ARCHIVÉE - Les stagiaires du 10e Escadron d’instruction technique appliquée font partie du déploiement à Miramar en Californie

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 7 avril 2015

Par Jeff Gaye

Dans le cadre du cours sur les tâches d’entretien et les tâches élémentaires du 10e Escadron d’instruction technique appliquée (10 EITA) de la 4e Escadre de Cold Lake, en Alberta, 11 stagiaires ont acquis une grande expérience en participant récemment à l’exercice Cougar South à Miramar, en Californie.

Les stagiaires du cours de pilote de chasse du 410e Escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique participent régulièrement à des déploiements vers des climats plus chauds dans le but de réaliser le nombre d’heures de vol voulu. Habituellement, ils sont accompagnés de leur propre équipe au sol et de renforts d’autres unités de la 4e Escadre. Toutefois, en raison des récents déploiements et d’autres priorités, on manquait de techniciens pour l’exercice Cougar South, au moment où le 10 EITA tentait de trouver suffisamment de vols dans la région pour permettre à ses stagiaires d’acquérir de l’expérience pratique en matière d’entretien des systèmes d’avionique et d’aviation.

La solution : envoyer des stagiaires au déploiement.

Le commandant-adjoint du 10 EITA, le capitaine Robyn Scholes, affirme que la proposition d’envoyer des stagiaires en déploiement n’était à l’origine pas tout à fait sérieuse. « C’était une idée un peu farfelue, mais que nous pouvions justifier et concrétiser », dit-elle. « Compte tenu de nos plans d’action possibles, c’était la façon la plus efficace de remplir notre mandat d’instruction. »

D’après le capitaine Scholes, sans l’occasion que présentait l’exercice Cougar South, le retard du programme d’instruction aurait obligé à reporter de six à huit semaines le cours suivant. L’envoi de 11 stagiaires, six instructeurs et un directeur de cours occasionnait des coûts, mais ils étaient compensés par le maintien du calendrier d’instruction.

« Un retard de six à huit semaines dans le programme d’instruction n’aurait profité à personne », souligne le capitaine Scholes. « Plus nous formons les gens rapidement, plus vite ils peuvent accroître leur productivité au sein de leur escadron. »

L’aviateur Andrew Robison était parmi les membres du personnel du cours qui ont participé au déploiement. « Ce déploiement nous a apporté plus d’expérience et de confiance dans notre travail que ce qui aurait été possible à Cold Lake, dit-il. L’exposition au rythme rapide de ces trente jours à Miramar nous a permis de nous adapter à un vrai déploiement. »

« En général, je n’aurais pu imaginer une meilleure occasion d’entraînement pour les stagiaires du 10 EITA. »

L’aviateur Angel Dumitru est d’accord : « Toute la formation pendant ce déploiement était une expérience unique et très forte. Le travail à une ligne de vol occupée, le volume élevé de missions, tout cela a contribué à une meilleure formation. »

Le projet de déploiement est né de circonstances particulières et ce n’est pas prévu pour les cours futurs », précise le capitaine Scholes. « Mais si la même situation se présentait à nouveau dans six mois, compte tenu du succès que nous avons obtenu, ce serait certainement considéré. »

Date de modification :