La mémoire du capitaine d’aviation Colton à jamais gravée dans notre cœur

Article de nouvelles / Le 30 octobre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par Joanna Calder

Le capitaine d’aviation John Colton habite toujours le cœur de ceux qui l’ont connu et aimé. Sa mémoire est maintenant honorée par une œuvre magnifique de Jean Lacroix remise à l’Aviation royale canadienne.

Le capitaine d’aviation John Colton faisait partie de l’Aviation royale du Canada en tant que pilote de chasseurs-bombardiers Hawker Typhoon du 137e Escadron de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’est enrôlé à seulement 19 ans et, à la fin de la guerre, il avait effectué un nombre incroyable de sorties opérationnelles, soit 104. En moyenne, les pilotes de Typhoon ne faisaient que 17 sorties avant d’être tués, abattus ou portés disparus. Au cours de son service, le capitaine d’aviation Colton a piloté dans le cadre d’opérations bien connues et dangereuses, notamment l’invasion de la Normandie, la bataille de la poche de Falaise et l’opération Market Garden.

Malgré tout, John Colton est rentré sain et sauf chez lui, à Sherbrooke, au Québec. Il a ensuite travaillé chez Bell Canada pendant 40 ans, a enseigné le pilotage pendant de nombreuses années, a eu des enfants et a rendu l’âme paisiblement à Sherbrooke le 14 mai 2013, à l’âge de 90 ans.

Le 5 octobre 2017, M. Lacroix et des membres de la famille Colton se sont réunis au Quartier général de l’ARC, à Ottawa, pour remettre au lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’ARC, une giclée à tirage limité d’un portrait au crayon de John Colton. Trois générations de Colton étaient présentes : la fille et le fils du capitaine d’aviation Colton, Nancy et John, ainsi que la fille et le petit-fils de ce dernier, Stephanie et Brian, âgé de trois mois.

Le major (retraité) Francis Mercier, ancien pilote de chasse de l’ARC, a dit avoir rencontré M. Lacroix à un spectacle aérien à Trois-Rivières, au Québec, il y a plusieurs années. « Un visiteur est arrivé avec ses deux jeunes filles : c’était Jean. Il a pris une photo de ses deux filles avec moi dans le poste de pilotage d’un CF-18 Hornet. »

Le major Mercier a joué un rôle important dans la démarche qui a permis au capitaine d’aviation Colton de parler de ses expériences de guerre au personnel du Quartier général de l’ARC en 2012. (Lire l’article Le capitaine d’aviation John Colton : « Je pouvais sentir l’odeur de la mort à 1 000 pieds. »)

Quelques années plus tard, M. Lacroix a entendu parler de l’histoire de John Colton.

« L’été dernier, Francis est venu me visiter. J’avais fait le portrait de sa famille et de mon ami [qui a piloté des avions Corsair pendant la guerre de Corée]. Il m’a dit qu’il connaissait un homme exceptionnel, M. Colton [fils], et qu’il souhaitait, avec mon accord, lui proposer un projet. »

« L’aviation a toujours été une passion pour moi et j’étais emballé par le projet. J’ai choisi une photo du [capitaine d’aviation Colton] qui était typique de l’époque et de l’avion exact qu’il pilotait, le Typhoon. »

M. Lacroix a aussi ajouté deux avions Focke-Wulf 190 et un char Panzer au montage. « J’ai fait de mon mieux pour être aussi exact que possible sur le plan historique. Je voulais que le portrait montre le côté sombre de l’époque, mais aussi le bonheur de la jeunesse », a-t-il expliqué.

« Je vous remercie énormément de votre générosité à l’égard de l’Aviation royale et de nous remettre cette magnifique œuvre. Je vous garantis que nous lui réserverons une place d’honneur », a précisé le lieutenant-général Hood. « Je vous remercie de nous en faire profiter. Je suis certain que la mémoire de votre père est à jamais gravée dans votre cœur. Sachez qu’il en va de même pour nous. C’est une œuvre magnifique. »

« Au nom de ma famille, je tiens à vous remercier d’avoir pris le temps d’accepter ce présent aujourd’hui », a répondu M. Colton fils.

Après la présentation au Quartier général de l’ARC, la famille Colton, M. Lacroix et le major Mercier se sont rendus au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, à Ottawa, où la famille a remercié le major Mercier et M. Lacroix d’avoir contribué à honorer la mémoire de leur père, leur grand-père et leur arrière-grand-père.

« C’était pour moi un véritable plaisir de rendre hommage à monsieur Colton et, par le fait même, à tous ceux qui ont contribué à notre liberté », a ajouté M. Lacroix dans un courriel qu’il a envoyé après la cérémonie.

Date de modification :