Les « Moosemen » rentrent au bercail

Article de nouvelles / Le 26 juillet 2016

Pour voir d’autres photos, cliquez sur l’image sous « Galerie d’images ».

Lieutenant Jennifer Halliwell

En 2016, l’ARC commémore le Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB), l’un des plus grands programmes d’entraînement aérien que le monde ait connu. Un certain nombre d’escadrons de la série 400 de l’ARC, qui ont été établisen vertu de l’article XV de l’accord sur le PEACB, célèbrent leur 75e anniversaire cette année.
Le 419e Escadron d’entraînement à l’appui tactique fait partie de ces unités.

La légende de « Moose » a commencé il y a 75 ans à Kamloops, en Colombie-Britannique, et plus tôt ce mois-ci, c’est là que les « Moosemen » du 419e Escadron d’entraînement à l’appui tactique sont rentrés pour célébrer leur 75e anniversaire.

Plus de 200 Moosemen et leurs familles ont convergé vers Kamloops pour participer aux activités organisées aux environs de la ville et célébrer leur incroyable relation avec la communauté.

Le 419e Escadron « Ville de Kamloops » a été nommé en l’honneur de son bien-aimé premier commandant, John « Moose » Fulton, qui a grandi à Kamloops et a donné aux membres de l’escadron leur nom de « Moosemen ». Le 419e Escadron, dont l’insigne d’unité représente un orignal chargeant, est apparemment le seul escadron canadien désigné d’après le nom d’une personne. Et à ce jour, tous les commandants du 419e Escadron abandonnent leur propre indicatif d’appel pendant la durée de leur commandement et adoptent l’indicatif d’appel « Moose », en l’honneur de « Moose » Fulton. 

Après avoir souhaité la bienvenue aux Moosemen et à leurs familles ayant rejoint le « troupeau » pour la fin de semaine, le lieutenant-colonel Mike « Moose » Grover a indiqué ce que l’évènement signifiait pour l’escadron.

« Cette fin de semaine a été source de fierté pour les Moosemen. Si l’on passe en revue les 75 ans d’histoire du 419e Escadron, il est clair que l’escadron a eu une incidence sur l’Aviation royale canadienne depuis sa création en 1941 », a-t-il déclaré. « De l’une des unités de la Seconde Guerre mondiale les plus décorées au rôle dans la formation des futurs pilotes de chasse, les Moosemen ont bien servi leur pays. Avoir la possibilité de rencontrer et de discuter avec des Moosemen de différentes époques de l’histoire de l’escadron est chose incroyable et a prouvé combien les liens entre les Moosemen sont forts. »

Le rôle de l’escadron a changé à nombreuses reprises au cours de ces 75 années. Il a d’abord été constitué comme faisant partie du Bomber Command de Mildenhall, dans le Suffolk, en Angleterre, avant de devenir un escadron de chasseurs tout temps à North Bay, en Ontario, et à Baden-Soellingen, en Allemagne. Au fil des années, l’escadron a été dissolu et réactivé trois fois, le plus récemment en 2000 dans le cadre du Programme d’entraînement en vol de l’OTAN au Canada, offrant l’Entraînement initial des pilotes de chasse (EIPC) aux apprentis-pilotes avant qu’ils prennent les commandes des chasseurs de première ligne de leurs pays respectifs. L’escadron, basé à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, rend des comptes administratifs à la 15e Escadre Moose Jaw, en Saskatchewan.

Tout au long de la fin de semaine, l’escadron a organisé des activités pour les Moosemen et la communauté locale, notamment la relance du club Fulton « Moose » et la parution d’un livre sur le 75e anniversaire, le vendredi soir. À la connaissance de l’escadron, c’était la première fois que le club Fulton « Moose » était relancé depuis la Seconde Guerre mondiale, moment où il avait été créé pour permettre aux membres de l’escadron de se souvenir de « Moose » Fulton après sa mort.

Un défilé du droit de cité s’est déroulé le samedi matin pour honorer la relation entre l’escadron et la ville de Kamloops. Les anciens et actuels membres de l’escadron ont pris part au défilé au cours duquel ils ont descendu les rues de la ville et se sont arrêtés devant l’hôtel de ville pour recevoir la permission du maire Peter Milobar d’exercer leur droit de cité, accordé la première fois en 1993.

« Nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui le défilé du droit de cité du 419e Escadron, qui symbolise notre partenariat continu avec l’escadron et l’Aviation royale canadienne », a déclaré le maire Milobar. « Nous sommes très fiers de participer à la célébration du 75e anniversaire du 419e Escadron et nous nous réjouissons des liens d’amitié solides et durables à venir. »

Ce soir-là, un dîner de gala a eu lieu, auquel ont participé plus de 230 Moosemen, membres des familles et dignitaires locaux. Pendant le dîner, le 419e Escadron a offert en cadeau des chandails de hockey à l’équipe de Kamloops, y compris le maire Milobar, qui en tant que capitaine d’équipe, a également reçu un casque Moose personnalisé avec des bois. 

Parmi les nombreux invités de marque, on comptait neuf anciens commandants « Moose » assis à la table d’honneur, un tableau extraordinaire, notamment le lieutenant‑général (à la retraite) Lloyd « Moose » Campbell, qui a quitté les forces armées en tant que commandant du Commandement aérien (renommé depuis l’Aviation royale canadienne).

Parmi les invités de marque, on peut citer également le brigadier-général Dave Cochrane, commandant de la 2e Division aérienne du Canada, basée à Winnipeg, au Manitoba; le colonel Alex Day, commandant de la 15e Escadre; M. Bob O’Callaghan, fils du mitrailleur arrière « Moose » Fulton; la députée fédérale Cathy McLeod; Terry Lake, ministre de la Santé de la Colombie-Britannique et député provincial, ainsi que le maire Peter Milobar.  

Deux Moosemen très spéciaux ont témoigné de l’histoire de l’escadron : Tom Moffat et John Higham sont des vétérans de la Seconde Guerre mondiale. C’était la première visite du sous-lieutenant d’aviation Higham à Kamloops depuis qu’il y était venu en 1942 pour présenter ses respects à la mère de son ancien commandant « Moose » Fulton, à la suite du décès de ce dernier. Il est le seul Moosemen vivant aujourd’hui ayant servi sous les ordres de « Moose » Fulton et, pendant le gala, il a parlé du respect et de l’amour que portait l’escadron à Moose et de la signification particulière du rassemblement à Kamloops.

La fin de semaine s’est achevée le dimanche par une journée portes ouvertes à l’aéroport de Kamloops. Parmi les expositions statiques du 419e Escadron figurait le CT-155 Hawk, conçu par Jim Belliveau afin de souligner le 75e anniversaire de l’escadron, qui est peint aux couleurs de camouflage classique de Bomber Command.

« Je remercie très sincèrement la ville de Kamloops de nous avoir accueillis cette fin de semaine et pour l’amitié témoignée au cours des 75 dernières années », a déclaré le lieutenant‑colonel Grover. « La ville est responsable de faire vivre l’histoire de notre escadron pendant les années de dissolution et nous ne pourrons jamais la remercier suffisamment pour tout son soutien. »

« Bien qu’il ne soit pas possible d’affirmer que le 419e Escadron ne disparaîtra jamais, je sais que les Moosemen seront toujours les bienvenus à Kamloops. »

Moosa Aswayita! « Gare à l’orignal! »

Date de modification :