La fondation Northern Lights Aero annonce ses lauréates de 2019

Article de nouvelles / Le 16 juillet 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Texte fourni par la fondation Northern Lights Aero

Plus tôt cette année, la fondation Northern Lights Aero a annoncé les lauréates de 2019 du prix « Elsie », une distinction remise à des Canadiennes pour souligner leur travail exceptionnel dans les secteurs de l’aviation et de l’aérospatiale. La fondation emploie la reconnaissance et la célébration des réussites de femmes modèles des secteurs de l’aviation et de l’aérospatiale comme moyen d’encourager les jeunes Canadiennes à faire carrière dans n’importe lequel de ces secteurs.

Selon Joy Parker Blackwood, présidente de la fondation Northern Lights Aero, l’objectif de l’organisme consiste à « attirer une attention accrue sur les femmes qui font un incroyable travail dans les secteurs de l’aviation et de l’aérospatiale au Canada. Les gagnantes de cette année sont des modèles à suivre pour les femmes de la prochaine génération travaillant dans ces secteurs. »

Le prix, nommé en hommage d’Elsie Gregory MacGill, pionnière en aéronautique et défenseure des droits de la personne, est décerné à huit femmes dans sept catégories : affaires, éducation, génie, opérations aériennes, gouvernement, pionnière et étoile montante. Deux des lauréates de 2019 font partie de l’Aviation royale canadienne.

Le souper de gala de 2019 aura lieu le samedi 28 septembre, au centre de congrès Sheraton Parkway Hotel and Suites, à Richmond Hill, en Ontario. C’est la onzième année que la fondation remet des prix « Elsie » pour saluer les femmes qui travaillent dans les secteurs de l’aviation et de l’aérospatiale au Canada.

Les militaires de l’ARC lauréates du prix

Prix de l’étoile montante : capitaine Mary Cameron‑Kelly

La capitaine Cameron‑Kelly, qui fait partie du 404e Escadron de patrouille et d’entraînement maritime, basé à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle‑Écosse, est la première femme militaire du rang à avoir assumé le poste de pilote de CP-140 Aurora. De plus, elle a été capitaine lors du tout premier vol effectué par une équipe de pilotage composée exclusivement de femmes à bord d’un CP-140 et la première femme à être nommée commandante d’équipage de patrouille maritime. Elle compte plus de 7 200 heures de vol comme militaire. Ce nombre fait d’elle la femme pilote ayant le plus d’heures de vol chez les militaires canadiens. Par ailleurs, elle a aussi servi en tant que commandante d’équipage pendant l’opération Apollo, lors de laquelle elle a participé à la lutte contre le terrorisme au Moyen‑Orient. En 2007, elle a reçu le prix « Progress Women of Excellence » dans la catégorie « Gestion et professions ».

Prix des opérations aériennes : major Alexia Hannam

La major Hannam est pilote d’hélicoptère dans l’ARC et commandante du 417e Escadron de soutien au combat, basé à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta. Elle a piloté le CH-147 Chinook lors de 40 missions en Afghanistan. De plus, elle a agi à titre de commandante du détachement d’hélicoptères de recherche et de sauvetage CH-146 Griffon envoyé à Fort McMurray et en Colombie-Britannique dans le cadre de l’opération Lentus, qui visait à combattre des feux de forêt. La major Hannam est une ardente défenseure des Forces armées canadiennes et des femmes dans l’aviation.

Autres lauréates du prix pour l’année 2019

Prix des affaires : Wendy Tayler

Wendy Tayler est présidente et actionnaire principale de la société Alkan Air, dont le siège social est à Whitehorse. Elle a instauré au Collège du Yukon le tout premier programme multidisciplinaire en affaires et en aviation du nord du Canada. Ce programme permet à la jeunesse du Nord de découvrir diverses carrières en aviation.

Prix de l’éducation : Suzanne Kearns, Ph. D.

Mme Kearns est professeure agrégée d’aviation à l’Université de Waterloo. Elle a obtenu son brevet de pilote à l’âge de 17 ans, puis est devenue pilote commerciale d’aéronefs divers (avions et hélicoptères). Elle détient également un diplôme d’études collégiales de formation au pilotage d’hélicoptères, un diplôme universitaire en sciences aéronautiques et une maîtrise en facteurs humains et ingénierie des systèmes. Elle a consacré sa carrière à l’instruction en aviation au moyen de cours magistraux, de conférences, de publication d’articles et de cours en ligne.

Prix du génie : Lyndsey Poynter

Lyndsey Poynter est actuellement ingénieure de projets chez MacDonald, Dettwiler and Associates; elle travaille à l’appui de projets réalisés pour la Station spatiale internationale et pour le Kennedy Space Center. Elle a commencé à s’intéresser à l’espace à un très jeune âge, et c’est pour cette raison que, plus tard, elle a décroché un baccalauréat en études de l’espace et sciences de la communication à l’Université de York. Elle a obtenu de nombreux prix de la NASA et de l’Agence spatiale canadienne.

Prix du gouvernement : Kathrine Stewart

La gendarme spéciale Stewart est pilote d’hélicoptère dans la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Elle effectue de la recherche et du sauvetage, assure l’accès au relais radioélectrique en montagne, contribue à la surveillance aérienne et à la sécurité frontalière, et apporte un soutien au personnel de première ligne de la GRC lors de poursuites et d’interceptions aériennes en Alberta, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest. Sa carrière a pris de nombreux chemins, dont la lutte contre les incendies en forêt, la gestion de la faune, l’exploration ciblant les diamants, l’exploration sismique et même le travail dans l’Arctique. Elle compte plus de 13 000 heures de vol et possède les qualifications nécessaires pour piloter huit types d’hélicoptères.

Prix de l’étoile montante : Dre Joelle Thorgrimson

Mme Thorgrimson est pilote, médecin, physicienne et, bientôt, elle sera également médecin de l’air. Elle possède des diplômes en astrophysique, en informatique quantique et en médecine, ainsi qu’un brevet de pilote privé. Lorsqu’elle aura terminé sa résidence, elle partira en affectation à Cold Lake, en Alberta, où elle suivra la formation de médecin de l’air et travaillera comme médecin militaire. Elle compte se spécialiser en médecine aérospatiale.

Prix de l’étoile montante : Lauren Egglestone

Lauren Egglestone a obtenu un baccalauréat en technologie de l’aviation du collège Seneca en 2013. Le jour suivant, elle a commencé à travailler pour une petite entreprise aérienne au Manitoba. Du poste d’adjointe, elle est passée à celui de chef pilote, puis à celui de copilote et, enfin, à celui de capitaine. Parmi les vols qu’elle a effectués figurent des évacuations médicales et des vols ordinaires dans le nord du Canada. Elle a poursuivi son aventure dans l’entreprise Canadian North en devenant copilote à bord du Dash 8, à Yellowknife et à Iqaluit. Il y a quelque temps, elle a réalisé un de ses grands rêves en devenant pilote de B‑737 MAX chez Air Canada.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les cyberopérateurs mènent des cyberopérations défensives et, lorsque cela est nécessaire et faisable, actives. Ils sont en liaison avec des ministères et des agences gouvernementales ainsi qu’avec des alliés du Canada, avec qui ils collaborent afin d’accroître la capacité du ministère de la Défense nationale (MDN) et des Forces armées canadiennes (FAC) à offrir un cyberenvironnement sécuritaire. Les cyberopérateurs surveillent les réseaux de communication des FAC afin de détecter des tentatives d’accès non autorisé et d’intervenir. Ils offrent aussi un soutien numérique répondant aux besoins opérationnels de la Marine, de l’Armée de terre, de l’Aviation et des intervenants interarmées.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Amasser, traiter et analyser des données réseau
         - Détecter les vulnérabilités des réseaux
         - Gérer un environnement de réseaux informatiques
         - Mener des cyberopérations défensives et actives
         - Mettre à profit leurs connaissances en matière de sécurité et de communication dans le domaine de la technologie de l’information
         - Utiliser et conserver des publications ainsi que des dossiers classifiés et non classifiés

http://forces.ca/fr/carriere/cyber-operateur/

Date de modification :