ARCHIVÉE - Le chasseur de démonstration CF-18 Hornet effectue son premier vol de la saison de 2015

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 10 avril 2015 / Numéro de projet : rcaf-20150410-02

Par le lieutenant Mat Strong

Le capitaine Denis « Cheech » Beaulieu a marqué le début de la saison du chasseur de démonstration CF-18 Hornet de l’Aviation royale canadienne de 2015 lorsqu’il a piloté un chasseur au‑dessus de la 3e Escadre Bagotville, à Québec, le 1er avril 2015.

Le vol avait comme objectif la prise de photos aériennes du chasseur et la mise à l’essai des systèmes de l’aéronef avant de commencer la séance d’entraînement de deux semaines qui aura lieu à la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, à la fin d’avril.

« Il s’agit du premier vol de l’année pour l’équipe et je suis ravi de la performance du chasseur », a mentionné le capitaine Beaulieu.

Chaque année, l’équipe réévalue plusieurs éléments du programme de spectacle afin de refléter, dans la mesure du possible, le thème et les intérêts des spectateurs.

Le thème du spectacle aérien de 2015 est le 75e anniversaire de la bataille d’Angleterre, dont le schéma des couleurs des chasseurs représente ce thème. Le schéma des couleurs a été conçu par M. Jim Belliveau, graphiste du 410e Escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique, situé à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta.

Le schéma de couleurs du dessus de l’aéronef représente le ton terreux et le vert foncé camouflage du début des années 1940, qui ont été utilisés sur les Hurricane Mark II de Hawker et les Spitfires Supermarine de l’Aviation royale canadienne et du Commonwealth pendant la bataille d’Angleterre, tandis que les murailles sur la queue soulignent des éléments clés et des personnes qui sont liés à cette période de la guerre aérienne.

« Ma vision a été réalisée au cours d’une période de dix jours. Sans les efforts inlassables déployés par l’équipe responsable de la peinture à la 3e Escadre Bagotville, nous n’aurions jamais terminé cette tâche complexe et détaillée en une si courte période », a mentionné M. Belliveau.

« J’avais hâte d’honorer ce tournant de l’histoire de l’ARC avec un schéma de couleurs peint sur les chasseurs. »

Date de modification :