La fierté canadienne est palpable lors de la « dernière grande course du monde »

Article de nouvelles / Le 16 mars 2017

Par la capitaine Cynthia Duchene 

Des militaires du détachement des Forces armées canadiennes Elmendorf, à la base interarmées Elmendorf-Richardson, en Alaska, et leurs proches ont assisté à la cérémonie de départ de ce qu’on appelle « la dernière grande course du monde », le 4 mars 2017, afin d’y encourager les participants canadiens.

Agitant de petits unifoliés, les Canadiens se sont réunis afin d’assister à la cérémonie de départ de la 45e édition de la course de traîneaux à chiens Iditarod au centre-ville d’Anchorage, en Alaska.   

L’événement a donné à la collectivité canadienne une occasion de rencontrer les meneurs de chiens et de souligner le voyage de quelque 1 600 kilomètres qu’ils s’apprêtaient à entreprendre, au cours duquel ils allaient devoir braver la géographie et le climat difficiles de l’Alaska. 

Parmi les 71 équipes de traîneaux à chiens participant à la course cette année figuraient celles de deux Canadiens, Michelle Phillips et Hans Gatt, tous les deux du Yukon. Les spectateurs canadiens ont manifesté leur soutien avec enthousiasme lorsque Michelle et Hans sont passés dans les rues de la ville, leur traîneau arborant le drapeau du Canada.

Des membres du détachement des Forces armées canadiennes se sont même portés volontaires afin d’entretenir la piste à l’aide de pelles et de râteaux. 

La course a commencé le lundi 6 mars, à Fairbanks, en Alaska, en vue de permettre aux équipes de parcourir les quelque 560 kilomètres entre le littoral centre-sud de l’État et ses terres intérieures. C’est la troisième fois dans l’histoire de la course qu’on déplace le départ de l’épreuve à Fairbanks en raison d’intempéries à des endroits cruciaux du circuit de pistes alaskain. On a dû procéder à ce changement une première fois en 2003, puis une deuxième fois en 2015.   

Mitch Seavey, de Sterling, en Alaska, a franchi la ligne d’arrivée de la course Iditarod à Nome, à 15 h 40, heure locale, le 14 mars, fracassant le record de vitesse de presque huit heures. Âgé de 57 ans, il a remporté la course trois fois et constitue l’aîné des champions de l’épreuve. 

Les Canadiens habitant l’Alaska se sont réjouis d’accueillir Michelle et Hans au 49e État et ont souhaité à leurs compatriotes un voyage sans embûches jusqu’à la ligne d’arrivée. Madame Phillips a terminé la course à 14 h 02, le 15 mars, en treizième place, et M. Gatt l’a terminée, lui, une heure et quart plus tard, décrochant ainsi la quinzième place.

Le NORAD constitue un commandement canado-états-unien dont la mission porte sur les alertes maritime et aérospatiale et le contrôle aérospatial au Canada et aux États-Unis. Le commandement compte trois quartiers généraux régionaux, à savoir la base interarmées Elmendorf-Richardson, en Alaska, chargée de la Région alaskaine du NOARD, la base des Forces canadiennes Winnipeg, en Alberta, chargée de la Région canadienne du NORAD, et la base aérienne de Tyndall, en Floride, responsable de la Région continentale du NORAD.

Date de modification :