Le 424e Escadron de transport et de sauvetage porte secours à des plaisanciers sur le lac Ontario

Article de nouvelles / Le 6 juin 2018

L’équipage d’un hélicoptère CH-146 Griffon du 424e Escadron de transport et de sauvetage de l'Aviation royale canadienne (ARC), basé à Trenton en Ontario, a collaboré avec du personnel de la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) pour aider deux plaisanciers à atteindre le rivage, lorsque leur embarcation a commencé à prendre l’eau au large de la pointe de Presqu’île, sur le lac Ontario, le 3 juin 2018.

L’hélicoptère Griffon a été déployé après que le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage de Trenton a reçu un appel 911 signalant qu’un voilier prenait l’eau et tentait de regagner le rivage. L’hélicoptère du 424e Escadron est arrivé sur les lieux peu de temps après la GCAC de Brighton. Malgré les vents forts et le plafond bas, l’équipage du Griffon a pu transporter deux techniciens en recherche et en sauvetage à un endroit à proximité. Les techniciens ont par la suite nagé jusqu’à l’embarcation et utilisé une pompe de secours pour stabiliser le voilier de huit mètres. Les équipages de l’ARC et de la GCAC ont aussi reçu l’aide du navire de la Garde côtière canadienne Cape Mercy.

Une fois l’embarcation stabilisée, l’équipage de la GCAC a pu remorquer le voilier jusqu’à une marina près de Brighton, en Ontario.

« L’équipage de l’hélicoptère CH-146 a dû composer avec des vents forts, une visibilité faible et de la pluie durant l’opération, mais les équipages de recherche et de sauvetage de l’ARC sont bien entraînés pour travailler dans ces conditions », a dit le lieutenant-colonel Leighton James, commandant du 424e Escadron de transport et de sauvetage.

Les aéronefs de recherche et de sauvetage de l’ARC sont équipés d’un éventail de matériel d’urgence et de sauvetage, dont des pompes de grande capacité pour aider les embarcations en difficulté à rester à flot et permettre les sauvetages.

On définit comme suit les situations nécessitant une intervention de recherche et de sauvetage relevant du mandat fédéral : « Tout incident d’aéronef et tout incident maritime survenant dans les eaux qui relèvent de compétence fédérale. À l’exception des parcs nationaux, qui sont des terres fédérales, la responsabilité des opérations de recherche et de sauvetage sur terre et dans les eaux intérieures incombe aux provinces, aux territoires et aux municipalités. Les Forces armées canadiennes peuvent cependant participer à ces opérations, au besoin. »

Date de modification :