Les colonels honoraires explorent l’avenir de l’ARC

Article de nouvelles / Le 27 novembre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par le colonel honoraire Dan Hennessey

La prochaine conférence des colonels honoraires de l’ARC se tiendra du 6 au 8 juin 2018 et sera organisée par la 12e Escadre Shearwater, en Nouvelle-Écosse, et la 14e Escadre Greenwood, également en Nouvelle-Écosse.

Le colonel Colin Keiver, commandant de la 8e Escadre Trenton, a ouvert les portes de la base et a accueilli les participants à la conférence des colonels honoraires de 2017 à la base des Forces canadiennes Trenton, en Ontario, plus tôt cette année.

La conférence de cette année a combiné merveilleusement des séances d’information et de réseautage, ainsi que des visites des nombreux endroits fonctionnels stratégiques de Trenton.

Près de 60 colonels honoraires de partout au Canada ont profité de la séance d’accueil du 31 mai pour ranimer de vieilles amitiés et en établir de nouvelles avec ceux qui ont assumé leur rôle depuis la conférence de Borden, en Ontario, l’année dernière. Le lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’Aviation royale du Canada, nous a chaleureusement accueillis et a présenté un aperçu du programme des jours à venir. Il a annoncé que le thème de la conférence était la mobilité aérienne, ainsi que la recherche et le sauvetage, et que nous serions exposés de près au personnel, à l’équipement et aux systèmes utilisés pour déployer les Forces armées canadiennes afin qu'elles interviennent au moment de crises nationales et internationales. Le lieutenant-général Hood a souligné que l’ARC continue de servir de « garante de la souveraineté canadienne ».

La deuxième journée, nous nous sommes rendus au Centre de guerre aérospatiale des Forces canadiennes, qu’on appelle le « moteur » de la transformation de la Force aérienne et le centre d’excellence du développement de la puissance aérienne. La matinée s’est composée de séances d’information du commandant, qui a souligné, comme toujours, l’importance que revêt le programme des colonels honoraires pour l’ARC d'aujourd’hui et de demain; il a souligné que chacun de nous a été choisi à bon escient pour nos compétences, ce que nous ne devrions jamais tenir pour acquis. Le commandant a également présenté un rapport approfondi sur la direction de l’ARC, en mettant l’accent sur ce qui se passera entre aujourd’hui et 2030. Il a parlé de la publication de la nouvelle politique de défense, qui prévoit un investissement considérable qui permettra aux Forces armées canadiennes de demeurer des forces souples, réactives et aptes au combat, prêtes à se rendre n’importe où dans le monde, à tout moment. La nouvelle politique de défense, Protection, Sécurité, Engagement, veille également au bien-être du personnel, car tous ceux qui portent l’uniforme sont un élément essentiel du succès des FAC.

Tous les ans, le commandant de l’ARC réunit tous les colonels honoraires de l’ARC pour rencontrer les nouveaux colonels, mais aussi pour informer tous les participants sur le contexte stratégique et les activités opérationnelles, et les renseigner sur l’état actuel des effectifs et des programmes d’acquisition d’équipement. La conférence constitue aussi une tribune idéale où établir des réseaux parmi l’ensemble des colonels honoraires. La conférence se tient à des endroits différents tous les ans précisément afin d’exposer les colonels honoraires à une gamme complète de milieux opérationnels.

Le major-général Christian Drouin, commandant de la 1re Division aérienne du Canada et de la Région canadienne du NORAD, a fait une présentation approfondie sur les opérations de l’ARC au Canada et dans le monde, en traitant de la préparation opérationnelle et du personnel nécessaire pour accomplir ces missions, qu’il s’agisse de recherche et de sauvetage ou d’obligations dans le cadre du NORAD. La présentation s’est terminée par le message : « La mission d’abord... les personnes toujours ».

Le brigadier-général Dave Cochrane, commandant de la 2e Division aérienne du Canada, a parlé de la capacité de fournir des connaissances aérospatiales poussées et une instruction de pointe au moyen d’une méthodologie réactive, novatrice et axée sur les effets en vue d’optimiser l’efficacité de l’instruction de l’ARC. Il a parlé de l’importance de maintenir une relation forte entre la 1 DAC et la 2 DAC pour obtenir un excellent résultat.

Nous avons également assisté à des séances d’information sur le bureau des capacités des chasseurs, le développement de la force aérienne et le dernier ajout à la famille de l’ARC : l’espace (la nouvelle frontière pour nous).

En après-midi, nous avons formé deux groupes. L’un est monté à bord d’un CH-147F Chinook, tandis que l’autre a pris place dans un CC-130J Hercules pour effectuer un vol vers la zone d’entraînement de Mountainview près de Trenton, afin d’assister à des présentations sur le parachutisme données par le 8e Escadron de transmissions et contrôle (Air). L’un des nôtres, le colonel honoraire Jeff Stibbard de la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, a effectué un saut en tandem.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le hangar 6 pour visiter l’énorme avion CC-177 Globemaster III, ainsi qu’un certain nombre d'expositions sur les thèmes de la recherche et du sauvetage, de la neutralisation des explosifs et munitions, des catastrophes aériennes et de l’« homme aux oiseaux », qui emploie des faucons pour chasser les goélands et les autres oiseaux qui pourraient être dangereux pour les aéronefs qui décollent et atterrissent.

Le dernier jour s’est révélé un mélange de passé et de présent. Nous avons commencé par visiter le Centre d’instruction de la mobilité aérienne, où nous avons reçu l’accueil du commandant du 426e Escadron d’entraînement au transport, une unité qui donne de 80 à 125 séries de 25 cours différents tous les ans pour former des équipages et des techniciens de la mobilité aérienne efficaces sur le plan opérationnel. L’escadron comprend également du personnel chargé des essais et de l’évaluation opérationnels, ainsi que du soutien de systèmes aux flottes de la mobilité aérienne; l’escadron remet un diplôme à environ 420 personnes annuellement. L’installation de pointe permet de tenir des scénarios réels, et l’équipement fournit des expériences réalistes à ceux qui suivent l’instruction.

Nous nous sommes ensuite tournés vers l’histoire de l’ARC et avons eu le grand plaisir de visiter le Musée national de la Force aérienne du Canada, qui honore l’héritage de l’Aviation royale du Canada. Cet établissement présente une histoire de l’aviation pleine de courage et de tradition au moyen d’expositions et d’activités interactives très variées, y compris le bombardier Halifax de la Seconde Guerre mondiale entièrement restauré (exemplaire unique de ce type au monde). Ceux qui souhaitent vivre une expérience aérienne personnelle peuvent visiter les avions historiques et actuels dans l’aéroparc de 16 acres situé à côté du musée. L’aéroparc abrite également quelque 11 000 pierres « Ad Astra », commémorant chacune la mémoire d’un militaire de l’ARC et d’une force aérienne alliée, ainsi que 35 monuments rendant hommage aux militaires passés et actuels de l’ARC.

Le dernier jour, David Gingras, des Services de bien-être et moral des Forces canadiennes, a donné des séances d’information de clôture sur des collectes de fonds au quartier général de la 8e Escadre. Et aucune conférence ne serait complète sans un rappel historique fourni par le colonel honoraire Stéphane Guevremont, du 419e Escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique, situé à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta. Le colonel honoraire Guevremont, toujours aussi passionnant, a beaucoup écrit sur l’histoire militaire canadienne, notamment l’histoire de l’aviation.

Le lieutenant-général Hood a conclu la conférence en soulignant de nouveau l’importance du programme des colonels honoraires et des contributions de chacun, qu’il s’agisse de temps, de talent ou de ressources personnelles, en vue de faire connaître leur unité.

M. Hennessey est colonel honoraire du 14e Escadron de génie construction, une unité de la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle-Écosse, située à Bridgewater, également en Nouvelle-Écosse.

Date de modification :