Les premiers militaires de la USAF à terminer le programme Sentinelle

Article de nouvelles / Le 13 janvier 2020

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour l'agrandir.

Par le sergent d’état-major Patrick Bisigni

L’objectif du programme Sentinelle, une initiative en pleine croissance dans les Forces armées canadiennes (FAC), consiste à faire appel à des ailiers et à des superviseurs au niveau tactique pour favoriser la santé mentale. Le programme vise à donner aux chefs subalternes les moyens d’être la première ligne de défense contre des menaces réelles et graves telles que le stress psychologique, l’épuisement professionnel et le suicide.

La sergent d’état-major Sierra Rathbun, la sergent technicienne Sheryl Ubando et le sergent-chef Jonathan Miller sont les premiers militaires de la United States Air Force (USAF) à avoir suivi le cours Sentinelle. Leurs dirigeants les ont nommés afin qu’ils représentent l’USAF et établissent des liens qui rapprocheront nos deux pays. 

[Traduction] « Je suis honoré d’avoir la chance de servir aux côtés de mes camarades des Forces armées canadiennes, dit le sergent-chef Jonathan D. Miller, surintendant des opérations du Detachment 2 de la First Air Force. Il s’agit d’une expérience vraiment unique dont je me souviendrai longtemps. Cette occasion de formation est un pont entre le programme de résilience de l’USAF et le programme Sentinelle des FAC, et constitue un grand pas vers l’intégration binationale. »

Donné par les aumôniers de la 22e Escadre et base des Forces canadiennes North Bay, en Ontario, « le cours Sentinelle est un atout précieux permettant de renforcer la force spirituelle de nos armées », explique le capitaine Justin Peter, aumônier d’escadre.

Pendant la formation, on a demandé aux participants de se rappeler à quel point il est important d’être à l’écoute, de poser des questions ouvertes et d’être un prolongement de la chapelle en « ayant l’œil sur le terrain ».

Le lieutenant de vaisseau Timothy Parker, aumônier de la 22e Escadre, a mis en place le programme Sentinelle dans son unité en 2018. À l’heure actuelle, l’escadre compte 66 sentinelles formées qui doivent suivre une journée complète de formation tous les ans pour maintenir leur état de préparation.

Le sergent d’état-major Patrick Bisigni est représentant des affaires publiques et photographe du Detachment 2 de la First United States Air Force Unit.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les officiers du génie électrique et de communications fournissent des services de gestion des télécommunications et de l’information pour soutenir les opérations des Forces armées canadiennes (FAC) au pays et à l’étranger.
         - Fournir des services de gestion des télécommunications et de l’information
         - Utiliser et entretenir le système de communications tactiques de l’Aviation royale canadienne ainsi que le système de communications stratégiques
         - Gérer le système de contrôle de la circulation aérienne ainsi que le système électronique
         - Fournir des conseils au sujet de la planification et de l’acquisition d’un système de surveillance basé au sol, d’un système de communication et d’un système de technologie de l’information

         - Coordonner les systèmes de surveillance, de reconnaissance et de communication du renseignement

         - Administrer les systèmes de données, d’information et de gestion des connaissances
         - Participer à la gestion de la gamme complète des radiocommunications terrestres et des télécommunications liées aux radars et systèmes de navigation à haute fréquence (HF) et à fréquence extrêmement haute (EHF), à la guerre électronique, à la cryptographie, au renseignement électronique ainsi qu’à la communication et à la sécurité de réseau

http://forces.ca/fr/carriere/officier-genie-electrique-communications/

Date de modification :