ARCHIVÉE - Le lieutenant-général Michael Hood prend le commandement de l’ARC

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 9 juillet 2015

Par les Affaires publiques de l’Aviation royale canadienne

Le nouveau commandant bâtira sur les capacités et les réalisations de la Force aérienne

Le commandement de l’Aviation royale canadienne (ARC) a officiellement changé de mains le 9 juillet 2015 au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada à Ottawa en Ontario.

Le nouveau commandant de l’ARC et Chef d’état-major de la Force aérienne, le lieutenant-général Michael Hood, a succédé au lieutenant-général Yvan Blondin lors d’une cérémonie de passation de commandement présidée par le général Tom Lawson, Chef d’état-major de la Défense.

« Grâce au leadership du lieutenant-général Blondin, l’Aviation royale canadienne a considérablement accru les opérations nationales et internationales », a dit le général Lawson, « et elle dirige la mission militaire du Canada au-dessus de l’Iraq et de la Syrie. Au moment où le lieutenant général Hood prend le commandement de la Force aérienne du Canada, notre puissance militaire continuera de relever les défis en matière de défense, aujourd’hui et pour très longtemps. »

En tant qu’officier supérieur de la Force aérienne au sein des Forces armées canadiennes, le commandant de l’ARC est chargé de former, de produire et de maintenir une Force aérienne polyvalente et apte au combat afin d’atteindre les objectifs du Canada en matière de défense. Le commandant de la Force aérienne agit aussi à titre de conseiller auprès du Chef d’état-major de la Défense pour les questions stratégiques liées à la Force aérienne.

« Comme en font foi nos réussites opérationnelles sur le continent, l’Aviation royale canadienne est une Force aérienne agile, intégrée à nos partenaires et alliés, qui a la portée et la puissance voulues pour exécuter les opérations des Forces armées canadiennes, au pays et à l’étranger », a dit le lieutenant-général Hood. « J’ai l’intention de maintenir les capacités qui ont donné lieu à ces réalisations et d’en tirer parti, et j’ai l’intention de faire en sorte que le Canada et les Canadiens aient une Force aérienne prête à relever les défis à venir. »

Le lieutenant-général Hood a commencé sa carrière militaire comme réserviste de l’Armée de terre au sein des Canadian Grenadier Guards de Montréal, avant de passer à la Force régulière et de recevoir son brevet de pilote à titre d’opérateur de systèmes de combat aérien en 1988. Il a été commandant des 429e et 436e Escadrons de transport, pour ensuite servir en tant que commandant de la 8e Escadre Trenton, de 2007 à 2009. Il quitte son poste de directeur de l’État-major interarmées stratégique pour prendre le commandement de l’ARC.

Son prédécesseur, le lieutenant-général Blondin prend sa retraite après 35 années de services distingués comme pilote de chasse de l’ARC. Il a assumé de nombreux commandements durant sa carrière, notamment les postes de commandant du 425e Escadron d’appui tactique, commandant de la Force opérationnelle des CF-188 canadiens à Aviano (Italie), commandant de la 3e Escadre Bagotville (Québec) et commandant de la 1re Division aérienne du Canada, dont le quartier général se trouve à Winnipeg.

 « Je remercie le lieutenant-général Blondin pour son service au Canada et son leadership à la tête de l’ARC durant une période où notre pays et le monde a tant demandé à l’Aviation royale canadienne » a dit le ministre de la Défense nationale Jason Kenney.

« Je souhaite également la bienvenue au lieutenant-général Hood et le félicite de sa nomination au poste de commandant de l’ARC et de chef d’état-major de la Force aérienne. Alors que de nouveaux avions arrivent dans nos bases aériennes et que la communauté internationale continue s’adresser au Canada pour obtenir du soutien, je suis convaincu que l’ARC continuera d’être une source de fierté pour tous les Canadiens. »

Date de modification :