications et de l’information
         - Utiliser et entretenir le système de communications tactiques de l’Aviation royale canadienne ainsi que le système de communications stratégiques
         - Gérer le système de contrôle de la circulation aérienne ainsi que le système électronique
         - Fournir des conseils au sujet de la planification et de l’acquisition d’un système de surveillance basé au sol, d’un système de communication et d’un système de technologie de l’information

         - Coordonner les systèmes de surveillance, de reconnaissance et de communication du renseignement

         - Administrer les systèmes de données, d’information et de gestion des connaissances
         - Participer à la gestion de la gamme complète des radiocommunications terrestres et des télécommunications liées aux radars et systèmes de navigation à haute fréquence (HF) et à fréquence extrêmement haute (EHF), à la guerre électronique, à la cryptographie, au renseignement électronique ainsi qu’à la communication et à la sécurité de réseau

http://forces.ca/fr/carriere/officier-genie-electrique-communications/

Date de modification :