Les militaires des FAC recourent à leurs compétences spécialisées dans le domaine arctique avec des partenaires étrangers

Article de nouvelles / Le 25 février 2020

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour l’agrandir.

Ministère de la Défense nationale et Forces armées canadiennes

Environ 350 réguliers et réservistes des Forces armées canadiennes (FAC) se trouvent à Resolute Bay et à Rankin Inlet, au Nunavut, dans le cadre de l’opération Nanook-Nunalivut 2020 (Op Na-Nu 20). Le 440e Escadron de transport de l’Aviation royale canadienne participe à l’opération.

Du 24 février au 27 mars 2020, les militaires des FAC et des partenaires étrangers travaillent ensemble pour éprouver et améliorer leurs compétences spécialisées dans le domaine arctique, ainsi que pour réaffirmer leur capacité de mener des opérations dans le Haut-Arctique.

« Tous les ans, l’opération Nanook-Nunalivut nous permet de renouveler notre engagement envers nos capacités et notre efficacité opérationnelles dans le Haut-Arctique, dit le brigadier-général Patrick Carpentier, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Nord). Le Nord est vaste et unique, et les opérations y sont difficiles. Il est donc essentiel de nous préparer comme il se doit et de collaborer étroitement avec nos partenaires septentrionaux. En mettant en commun nos connaissances avec nos partenaires et nos alliés, nous pourrons mieux nous adapter aux nouvelles exigences et aux nouvelles difficultés dans le Nord et répondre aux préoccupations communes en matière de défense et de sécurité dans le Haut-Arctique. »

Parmi les participants canadiens à l’opération figurent des militaires du 440e Escadron de transport, basé à Trenton, en Ontario, du 12e Régiment blindé du Canada, basé à Valcartier, au Québec, du 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens issus de diverses patrouilles dans le Nord, du Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique, composé de diverses unités de la Première réserve relevant du 35e Groupe-brigade du Canada, basé à Québec, ainsi que des plongeurs de combat de l’Armée canadienne de partout au pays, des plongeurs de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) de la Marine royale canadienne d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, et des membres du personnel de la composante de soutien de la Force opérationnelle interarmées (Nord).

Parmi les participants étrangers, on compte des militaires de la 86th Infantry Brigade Combat Team des États-Unis, ainsi que des plongeurs belges, finlandais et français.

L’Op Na-Nu 20, qui comprend des activités terrestres et sous-marines, mais aussi des opérations complexes de soutien logistique, de construction et d’entretien de pistes d’atterrissage de fortune, permettra d’affirmer la présence et de montrer les capacités des FAC dans l’Arctique et d’améliorer leur disponibilité opérationnelle dans la région, un élément essentiel de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement. Les opérations comme l’Op Na-Nu 20 permettent également au Canada de mieux travailler avec ses partenaires et ses alliés dans le Nord.

Toutes les activités et les étapes de l’Op Na-Nu 2020 sont planifiées et commandées par la Force opérationnelle interarmées (Nord) au nom du Commandement des opérations interarmées du Canada et mises en œuvre par l’élément de quartier général de la Force opérationnelle Nunalivut, basé à Resolute Bay et à Rankin Inlet, au Nunavut.

Les compétences spécialisées dans le domaine arctique comprennent :

  • les opérations de plongée dans l’Arctique;
  • les opérations de récupération de matériel sous l’eau;
  • les mouvements tactiques sur la glace de mer;
  • les communications tactiques dans un environnement arctique qui empêche d’utiliser les moyens traditionnels;
  • les patrouilles à longue portée dans des conditions arctiques (froid extrême et luminosité et visibilité réduites);
  • maintien en puissance des opérations à longue portée dans des conditions arctiques difficiles;
  • atterrissage d’aéronefs des FAC sur des pistes d’atterrissage de fortune.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les cyberopérateurs mènent des cyberopérations défensives et, lorsque cela est nécessaire et faisable, actives. Ils sont en liaison avec des ministères et des agences gouvernementales ainsi qu’avec des alliés du Canada, avec qui ils collaborent afin d’accroître la capacité du ministère de la Défense nationale (MDN) et des Forces armées canadiennes (FAC) à offrir un cyberenvironnement sécuritaire. Les cyberopérateurs surveillent les réseaux de communication des FAC afin de détecter des tentatives d’accès non autorisé et d’intervenir. Ils offrent aussi un soutien numérique répondant aux besoins opérationnels de la Marine, de l’Armée de terre, de l’Aviation et des intervenants interarmées.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Amasser, traiter et analyser des données réseau
         - Détecter les vulnérabilités des réseaux
         - Gérer un environnement de réseaux informatiques
         - Mener des cyberopérations défensives et actives
         - Mettre à profit leurs connaissances en matière de sécurité et de communication dans le domaine de la technologie de l’information
         - Utiliser et conserver des publications ainsi que des dossiers classifiés et non classifiés

http://forces.ca/fr/carriere/cyber-operateur/

Date de modification :