Les avions canadiens CP-140 Aurora modernisés sont dignes d’un film de James Bond

Article de nouvelles / Le 20 mai 2014

Par le capitaine Wright Erubi

Pour l’Aviation royale canadienne (ARC), il s’agit de l’avion de patrouille à long rayon d’action CP‑140M Aurora phase III. Avec tous ses gadgets, l’avion est digne d’un film de James Bond.

Quatorze avions CP-140M Aurora sont en train d’être modernisés radicalement; six avions ont déjà réussi les essais rigoureux de l’ARC et ont atteint la « capacité opérationnelle initiale » (COI).

On reconnaît les Aurora modernisés à la lettre M ajoutée à leur désignation alphanumérique.

Selon le major-général Pierre St-Amand, commandant de la 1re Division aérienne du Canada et de la région canadienne du NORAD, dont le quartier général se trouve à Winnipeg (Manitoba), il est difficile d’exagérer lorsqu’on décrit les capacités du « nouvel » Aurora.

« Grâce à la phase III de sa modernisation, l’Aurora est l’un des meilleurs avions de surveillance au monde », a-t-il déclaré.

« Étant donné que le Canada a de grandes zones maritimes et son territoire arctique à protéger, sans oublier la vaste gamme de missions que nous accomplissons au Canada et à l’étranger, la version modernisée de l’Aurora offrira aux commandants des capacités qui leur permettront mieux de réagir de manière décisive dans une mission. »

L’Aurora est basé à la 19e Escadre Comox (Colombie-Britannique) et à la 14e Escadre Greenwood (Nouvelle-Écosse). L’avion est essentiellement une plateforme de « commandement, contrôle, communication, informatique, renseignement, surveillance, et reconnaissance » (C4ISR) pour les opérations, que ce soit au Canada ou dans le reste du monde.

L’Aurora, l’avion de surveillance stratégique du Canada, est chargé de la surveillance du territoire sur les côtes et les approches maritimes de l’Atlantique, du Pacifique et de l’Arctique. De plus, il exécute des missions de lutte anti-sous-marine et anti-surface, de RSR maritimes et terrestres, et de coordination des attaques; en outre, son rôle secondaire est d’appuyer la recherche et le sauvetage.

L’Aurora donne au gouvernement canadien un moyen de dissuasion et de contrôle des activités illégales ou hostiles n’importe où dans les régions éloignées du Canada. De plus, l’avion est de plus en plus utilisé comme plateforme de RSR terrestres pour des opérations de sécurité outre-mer.

On a fait l’acquisition de l’Aurora dans les années 1980. Pour moderniser ses capacités, on a entamé en 1998 le Projet de modernisation progressive de l’Aurora (PMPA), qui comprend trois phases. En outre, pour qu’il reste viable en tant que plateforme RSR, l’ARC a créé la Proposition de prolongation de la vie de l’Aurora (PPVA), qui réunit le Projet de modernisation progressive de l’Aurora et le Projet de prolongation de la durée de vie de la structure de l’Aurora (PPDVSA) avec trois autres améliorations des capacités de l’avion. Le nombre total d’avions qui ont été modernisés et dont la durée de vie a été prolongée est maintenant passé de 10 à 14.

Grâce à ces travaux, la flotte conservera son efficacité jusqu’en 2030.

Le PMPA comprend les trois phases suivantes :

Phase I. Amélioration de systèmes existants, comme le remplacement ou la modernisation du système radio haute fréquence, des enregistreurs de conversations dans le poste de pilotage et de données de vol, et accroissement de la vitesse et de la portée de l’antenne. Terminée

Phase II. Modernisation des systèmes de navigation et de communication, qui permettront à l’Aurora de continuer à mener des opérations jusqu’à ce qu’il atteigne la fin de sa durée de vie structurale. Terminée

Phase III. Mises à niveau du calculateur de mission et des capteurs pour avoir un système RSR de classe mondiale qui permettra à l’Aurora d’accomplir toutes les missions RSR qui lui seront confiées au-dessus de la terre et de l’océan. En cours

La modernisation des systèmes d’avionique et de communication étant achevée, l’accent est actuellement mis sur la phase III. Elle comprend l’installation et l’intégration d’un nouvel ensemble de capteurs et la préparation de formation, de tactiques et de procédures nouvelles. Au moyen du PPVA, on est en train d’ajouter trois capacités à l’ensemble des capteurs, toutes découlant des enseignements tirés lors de la campagne aérienne au-dessus de la Libye.

Parallèlement, dans le cadre du PPDVSA, la modernisation de la structure des 14 Aurora se poursuit. Le PPDVSA comprend le remplacement des ailes extrêmes, des surfaces inférieures des caissons centraux, du stabilisateur horizontal et d’autres éléments structuraux nécessitant des activités fréquentes de maintenance, pour faire en sorte que l’aéronef reste fiable sur le plan structurel et en bon état de navigabilité jusqu’en 2030.

Par ailleurs, la modernisation de l’avion va profiter à la Marine royale canadienne, à l’Armée canadienne, et à des organismes gouvernementaux, comme la Gendarmerie royale du Canada et Pêches et Océans Canada, en raison des nouveaux systèmes installés. Parmi ces systèmes figurent un nouveau radar embarqué qui donne des images semblables à des photographies à haute résolution, une meilleure évaluation des dommages collatéraux, des images et des vidéos des cibles de grande qualité, et de meilleurs renseignements en temps réel sur la situation du champ de bataille.

« De concert avec le ministère de la Défense nationale, nous travaillons avec le Groupe IMP et le secteur industriel canadien de la défense pour moderniser l’Aurora », a indiqué le colonel Iain Huddleston, commandant de la 14e Escadre Greenwood (Nouvelle‑Écosse), où est basée la plus grosse flotte d’Aurora au Canada.

« Six des 14 Aurora qui seront modernisés dans la phase III ont désormais un nouvel équipement avionique, une plus grande puissance informatique, de nouveaux systèmes acoustiques, des capacités d’écoute digne de la science-fiction et un “ champ de vision ” plus large et plus détaillé permettant de voir plus loin et plus clair, dans toutes les conditions atmosphériques, de nuit comme de jour.

« Même si l’aspect de l’Aurora n’a pas changé, il s’agit d’un “ nouvel ” avion », a-t-il ajouté.

La modernisation du CP-140 Aurora est une réussite de l’innovation canadienne, qui a permis d’avoir un avion de classe mondiale produit essentiellement par le secteur industriel canadien, avec des sociétés comme General Dynamics Canada, MacDonald Dettweiler and Associates, L3 et IMP Aerospace.

Date de modification :