Les Snowbirds des Forces canadiennes reprennent les opérations

Article de nouvelles / Le 6 décembre 2019

L’Aviation royale canadienne

Les Snowbirds des Forces canadiennes reprendront les opérations à temps plein, à partir de leur base d’appartenance, la 15e Escadre Moose Jaw, en Saskatchewan, aujourd’hui, le 6 décembre 2019.

La flotte de CT-114 Tutor était en pause opérationnelle depuis que le pilote du Snowbird no 5 avait dû s’éjecter, avant un spectacle aérien qui se tenait au-dessus de la piste de course de l’Atlanta Speedway, le 13 octobre 2019.

Si la Direction de la sécurité des vols de l’Aviation royale canadienne continue son enquête, le retour aux opérations fait suite à une évaluation approfondie des risques.

« J’ai entièrement confiance dans les avions Tutor, a dit le lieutenant-colonel Denis Bandet, commandant intérimaire et ancien chef d’équipe des Snowbirds des Forces canadiennes. Nos spécialistes de la maintenance sont de classe internationale et ils prennent méticuleusement soin de notre flotte. En outre, l’Aviation royale canadienne utilise un solide processus d’évaluation du risque pour que les opérations soient menées avec un maximum de sécurité. »

Le programme de la 50e saison des Snowbirds des Forces canadiennes, pour 2020, sera publié le 10 décembre 2019. La saison devrait commencer le 6 juin 2020.

Faits en bref

  • Le programme de 2020 comprendra environ 30 spectacles à travers l’Amérique du Nord.
  • Les Snowbirds sont rentrés à la 15e Escadre Moose Jaw, le 29 novembre 2019 et il n’y a eu aucun problème de moteur durant le vol.
  • Les Snowbirds des Forces canadiennes passent les mois d’hiver à s’entraîner pour la saison suivante. Ils effectuent environ 80 à 100 missions d’entraînement avant l’entraînement du printemps à Comox, en Colombie-Britannique, pour être prêts. Cette année, l’entraînement est retardé d’un mois par l’accident et l’enquête de la Sécurité des vols.
  • Les enquêtes de la Sécurité des vols suivent un processus rigoureux qui exige du temps et des efforts en vue de réaliser une démarche exacte, efficace et professionnelle. Le délai de publication d’un rapport varie selon la complexité de l’accident.
  • L’année 2020 marquera la 50e saison des Snowbirds des Forces canadiennes et inspirera la prochaine génération d’aviateurs. 


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les chercheurs en communications interceptent et analysent les transmissions électroniques, dont les communications de forces étrangères. Ils protègent également les réseaux informatiques du gouvernement du Canada.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :
         - Réunir, traiter, analyser des données sur l’activité électromagnétique dans le spectre des radiofréquences en utilisant du matériel ultramoderne et faire un rapport sur les résultats
         - Gérer et protéger les réseaux informatiques
         - Veiller à ce que la technologie de l’information soit protégée
         - Utiliser des publications classifiées et les tenir à jour

http://forces.ca/fr/carriere/chercheur-communication/  

Date de modification :