Le 444e Escadron accueille la colonel honoraire Sarah Leo

Article de nouvelles / Le 25 juin 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Affaires publiques de la 5e Escadre

À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin 2019, l’Aviation royale canadienne a accueilli Sarah Leo dans la famille de l’ARC à titre de nouvelle colonel honoraire du 444e Escadron de soutien au combat, basé à la 5e Escadre Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador.

La colonel honoraire Leo, qui n'est pas étrangère aux Forces armées canadiennes, puisqu’elle a servi pendant 21 ans en tant que chauffeuse de matériel roulant dans l'Armée canadienne, permet de nouer un lien étroit avec les collectivités autochtones de la province.

La colonel honoraire Leo est devenue la première angajukKâk (mairesse) de sa ville natale de Nain, à Terre-Neuve-et-Labrador. Elle a ensuite été élue première femme présidente du gouvernement Nunatsiavut. Elle reste très active à Nain et dans ses environs et espère favoriser un plus grand esprit de collectivité et de compréhension au 444e Escadron de soutien au combat et dans les régions du nord du Labrador.

La Journée nationale des peuples autochtones vise à saluer et à célébrer le patrimoine unique, les cultures diversifiées et les contributions exceptionnelles des Premières nations, des Inuits et des Métis partout au Canada.

Au sujet du programme des colonels honoraires de l'ARC

Comme leur nom l'indique, les colonels honoraires exercent des fonctions de consultation à titre honorifique. Leur rôle est indispensable à l'esprit de corps. Ils peuvent servir de mentors au commandant et au personnel d'une unité, aider à établir des liens avec d'autres unités par l’intermédiaire du réseau des colonels honoraires et favoriser la préservation des coutumes et traditions. Grâce à leur présence et à leur titre, ils gagnent des appuis à l'égard de leur unité en lui servant de représentants publics. Une de leurs qualités les plus remarquables est simplement le temps qu'ils passent avec chacun des membres du personnel de l'unité, quel que soit son grade ou son poste, tout comme le ferait un distingué membre de la famille.

Un colonel honoraire est, pour ainsi dire, un officier à tous égards, à l'exception des opérations.

Bien qu'ils travaillent dans l'ombre, les colonels honoraires établissent des liens importants entre la collectivité et les Forces armées canadiennes. Suivant la recommandation du chef d'état-major de la défense, le ministre de la Défense nationale approuve toutes les nominations honorifiques. Ces fonctions bénévoles durent normalement trois ans, mais peuvent faire l’objet d’un renouvellement.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les officiers du contrôle aérospatial contribuent aux opérations aériennes en fournissant des services de contrôle de la circulation aérienne et en assurant le contrôle des armes aériennes.

Ils sont chargés de la surveillance aérospatiale, de l’alerte et du contrôle des objets aéroportés dans l’espace aérien canadien. En tant que partie intégrante du système canadien de navigation aérienne, les officiers du contrôle aérospatial assurent également le contrôle des aéronefs civils et militaires dans le cadre d’opérations de combat et d’instruction partout dans le monde.

http://forces.ca/fr/carriere/officier-controle-aerospatial/

Date de modification :