ARCHIVÉE - Le cinquième aéronef CC-177 Globemaster canadien atterrit à la 8e Escadre Trenton

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 30 mars 2015

Le gouvernement du Canada accueille un aéronef augmentant la puissance aérienne de l’Aviation royale canadienne.

Aujourd’hui, l’Aviation royale canadienne (ARC) a pris livraison de son cinquième aéronef CC-177 Globemaster III qui permettra d’augmenter significativement la souplesse dont elle a besoin pour intervenir en cas de crises à l’échelle nationale et internationale et appuyer diverses missions, notamment les missions d’aide humanitaire, de soutien de la paix et de combat.

Le ministre de la Défense, Jason Kenney, s’est joint au lieutenant-général Yvan Blondin, commandant de l’ARC, afin d’assister à l’atterrissage inaugural de l’aéronef au Canada. Cet appareil, dont le suffixe numérique est 705, s’ajoutera à la flotte de quatre aéronefs CC-177 Globemaster III utilisés par le 429e Escadron de transport de la 8e Escadre Trenton en Ontario.

« Nos cinq CC-177 Globemaster donnent au Canada un net avantage lorsqu’il s’agit d’assurer notre présence partout dans le monde, » a dit le ministre de la Défense Kenney. « Dans le passé, le Canada était totalement dépendant des autres pays en ce qui concerne les capacités de transport aérien stratégique. Nous pouvons maintenant déplacer du personnel et de l’équipement partout dans le monde à court préavis. Il s’agit d’un élément essentiel de notre capacité à intervenir rapidement dans le cadre de missions militaires et humanitaires urgentes. »

L’appareil Globemaster additionnel prolongera la durée de vie utile de la flotte entière pendant une période anticipée de sept ans et demi. Grâce à l’achat d’un aéronef additionnel, l’ARC devrait posséder au moins trois Globemasters disponibles pour intervenir dans plus de 90 pour cent du temps en cas de crises simultanées au pays ou à l’échelle internationale, ce qui représente une augmentation d’environ 25 pour cent.

La flotte de Globemaster actuelle a joué un rôle de premier plan, servant au transport des ravitaillements et des troupes au Koweït en vue de l’établissement et du réapprovisionnement du campement canadien pendant l’opération Impact. La flotte a également livré du matériel et des armements essentiels aux équipages des chasseurs CF-188 Hornet déployés pour appuyer l’OTAN dans le cadre de l’opération Reassurance et de l’intervention internationale aux actes d’agression du régime Poutine contre l’Ukraine.

Les aéronefs Globemaster sont également utilisés à l’appui des opérations menées au pays, ce qui inclut plus de 75 missions menées à l’appui du Nord canadien, y compris la livraison de 1,5 million de litres de carburant, le transport de 7 millions de livres d’équipement ainsi que de 3 120 membres dans des endroits comme Alert, Iqaluit et Resolute Bay au Nunavut.

« Nous avons connu d’énormes succès grâce à nos quatre premiers aéronefs Globemaster, » a dit le lieutenant-général Blondin. « Avec l’arrivée de notre nouveau Globemaster, nous pourrons faire preuve de plus de souplesse et nous pourrons mieux intervenir lorsque le gouvernement du Canada fait appel à l’ARC. »

 Financé à l’aide des ressources existantes mises de côté par le gouvernement pour la Défense nationale en vue de mettre en œuvre la Stratégie de défense Le Canada d’abord, ce projet d’acquisition est estimé à 415 M$, incluant le coût d’achat de l’aéronef, le moteur de rechange, l’équipement auxiliaire, les systèmes spécialisés, les coûts du projet et les coûts de prévoyance pour la fluctuation du taux de change. Le coût des douze ans de soutien en service intégré de cet aéronef additionnel est évalué à 30 M$.

Date de modification :