ARCHIVÉE - Nouer des liens avec les Canadiens et les Canadiennes à l’Exposition de la rivière Rouge, à Winnipeg

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Article de nouvelles / Le 16 juillet 2015

Par le capitaine Bettina McCulloch-Drake

« À quoi sert ce bouton? »

Un visiteur pointe du doigt le tableau de bord d’un avion de chasse CF-188 Hornet. Affichant fierté et patience, un membre de l’Aviation royale canadienne (ARC) explique le rôle du CF-188 et le genre d’entraînement auquel les aspirants-pilotes doivent s’astreindre avant de pouvoir réaliser leur rêve de voler dans le ciel pour y représenter le Canada.

Le Hornet, mis ouvertement en montre pendant l’Exposition de la rivière Rouge, qui s’est tenue à Winnipeg (Manitoba) du 12 au 21 juin 2015, comptait parmi les nombreux éléments présentés à la population du pays par les Forces armées canadiennes.

La Marine royale canadienne (MRC) a apporté son gros autocar d’exposition ainsi qu’une embarcation gonflable à coque rigide (RHIB) et un petit bateau de sauvetage Hurricane. Les nombreuses personnes qui ont vécu les inondations survenues au Manitoba au cours des dernières décennies connaissaient bien ces embarcations. Il faut de l’adresse et du jugement pour manœuvrer une RHIB, surtout dans des eaux dites « resserrées ». Et c’est avec beaucoup d’habileté et un bon sens de la distance que le premier maître Karyn Sihvonen, membre de l’unité de la Réserve navale Navire canadien de Sa Majesté  Chippawa, a lancé une ligne d’attrape dans une bouée Kisbie (gilet de sauvetage) devant la foule qui a bien apprécié l’exploit.

Un bon point pour le premier maître!

Non loin de là, des soldats du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (2 PPCLI) de l’Armée canadienne ont renseigné les visiteurs sur le VBL 6, le nouveau véhicule blindé léger servant à transporter les troupes et à combattre dans les régions hostiles du monde. C’est quelque chose à voir, et il ne faut donc pas s’étonner qu’il ait attiré l’attention de tous, jeunes et moins jeunes. Il n’y a pas à douter que l’on a maintenant trouvé la réponse à la question de savoir « où le conducteur s’assoit », étant donné le nombre de visiteurs qui l’ont posée à nos collègues de l’Armée.

Des visiteurs se sont aussi hissés sur le G‑Wagon blindé, mais cette année, il manquait un élément, soit le bruyant obusier M777. Cependant, si le capitaine Whitney Camm, de la 17e Escadre Winnipeg, qui a coordonné l’exposition des FAC cette année a son mot à dire sur ce qui sera mis en montre l’an prochain, il se pourrait bien que l’on voie plus de « gros canons » à l’exposition de 2016. Les gens sont attirés par les gros canons. En voir un en action, ne serait-ce que pendant des cérémonies telles que l’investiture de la nouvelle lieutenante‑gouverneure du Manitoba qui a eu lieu le 19 juin 2015, est une expérience saisissante permettant d’admirer la précision et la qualité de l’entraînement d’une équipe d’artilleurs.

Et un bon point pour le jeune visiteur qui a réussi à faire atterrir son planeur virtuel dans le cadre d’un vol simulé. À côté de lui, des instructeurs de cadets, membres de la Force de réserve des FAC, ont fait découvrir à d’autres visiteurs les diverses possibilités d’entraînement offertes aux jeunes Canadiens âgés de 12 à 18 ans.

Appartenir aux FAC, c’est une aventure en soi!

Les faits en bref

Voici des faits dont vous n’êtes peut-être pas au courant au sujet de l’exposition interactive (et des contributions) des Forces armées canadiennes dans le cadre de l’Exposition de la rivière Rouge, à Winnipeg, du 12 au 21 juin 2015 :

  • Environ 222 000 personnes ont visité l’Exposition de la rivière Rouge en 2015.
  • Le 15 juin 2015, environ 10 000 personnes ont participé aux activités de la « Journée des héros » qui a mis en lumière la police militaire du Canada ainsi que la police, les services des pompiers et les services paramédicaux locaux.
  • La Musique de l’Aviation royale canadienne s’est produite sur l’estrade principale de l’Exposition de la rivière Rouge pendant plus de deux heures le 15 juin.
  • Le CC-130 Hercules qui a survolé l’exposition militaire le 15 juin avait été chargé, quelques minutes auparavant, d’une mission de recherche et de sauvetage.
  • À l’exception d’un soldat qui venait de se joindre à l’unité, tous les membres du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, qui ont participé aux activités de l’Armée à l’Exposition de la rivière Rouge avaient été au moins une fois en déploiement à l’étranger.
  •  L’exposition militaire n’a été rendue possible que grâce aux efforts considérables de tous les responsables, y compris la 17e Escadre Winnipeg, le 2PPCLI, le 38e Groupe‑brigade du Canada, le Détachement de Winnipeg du Centre de recrutement des Forces canadiennes, le Navire canadien de Sa Majesté Chippawa, le Centre de ressources pour les familles des militaires de Winnipeg et l’Unité régionale de soutien aux cadets (Nord-Ouest).
Date de modification :