Le gouverneur général investit 46 personnes de l’Ordre du mérite militaire

Article de nouvelles / Le 7 mars 2017

De Rideau Hall

Le 6 mars 2017, à Rideau Hall, David Johnston, gouverneur général et commandant en chef du Canada, a présidé une cérémonie lors de laquelle il a investi de l’Ordre du mérite militaire deux commandeurs, douze officiers et trente-deux membres, dont plusieurs militaires de l’Aviation royale canadienne.

« L’Ordre du mérite militaire est une façon de vous remercier, de saluer vos réalisations et de souligner publiquement le caractère exemplaire de votre conduite », a dit le gouverneur général aux 46 récipiendaires pendant la cérémonie. « L’exemple que vous donnez influe sur vos consœurs et vos confrères d’armes; n’en doutez jamais. Vous inspirez les autres à faire mieux, ce qui leur permettra, à leur tour, de donner l’exemple. »

Créé en 1972, l’Ordre du mérite militaire sert à souligner le service méritoire et le dévouement au devoir des militaires des Forces armées canadiennes, tant réguliers que réservistes, dont beaucoup ont fait preuve d’un dévouement bien au-delà de ce que le devoir leur commandait. L’Ordre du mérite militaire permet de récompenser ce dévouement exemplaire au Canada en attribuant aux récipiendaires l’un des trois grades suivants :

  • le grade de commandeur (initiales honorifiques : C.M.M.), qui sert à souligner des services méritoires exceptionnels rendus dans l’exercice de fonctions d’un niveau de responsabilité élevé;
  • le grade d’officier (initiales honorifiques : O.M.M.), qui sert à souligner des services méritoires exceptionnels rendus dans l’exercice de fonctions comportant des responsabilités;
  • le grade de membre (initiales honorifiques : M.M.M.), qui sert à souligner des services exceptionnels ou un rendement exceptionnel dans l’exercice des fonctions.

Les récipiendaires de l’Ordre du mérite militaire en mars 2016

Les commandeurs

Le contre-amiral Joseph Gilles Pierre Couturier, C.M.M., C.D., Bureau du commandant de la Marine royale canadienne, à Ottawa, en Ontario.

Le major-général Charles Adrien Lamarre, C.M.M., C.S.M., C.D., État-major interarmées stratégique, à Ottawa, en Ontario

Les officiers

Le brigadier-général Frances Jennifer Allen, O.M.M., C.D., Bureau du Chef du développement des Forces, à Ottawa, en Ontario

Le lieutenant-colonel Bryan Philip Baker, O.M.M., C.D., 1re Unité d’appui du génie, à Kingston, en Ontario

Le lieutenant-colonel Joseph François Martin Barrette, O.M.M., C.D., Quartier général, 4e Groupe des Services de santé, à Montréal, au Québec

Le colonel Jean André Simon Bernard, O.M.M., C.D., Collège militaire royal de Saint-Jean, à Richelain, au Québec

Le colonel Sébastien Bouchard, O.M.M., M.S.M., C.D., Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, à Montréal, au Québec

Le lieutenant-colonel Jeannot Emmanuel Boucher, O.M.M., M.S.M., C.D., Bureau du Chef d’état-major de la Force aérienne, à Ottawa, en Ontario

Le lieutenant-colonel Joseph Jean Marc Délisle, O.M.M., C.D., 21e Escadron de contrôle et d’alerte aérospatiale, à Hornell Heights, en Ontario

Le lieutenant-colonel Michael Kaiser, O.M.M., M.S.M., C.D., 1re Unité dentaire, à Ottawa, en Ontario

La capitaine de vaisseau Josée Kurtz, O.M.M., C.D., Bureau du Directeur – Personnel et instruction de la Marine, à Ottawa, en Ontario

Le major Joseph Fernand Phillippe Leclerc, O.M.M., M.S.M., C.D., Force opérationnelle interarmées X, à Kingston, en Ontario

Le lieutenant-colonel Shawn Blair Luckhurst, O.M.M., C.D., Centre de guerre des Forces canadiennes, à Ottawa, en Ontario

Le capitaine de vaisseau Ronald Gerald Pumphrey, O.M.M., M.S.M., C.D., Quartier général du Groupe de renseignement des Forces canadiennes, à Ottawa, en Ontario

Les membres

Le maître de 1re classe Gordon James Abthorpe, M.M.M., C.D., Navire canadien de Sa Majesté Kingston, à Halifax, en Nouvelle-Écosse

Le sergent Stephen Claude Joseph Bates, M.M.M., C.D., 413e Escadron de transport et de sauvetage, à Greenwood, en Nouvelle-Écosse

L’adjudant-chef Necole Elizabeth Belanger, M.M.M., C.D., Bureau du Directeur général – Équipe d’intervention stratégique (Inconduite sexuelle), à Ottawa, en Ontario

Le capitaine de corvette Jeffrey Biddiscombe, M.M.M., C.D., 31e Centre des Services de santé des Forces canadiennes, à Borden, en Ontario

L’adjudant Shaun Gary Burdeyny, M.M.M., M.S.M., C.D., Régiment d’opérations spéciales du Canada, à Petawawa, en Ontario

L’adjudant-chef Marc André Corriveau, M.M.M., C.D., Quartier général du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, à Colorado Springs, au Colorado, aux États-Unis

L’adjudant Joseph Émile Armand Denis Cournoyer, M.M.M., C.D., École de la police militaire des Forces canadiennes, à Borden, en Ontario

L’adjudant Marie Hélène Manon Desharnais, M.M.M., C.D., Bureau du Directeur général – Rémunération et avantages sociaux, à Ottawa, en Ontario

L’adjudant Winston Wade Dominie, M.M.M., C.D., 8e Escadron de transmission et contrôle (Air), à Astra, en Ontario

L’adjudant-chef David Ellyatt, M.M.M., C.D., Quartier général de la 4e Division du Canada, à Toronto, en Ontario

L’adjudant-chef Luc Emond, M.M.M., M.S.M., C.D., Quartier général de la 14e Escadre, à Greenwood, en Nouvelle-Écosse

Le capitaine Gregory Charles Forsyth, M.M.M., C.D., Quartier général du Commandement – Forces d’opérations spéciales du Canada, à Ottawa, en Ontario

L’adjudant-maître Vincent Ronald Gagnon, M.M.M., C.D., École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, à Richelain, au Québec

La sergent Kim Marie Marguerite Gélinas, M.M.M., C.D., Groupe de soutien de la 2e Division du Canada Services du personnel, à Courcelette, au Québec

L’adjudant-maître Mathieu Giard, M.M.M., C.D., The Sherbrooke Hussars, à Sherbrooke, au Québec

L’adjudant-chef Gabor Joseph Kato, M.M.M., C.D., Quartier général de la 1re Division aérienne du Canada, à Winnipeg, au Manitoba

La maître de 2e classe Jezella Kleininger, M.M.M., C.D., Navire canadien de Sa Majesté Halifax, à Halifax, en Nouvelle-Écosse

L’adjudant-maître Joseph Guy Benoit Laliberté, M.M.M., C.D., Bureau du Directeur général – Gestion du programme d’équipement aérospatial, à Ottawa, en Ontario

L’adjudant-maître James MacKenzie, M.M.M., C.D., The Princess of Wales Regiment, à Kingston, en Ontario

L’adjudant-maître Mark Douglas McLennan, M.M.M., C.D., Centre de formation des services de santé des Forces canadiennes, à Borden, en Ontario

Le premier maître de 1re classe Daniel Mercier, M.M.M., C.D., Entraînement maritime (Atlantique), à Halifax, en Nouvelle-Écosse

Le major Marc-André Meunier, M.M.M., C.D., Quartier général de la 2e Division du Canada, à Montréal, au Québec

Le premier maître de 1re classe David Jordan Wilfred Morse, M.M.M., C.D., Navire canadien de Sa Majesté Calgary, à Victoria, en Colombie-Britannique

L’adjudant-chef Jeffrey Wayne Munn, M.M.M., C.D., Régiment des transmissions interarmées des Forces canadiennes, à Kingston, en Ontario

Le maître de 1re classe Scott James Osborne, M.M.M., C.D., Navire canadien de Sa Majesté Toronto, à Halifax, en Nouvelle-Écosse

L’adjudant-chef Shawn Leonard Patterson, M.M.M., C.D., Bureau du Directeur général – Services bien-être et moral, à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard

La sergent Monique Ryan, M.M.M., C.D., 412e Escadron de transport, à Ottawa, en Ontario

L’adjudant Karen Saunders, M.M.M., C.D., Base des Forces canadiennes Kingston, à Kingston, en Ontario

L’adjudant-chef George Wayne Snider, M.M.M., C.D., 426e Escadron d’entraînement au transport, à Astra, en Ontario

L’adjudant-maître Thomas Scott Thompson, M.M.M., C.D., 51e Escadron d’entraînement opérationnel de contrôle et d’alerte (Aérospatiale), à Hornell Heights, en Ontario

L’adjudant Pamela Diane Tochor, M.M.M., C.D., Détachement Aldershot – Base de soutien de la 5e Division du Canada, Gagetown, à Aldershot, en Nouvelle-Écosse

L’adjudant Kirby Graham Vincent, M.M.M., C.D., Logistique et ingénierie de la 4e Escadre, à Cold Lake, en Alberta

Veuillez noter que l’information ci-dessus indique le grade et l’affectation des militaires au moment de leur mise en candidature.

____________________________________________________________________________

Voici ce que le gouverneur général a dit lorsqu’il s’est adressé aux récipiendaires et à l’auditoire :

« Quel plaisir que de souhaiter la bienvenue à autant de femmes et d’hommes remarquables en uniforme à Rideau Hall dans le cadre du 150e anniversaire du Canada!

« Agir en tant que commandant en chef du Canada a été l’un des plus grands honneurs de ma vie. J’apprends toujours quelque chose de nouveau lorsque je parle à des militaires des Forces armées canadiennes. Il n’y a rien de surprenant à cela, puisque les Forces armées sont une organisation axée sur l’apprentissage.

« J’aimerais justement prendre un moment afin de souligner votre dévouement à l’apprentissage.

« Comme vous le savez, après tout exercice ou toute opération, les militaires canadiens effectuent une analyse.

« En quoi consiste cette analyse? Il s’agit tout simplement d'une brève séance d’information qui suit immédiatement une activité et qui rassemble les participants à cette activité.

« Je le sais parce que j’ai moi-même participé à plusieurs de ces séances pendant des exercices à Petawawa. Il en va de même de ma femme, Sharon, ainsi que d’un certain nombre de membres du personnel de Rideau Hall, qui ont passé une journée en compagnie de militaires afin d’en savoir plus sur ce qu'ils font tous les jours.

« Pendant ces réunions, on pose les questions essentielles suivantes : qu’est-ce qui s’est passé? pourquoi cela est-il arrivé? comment pourrions-nous mieux faire la prochaine fois?  

« Ces questions, quoique simples, revêtent néanmoins une très grande importance. Poser ces questions et prendre les mesures qui s’imposent est un exercice essentiel à toute force militaire de premier ordre. En fait, c’est là le signe distinctif de toute organisation qui cherche constamment et inlassablement à s’améliorer. Toutefois, une question se pose : comment pouvons-nous nous améliorer lorsque les autres nous disent que nous accomplissons déjà du bon travail?

« Je suis persuadé que chacun des récipiendaires de l’Ordre du mérite militaire présents aujourd’hui procède à sa propre analyse de ce qu’il fait. C’est la raison pour laquelle ils établissent la norme que nous devons atteindre.

« Vous êtes parvenus là où vous êtes aujourd’hui parce que vous avez su tirer des leçons et, surtout, parce que vous les avez mises en pratique. En cela, vous servez d’exemple à vos confrères, ainsi qu’à tous les Canadiens.

« L’Ordre du mérite militaire est une façon de vous remercier, de saluer vos réalisations et de souligner publiquement le caractère exemplaire de votre conduite. L’exemple que vous donnez influe sur vos consœurs et vos confrères d’armes; n’en doutez jamais. Vous inspirez les autres à faire mieux, ce qui leur permettra, à leur tour, de donner l’exemple.

« Je sais aussi que, bien que merveilleuse à de nombreux égards, la vie de militaire n’est pas toujours facile pour vous et vos proches. Vous devez consentir à de véritables sacrifices. De fait, la devise de l’Ordre, "officium ante commodum", ou "le service avant soi", atteste les sacrifices que vous faites. Après l’amélioration continue, voilà l’autre principal élément de nos forces militaires. C’est une autre manière dont vous établissez la norme que nous devons tous suivre.

« Nous vous sommes très reconnaissants de votre sens du devoir, de votre professionnalisme et de votre dévouement à l’excellence. Nous vous sommes également reconnaissants, à vous et à vos proches.

« Le Canada ne serait pas ce qu’il est sans le dévouement et l’excellence de nos forces armées, passées et actuelles. Je vous remercie de votre service exceptionnel, et je vous félicite de cet honneur bien mérité. »

Admissibilité et candidatures

Un commandant ou un comité consultatif militaire (pour le grade de colonel et les grades supérieurs) recommande au chef d’état-major de la défense le nom de militaires des Forces armées canadiennes (Force régulière et Réserve) jugés admissibles. Le chef d’état-major de la défense soumet ensuite ces noms au gouverneur général en vue de son approbation.

Le nombre de nominations par année ne doit pas dépasser un dixième de un pour cent du nombre moyen de personnes qui faisaient partie des Forces armées canadiennes au cours de l’année précédente. Par exemple, en 2014, 108 personnes ont reçu l’Ordre du mérite militaire. Il n’y a pas de nominations à titre posthume.

Une fois investis de l’Ordre du mérite militaire, les récipiendaires peuvent y recevoir des promotions. Ils doivent alors rendre leur insigne afin d’obtenir celui qui correspond à leur nouveau niveau, étant donné qu’aucun membre ne peut détenir plus d’un grade à la fois.La constitution de l’Ordre du mérite militaire permet aux militaires étrangers d’accéder aux titres de commandeur, d’officier ou de membre honoraire. Ces nominations permettent de souligner le service méritoire exceptionnel rendu au Canada ou aux Forces armées canadiennes dans l’accomplissement de tâches militaires.

Date de modification :