Nouvel avion tactique de France participe à l'exercice Maple Flag 50

Article de nouvelles / Le 26 juin 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par la sous-lieutenant Camille Dolphin

L’Équipe de Marque Avion de Transport Tactique (EM ATT) de France, joint la 4e Escadre de Cold Lake (Alberta), durant l’Exercice Maple Flag 50, accompagnée du tout nouveau Airbus A400M Atlas.

Les français participent à l’Exercice Maple Flag depuis très longtemps. Quoi qu’ils participent souvent à des exercices de combat aérien en Europe, aucuns d’entre eux n’offre l’espace que le Canada et plus particulièrement le polygone de tir aérien de Cold Lake peut offrir.

Le commandant Éric Brunet est le Chef division A400M au sein de l’EM ATT de l’Armée de l’Air Française. L’équipe du Commandant Brunet était présente pour la deuxième période de l’exercice. Lors de l’exercice, les membres de l’EM ATT ont tenté d’évaluer et de tester les habiletés d’un de leur plus récents achats, le A400M, modèle fabriqué par Airbus qui a des capacités stratégiques impressionnantes. Ils ont ainsi profité des grands espaces canadiens et du support de leur nation d’accueil pour y réussir.

« L’équipe française du 400M se joint à l’exercice Maple Flag pour faire la mise en service opérationnelle des capacités tactiques de la 400M pour progresser dans la compréhension des systèmes et dans l’amélioration qu’on doit en faire pour que l’avion corresponde à nos besoins opérationnels », dit le commandant Brunet.

En venant au Canada, l’équipe du A400M acquièrent de l’expérience; ils viennent ici afin de trouver la meilleure utilisation pour leur avion. Ils testent des éléments techniques tels s`ils doivent être deux pilotes ou trois pilotes pour un vol donné et déterminent la répartition des tâches dans l`avion. Bref, ils veulent trouver la meilleure façon d`utiliser l`avion.

L’équipe française compte environ 40 participants et elle est composée d’une multitude de spécialistes, dont des mécaniciens, des officiers de l’intelligence, de neuf pilotes d’essai, de gens qui s’occupent de la préparation et de gens dédiés à la Liaison 16.

Selon le site web de l’Armée de l’Air française, l’A400M se situe à mi-chemin entre le C-130 Hercules et le C-17 Globemaster, c’est un avion de transport militaire hautement technologique. Munit de quatre turbopropulseurs, il peut transporter une charge allant jusqu’à 37 tonnes ou 116 passagers. Il peut réaliser une multitude de tâches reliées au transport, notamment les liaisons inter et intra-théâtre, les poses d'assaut sur terrains sommaires, l'aérolargage de personnel et de matériel y compris à très grande hauteur, le ravitaillement en vol ou les évacuations médicales.

« Il y a une tendance très forte à augmenter le poids des véhicules, puisque ces véhicules doivent être résistants aux IED [dispositifs explosifs de circonstance (Improvised Explosive Devices)]. Ils doivent être blindés, ils sont donc à chaque fois environs 25 tonnes à 30 tonnes » explique le commandant Brunet.

Selon le Commandant Brunet, c`est un avion qui est multi rôle, qui peut faire des missions de transport et de ravitaillement en vol. La masse de carburant qu`ils peuvent donner est comparable au KC-135. [L’A400M] peut faire du largage de matériel et de personnel dans des proportions plus importantes et avec un rayon d`action qui est plus important. Ils peuvent décoller de France, aller larguer une charge importante en Afrique et après continuer pour aller se reposer sur un terrain sécuritaire. L’A400M est un avion tactique avec une allonge stratégique.

Lorsque le A400M s`entraine, il s`entraine surtout avec des Rafale de Dassault Aviation, donc le fait de s`entraîner à  Cold Lake, leur apporte de la variété.

Date de modification :