ARCHIVÉE - Les funérailles militaires pour le sergent Mark Salesse ont lieu à Comox en Colombie-Britannique

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 2 mars 2015

Par le major Mary Lee

Empreintes d’une grande dignité, les funérailles militaires du sergent Mark Salesse ont attiré des centaines de personnes le 28 février 2015 au 442e Escadron de transport et sauvetage à la 19e Escadre Comox (Colombie-Britannique).

En ce samedi après-midi ensoleillé, le hangar de l’escadron s’est rempli de membres de la famille, d’amis et de collègues, tant militaires que civils, venus de près et de loin pour rendre hommage à un aviateur décédé.

Le sergent Salesse, 44 ans, est mort au cours d’un exercice d’entraînement militaire à Polar Circus, près de Banff en Alberta. Avec trois autres techniciens en recherche et sauvetage du 435e Escadron de transport et sauvetage de Winnipeg (Manitoba), il avait terminé son ascension et commençait à redescendre, quand une avalanche a arraché le sergent Salesse d’une étroite falaise, le 5 février. Ses coéquipiers n’étaient pas en cause.

Parcs Canada Banff a effectué pendant six jours, des recherches continuellement entravées par de mauvaises conditions météorologiques. Parcs Canada a déterminé qu’il y avait peu de chance de survivre aux conditions et à la chute probable, et on a dû passer d’une mission de sauvetage à une mission de récupération.

Un cortège motorisé d’environ 20 véhicules s’est joint au groupe de porteurs composé de six techniciens de recherche et sauvetage, arborant fièrement le béret orange de recherche et sauvetage, qui a porté avec précaution le cercueil et marché dignement jusqu’au centre du hangar. Ces hommes étaient des compagnons du sergent Salesse en formation en techniques de recherche et sauvetage (cours no 38), et sont venus de tout le Canada pour se joindre à leurs frères.

Décrit par plusieurs comme un doux géant, le sergent Salesse était franc, honnête et généreux envers tous, comme l’ont mentionné dans leurs commentaires sa mère Liz Quinn, sa meilleure amie et collègue de l’Armée canadienne Denis Byrne, et les membres de la communauté de recherche et sauvetage.

Selon l’adjudant-chef Jeff Warden, commandant, École de recherche et sauvetage des Forces canadiennes à Comox, « le sergent Salesse avait une apparence physique qui ne passait pas inaperçue, mais c’était sa propension naturelle à tendre la main et aider les autres qui en faisait une personne qu’on peut considérer comme un frère ou un ami.

« Certains d’entre vous connaissaient mieux Mark que d’autres, mais vous êtes ici aujourd’hui parce qu’il a touché votre vie, et vous voulez l’honorer pour cela. Puisque ses actions ont eu une incidence sur vous d’une façon ou d’une autre, il ne sera pas facile de lui dire adieu. »

Le sergent Salesse était natif de Bathurst (Nouveau-Brunswick) et stationné à Winnipeg; le choix de la famille de tenir les funérailles officielles sur l’île de Vancouver témoigne de sa passion pour les montagnes, l’aventure et les sports de plein air. C’est à Comox qu’il a réalisé ses aspirations professionnelles en obtenant son diplôme de technicien de recherche et sauvetage en 2005. Il s’est non seulement investi avec passion dans sa carrière, mais il est aussi devenu bénévole auprès l’organisation de recherche et sauvetage terrestre de Comox et avec la Patrouille à ski du mont Washington. Et c’est à Vancouver que Mark avait d’abord entrepris sa carrière militaire dans l’Armée canadienne, avec le British Columbia Regiment (Duke of Connaught’s Own). Il a vécu la vie qu’il voulait vivre sur les montagnes et dans la région montagneuse.

« Mark était l’ami de tous. Il tissait des liens d’amitié qui maintenaient ensemble la courtepointe colorée des amis », a déclaré Liz Quinn au cours du service funèbre à propos de son fils.

« Il voyait la beauté dans chacun de vous, et vous avez vu la beauté en lui. »

La cérémonie a pris fin avec le survol d’un avion de recherche et sauvetage devant la travée de hangar grande ouverte, avec les majestueuses montagnes en toile de fond et au son de l’élégie de la cornemuse.

Le sergent Mark Salesse rentrera chez lui à Bathurst le 1er mars, pour y être enterré après une cérémonie intime pour permettre à son père, Maurice Salesse, qui n’a pu se rendre en Colombie-Britannique, ainsi qu’à d’autres membres de la famille de rendre hommage et faire leurs adieux à ce « doux géant ».

Date de modification :