Nouvel insigne pour l'Aviation royale canadienne

Documentation / Le 24 septembre 2014 / Numéro de projet : RCAF-20140924-01

Par les Affaires publiques de l’ARC

Le nouvel uniforme de l'Aviation royale canadienne (ARC) rend hommage à la contribution et aux sacrifices des aviateurs et aviatrices qui ont servi et qui servent encore avec fierté et professionnalisme.

Le nouvel uniforme s’inspire de celui qui existait avant l’unification des Forces canadiennes tout en préservant l'aspect moderne auquel sont familiers les membres actifs. Pour la plupart des grades, l'insigne sera reconnaissable puisqu'il arbore les symboles figurant sur les insignes que porte le personnel aérien depuis près d'un demi-siècle.

Les désignations de grade demeureront inchangées, à l'exception de « soldat ».

Les insignes d'épaules et les boutons des uniformes de l'ARC seront changés afin qu'ils s'harmonisent avec le nouvel insigne de grade.

Structure organisationnelle de l'ARC

Les structures organisationnelles de l'ARC ou les noms des quartiers généraux et des organisations subalternes ne changeront pas.

Militaires du rang

Les désignations de grade et l'insigne des militaires du rang demeureront les mêmes, à l'exception de « soldat ». Ainsi, la feuille d’érable canadienne, que les membres de la Force aérienne portent avec fierté depuis 46 ans, figureront encore sur les insignes des caporaux-chefs, des sergents et des officiers généraux, et l'insigne des adjudants-chefs continuera d'arborer les armoiries du Canada.

L'insigne sera maintenant de couleur gris perle, semblable à la couleur de l'ancien insigne des militaires du rang.

Une seule désignation de grade changera : « soldat » deviendra « aviateur ». Cette nouvelle désignation, sans distinction de sexe, qui est presque identique dans les deux langues officielles, reflète l'ancienne désignation de grade française d'aviateur (en anglais : aviator), dont l'équivalent en anglais était  aircraftman ou aircraftwoman. L'insigne de grade « aviateur » sera représenté par une hélice de couleur gris perle et cousu sur la manche de l'uniforme, ce qui marque un retour à l'ancien insigne désignant ce grade.

Officiers et officiers généraux

Tous les officiers garderont les désignations modernes de grade.

L'insigne de grade des officiers sera de couleur gris perle, soit la même couleur de l'ancien insigne de grade des militaires du rang. Dans le passé, les officiers portaient un insigne de grade de couleur bleu et les militaires du rang, un insigne de couleur gris perle; le changement illustre l'importance que l'ARC accorde à la notion « Une seule équipe  ̶  Une seule mission ».

À l'époque préalable à l’unification, les officiers généraux de l'ARC portaient leur insigne de grade sur les manches de leur tunique, mais pas sur les épaules. Pour ce qui est de la nouvelle confection, on préservera l'insigne actuellement brodé sur les épaulettes/fourreaux des tuniques arborant la feuille d'érable du Canada.

La confection de l'insigne de manche des officiers généraux, qui est apposé près du poignet de la tunique, sera modifiée afin de reprendre l'ancien insigne de manche des officiers généraux. L'insigne sera entouré d'une bordure noire, semblable à l'ancien insigne de manche.

Le passepoil de couleur doré (broderie) sur les couvre-chefs des officiers généraux sera remplacé par un passepoil de couleur gris perle.

Insignes nationaux

La couleur du nouvel insigne s'harmonisera également avec les insignes nationaux qui seront apposés sur le haut de la manche de la tunique. Ces insignes courbés arboreront l'aigle de l'ARC et le mot « CANADA » pour les militaires du rang et le mot « CANADA » pour les officiers et les adjudants-chefs. Le style s'apparentera à celui des insignes nationaux modernes, mais arborera la nouvelle couleur gris perle. Le mot « CANADA » qui figurera sur les fourreaux des chemises et sur certains vêtements tels que des manteaux de demi-saison sera également brodé en gris perle.

Boutons

L'ARC recevra également de nouveaux boutons de couleur argenté afin que ceux-ci s'harmonisent avec l'insigne de couleur gris perle. Le modèle de boutons demeurera le même et les boutons arboreront la couronne, l'aigle de l'ARC et le mot « CANADA ».

Insigne de l'Aviation royale canadienne

L'insigne de l'ARC, qui rappelle l'insigne pré-unification arborant un aigle avec ses ailes déployées, a été conçu après le rétablissement de l'ancienne appellation « Aviation royale canadienne » en 2012. Cet insigne restera l'insigne officiel de l'ARC.

La devise de la Force aérienne « Sic Itur Ad Astra » – Telle est la voie vers les étoiles – qui date de 1975, restera la même. Il s'agit de la devise adoptée par la toute première force aérienne du Canada instaurée en 1920.

Conservation des désignations de grade actuelles

Même avant l'unification, la structure des grades de la Force aérienne faisait l'objet de discussion. Par exemple, on soulignait dans un rapport de 1965 qu'à ce moment-là dans l'histoire de l'ARC, les grades des officiers ne cadraient plus avec leurs fonctions; par exemple, les commandants d'aviation ne commandaient pas les escadrons et les lieutenants-colonels ne commandaient pas les escadres. De plus, l'instauration de la structure des grades des Forces canadiennes comportait des avantages puisqu'elle était similaire aux structures des grades utilisées par d'autres membres de l'OTAN, avec lesquels l'ARC collabore dans le cadre d'opérations. Le rapport de 1965 recommandait de conserver l'insigne de grade de l'ARC, mais soulignait que l'instauration des désignations de grades des Forces canadiennes était le choix le plus judicieux ».

Quarante-neuf ans plus tard, en 2014, ce sont sensiblement ces changements qui sont apportés au grade et à l'insigne.

(Pour examiner de façon plus approfondie l'histoire des grades et des insignes de l'ARC, vous pouvez consulter « Retour aux grades de l'Aviation royale du Canada : un examen historique », rédigé par le lieutenant‑colonel John J. Alexander et publié dans la Revue de l'Aviation royale canadienne, hiver 2014, Vol. 3, No. 1.)

Désignations de grade – Actuelles et anciennes

Officiers

Actuel 1924-1968
Général Maréchal en chef de l’Air
Lieutenant-général Maréchal de l'Air
Major-général Vice-maréchal de l'Air
Brigadier-général Commodore de l'air
Colonel Colonel d'aviation
Lieutenant-colonel Commandant d'escadre
Major Commandant d'aviation
Capitaine Capitaine d'aviation
Lieutenant Lieutenant d'aviation
Sous-lieutenant Sous-lieutenant d'aviation
Élève-officier Cadet d'aviation / élève-officier (jusqu'à 1962)

Militaires du rang

Actuel

1924-1968
Adjudant-chef Adjudant-chef de classe 1
Adjudant-maître Adjudant-chef de classe 2
Adjudant Sergent de section
Sergent Sergent
Caporal-chef (inexistante)
Caporal Caporal
Aviateur (anciennement soldat) - Qualifié Aviateur-chefAviatrice-chef
Aviateur (anciennement soldat) - Premier niveau Aviateur/Aviatrice de classe 1
Aviateur (anciennement soldat) - Recrue Aviateur/Aviatrice de classe 2

Durant la Seconde Guerre mondiale, la structure de grade et la nomenclature des femmes officiers de la Division féminine de l'ARC étaient complètement différentes de la nomenclature des hommes officiers, laquelle comprenait des grades tels que commandant de l'air, officier d'aviation et officier de section. Les grades des militaires du rang de la Division féminine étaient similaires, mais le grade le plus élevé était le grade de sergent de section.

Conclusion

Le fait d'allier les aspects historiques et modernes et de les intégrer à l'insigne de grade et à la nomenclature renforce les liens de l'ARC avec son histoire et son patrimoine tout en honorant tous ceux et celles qui ont servi tout au long de la noble histoire de l'Aviation aérienne canadienne.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les travailleurs sociaux ont comme tâche principale d’offrir des services professionnels de travail social dans un milieu militaire pour soutenir le moral, l’efficacité et la santé mentale des membres des Forces armées canadiennes (FAC). Ils s’assurent que ceux-ci reçoivent les services sociaux cliniques normalement offerts à la population civile par les organismes communautaires de santé mentale et de services sociaux.

Outre affronter les mêmes difficultés que les Canadiens, les membres des FAC et leurs familles doivent faire face au stress qu’imposent des séparations et des déménagements fréquents liés aux besoins du service. Ce stress peut engendrer des situations sociales et familiales qui nécessitent des interventions complexes en matière de travail social.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Fournir des services d’intervention clinique directement à des militaires canadiens et à des membres de leurs familles
         - Contribuer au règlement de problèmes personnels de manière à éviter des mesures relatives à la carrière
         - Consulter et conseiller des commandants et des superviseurs au sujet des problèmes personnels de membres de leur unité
         - Seconder des officiers responsables des questions de carrière en menant des enquêtes et en rédigeant des rapports sur des problèmes personnels
         - Offrir des programmes de prévention et de réadaptation dans les domaines suivants :
                   - Stress lié au pré-déploiement et au post-déploiement
                   - Suicide
                   - Violence familiale

http://forces.ca/fr/carriere/travail-social/

Date de modification :