Le prince Édouard inaugure un monument dédié aux membres de l'équipage d’un bombardier Halifax

Article de nouvelles / Le 19 septembre 2012

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

8e Escadre Trenton

Le 15 septembre, le prince Édouard, comte de Wessex, a inauguré un monument dédié aux membres de l'équipage du bombardier Halifax LW682/OW « M », du 426e Escadron, qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions le 13 mai 1944.

Le monument est situé dans le foyer du nouveau Centre d’instruction de la mobilité aérienne dédié à la mémoire du lieutenant-colonel d’aviation Sedley S. Blanchard, à la 8e Escadre Trenton, en Ontario. L'ouvrage est une création de l'escadron contemporain, le 426e Escadron d'entraînement au transport, surnommé les « Thunderbirds », basé à la 8e Escadre, et de l'Association du 426e Escadron (Thunderbird). Les militaires anciens et actuels de l'unité ont rencontré le prince et assisté à l'inauguration.

« Je suis honoré d'être avec vous aujourd'hui, devant ce monument historique », a déclaré le prince Édouard. « L'inauguration de ce monument est vraiment une occasion très spéciale. »

« Je tiens à me souvenir de ceux qui ne sont jamais revenus et à exprimer mon éternelle gratitude à vous, qui avez survécu. »

Le 12 mai 1944, le 426e Escadron reçoit une mission : bombarder des dépôts de rails à Louvain, en Belgique, dans le cadre d'un raid aérien de 120 aéronefs. Quatorze équipages des Thunderbirds partent au combat. Chacun des aéronefs qu’ils pilotent transporte neuf bombes de 450 kilogrammes (1 000 lb) et quatre bombes de 225 kilogrammes (500 lb). On sait aujourd'hui que huit des quatorze équipages des Thunderbirds se sont lancés à l'assaut de l'objectif le 13 mai 1944.

Toutefois, le Halifax LW682/OW « M » ne l'atteindra jamais. En effet, le major Martin Drewes, as du combat de nuit de la Luftwaffe, à bord d'un Me 110, abat l'aéronef près du village de Geraardsbergen, en Belgique.

Les huit membres d'équipage ont perdu la vie : le sous-lieutenant d'aviation Wilbur Boyd Bentz (pilote), le lieutenant d'aviation Thomas Wessel Taylor (navigateur), le lieutenant d'aviation Clifford Stanley Phillips (viseur de lance-bombes), le sous-lieutenant d'aviation Jack Edwin McIntyre (radiotélégraphiste-mitrailleur), le sergent Roy Ellerslie (mécanicien de bord), le sous-lieutenant d'aviation Joseph Eduard Jean-Guy Arbour (mitrailleur ventral), le sous-lieutenant d'aviation Fred Roach (mitrailleur de queue) et le sous-lieutenant d'aviation John Wilson Summerhayes (mitrailleur dorsal). Ils faisaient tous partie de l’Aviation royale du Canada, à l’exception du sergent Ellerslie, de la Royal Air Force.

Les forces armées allemandes ont retrouvé et enterré les restes de cinq aviateurs. Le 6 septembre 1997, plus d’un demi-siècle plus tard, un petit groupe de bénévoles canadiens dévoués, mené par Karl Kjarsgaard, de l’Association de l’aéronef Halifax, et Jay Hammond, neveu du pilote, ont entamé des travaux visant à déterrer le LW682, enseveli, à certains endroits, sous sept mètres de boue. Lorsque le groupe a retrouvé l’avion, qui s’était sectionné, les sous-lieutenants d’aviation Bentz, Summerhayes et Roach se trouvaient toujours à leur poste. Ces militaires ont eu droit à tous les honneurs militaires lors de leur inhumation en novembre 1997, en Belgique, aux côtés de leurs cinq compagnons d’armes.

Le projet visant à retrouver l’aéronef a été parrainé par l’Association du 426e Escadron et réalisé grâce à des fonds fournis par Héritage Canada et à la collaboration de l’Association de l’histoire de l’aviation de la Belgique.

« Nous n'oublierons jamais le sacrifice héroïque de nos compagnons d’armes des Thunderbirds, qui ont donné leur vie pendant leur mission à bord de l'avion Halifax LW682/OW “M”, » a déclaré le lieutenant-colonel Damon Perrault, commandant du 426e Escadron.

Les lingots d'aluminium qui ornent le monument du Halifax LW682 proviennent du métal récupéré dans l'épave de l'aéronef. Sur chacun des lingots fixés au mur du monument, on trouve le nom de l'un des membres de l'équipage, gravé dans le métal. Le même aluminium a servi à créer la base du mât totémique des Thunderbirds, situé dans le hall du Centre d'instruction de la mobilité aérienne, ainsi que le toit du monument commémoratif du Bomber Command à Londres, en Angleterre, inauguré par la reine Elizabeth II en juin 2012.

En juillet 1948, l'équipage a reçu, à titre posthume, la Croix de Guerre de Belgique avec palme. Bien que le monument mentionne cet équipage en particulier, il sert à honorer la mémoire de tous les autres équipages d'avions Halifax.

Le prince Édouard et sa femme, Sophia Rhys Jones, comtesse de Wessex, visitaient le Canada dans le cadre de la célébration du Jubilé de diamant de la Reine.

Texte rédigé à l’aide de dossiers de l’Association du 426e Escadron.

Date de modification :