Quatre personnes feront leur entrée au Panthéon de l’Aviation du Canada en 2018

Article de nouvelles / Le 30 novembre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Panthéon de l’Aviation du Canada

Quatre personnes feront leur entrée au Panthéon de l’Aviation du Canada au cours d’une cérémonie qui aura lieu le jeudi 7 juin 2018, dans le hangar d’aviation Sunwest de l’aéroport international de Calgary.

Deux des récipiendaires ont servi dans la Force aérienne du Canada.

Choisies en fonction de leurs contributions au développement du Canada et du rôle qu’elles ont joué dans l’histoire de l’aviation de notre pays, les personnes intronisées en 2018 grossiront les rangs des 228 hommes et femmes honorables qui ont fait leur entrée au Panthéon depuis son inauguration, en 1973.

Les nouveaux membres sont :

John Bogie, cofondateur de l’Association canadienne des propriétaires et pilotes d’aéronefs;
Le général Paul D. Manson, OC, CMM, CD, ancien chef d’état-major de la défense et ancien président de Lockheed Martin Canada;
John Maris, Ph. D., pilote de la Force aérienne, chef de projet du bras robotique de la Station spatiale internationale à l’Agence spatiale canadienne;
Dwight Gregory Powell, Ph. D., OC, fondateur du service d’ambulance aérienne STARS et professeur émérite de l’Université de Calgary.

« En 2018, nous rendrons de nouveau hommage à quatre Canadiens qui ont joué un rôle exceptionnel dans l’aviation canadienne », dit Rod Sheridan, président du conseil d’administration du Panthéon de l’Aviation du Canada. « Leurs carrières échelonnées sur plusieurs décennies touchent à un large éventail de secteurs de l’aviation civile et militaire. Ils ont contribué à la création d’entreprises aériennes et d’organismes dans le domaine de l’aviation, au leadership dans la Force aérienne, à la gestion de l’industrie, à la conception de systèmes aéronautiques et à l’établissement de services de secours aérien. »

« Nous prévoyons de nouveau une salle comble lors de la célébration à Calgary. J’encourage donc les gens à acheter sans tarder leur billet afin d’assister à cette grande célébration de l’évolution de l’aviation canadienne », ajoute M. Sheridan.

John Bogie

Né dans une famille travaillant dans le milieu de l’aviation aux États-Unis, John Bogie habite au Canada depuis le début des années 1950, après avoir servi dans les Forces navales des États-Unis et travaillé comme exploitant d’aéroport ainsi que très jeune pilote de vols nolisés. Au Canada, il se fait rapidement une réputation pour son travail lié aux vols nolisés et aux vols d’exploration des ressources pour les Services aériens Laurentien et les Services Spartan Air, notamment le vol qui a permis de découvrir un grand gisement de fer à Gagnon, au Québec.

En plus de sa carrière d’aviateur civil, en 1952, M. Bogie fonde, avec Margaret Carson, l’Association canadienne des propriétaires et pilotes d’aéronefs (COPA), dont il est le premier président et chef. Depuis ce temps, le soutien indéfectible qu’il apporte à la COPA lui a permis de voir l’association commencer modestement pour atteindre quelque 17 000 membres.

M. Bogie participe à la création de l’organisation du Réseau aéronefs amateur Canada, ainsi que d’un groupe de pilotes civils pour la recherche et le sauvetage comme complément au service offert par les Forces armées. Il prend part également à la création de l’Association canadienne de l’aviation d’affaires (ACAA), qui relève d’abord directement de la COPA avant de devenir un organisme distinct. Sa carrière dans les Services aériens Laurentien l’amène à occuper la présidence de l’entreprise, à réaliser de nombreux projets pour diversifier son exploitation et pour adopter la nature bilingue du milieu d’activité de son entreprise.

Le général Paul D. Manson, OC, CMM, CD

Le général (à la retraite) Paul Manson est l’une des personnalités de premier plan de l’aviation canadienne de sa génération. Les excellents services qu’il a rendus dans le domaine militaire, de l’industrie, et en tant que bénévole sont du plus haut calibre. M. Manson commence sa carrière, qui s’est échelonnée sur 38 ans, en tant que pilote de chasse de l’ARC et la termine à titre de chef d’état-major de la défense de 1986 à 1989. En tant que pilote de chasse, il commande à tous les niveaux de la Force aérienne et joue un rôle déterminant comme gestionnaire du programme du nouvel avion de chasse dans la sélection du CF-188 Hornet en vue de remplacer les flottes vieillissantes de chasseurs CF-101, CF-104 et CF-5 dans les années 1980.

Après sa retraite, M. Manson poursuit une carrière dans le domaine de l’aviation commerciale pendant de nombreuses années, y compris comme président de Paramax, une grande entreprise aérospatiale. Ensuite, il occupe le poste de président de Lockheed Martin Canada.

La prochaine étape de sa carrière revêt sans doute une plus grande importance : il devient président bénévole à temps plein de la campagne « Passons le flambeau », qui permet de recueillir plus de 16 millions de dollars à l’appui du Musée canadien de la guerre, notamment sa quête afin de trouver et d’ouvrir de nouvelles installations à Ottawa après une période mouvementée dans l’histoire du musée. Il sert dans le Conseil de la société mère du musée comme administrateur et préside les comités du Conseil consacrés au nouvel établissement amélioré.

M. Manson agit à titre de président de l’Association des industries aérospatiales du Canada et du Panthéon de l’Aviation du Canada. En 2002, il reçoit le titre d’Officier de l’Ordre du Canada.

John Maris, Ph. D.

M. Maris poursuit une carrière exceptionnelle pendant 12 ans dans les Forces armées canadiennes en tant que pilote opérationnel, pilote d’essai, gestionnaire de projet et chef d’équipe à l’Agence spatiale canadienne. Durant plus de 20 ans, il connaît beaucoup de succès à titre d’innovateur dans la création du poste de pilotage électronique et le développement de la technologie et des processus liés aux systèmes et à la certification d’essais en vol, de même que la création d’alliances industrielles et de recherche aérospatiale.

Il travaille au Canada et aux États-Unis, ainsi qu’en Nouvelle-Zélande. M. Maris joue également un rôle important dans le secteur de l’organisation industrielle en occupant la fonction de président de l’Association des industries aérospatiales du Canada. Il est reconnu pour son travail par toutes les principales agences spatiales du Canada, du Royaume-Uni et des États-Unis. Parmi ses réalisations importantes, mentionnons son rôle de chef dans l’équipe chargée de l’élaboration de systèmes aéronautiques, l’ingénierie du bras robotique déployé à la Station spatiale internationale, la conception d’une cartographie électronique et l’élaboration de la technologie de bibliothèque de logiciels graphiques sous-jacente.

En 2005, M. Maris reçoit le prix aéronautique le plus ancien du Canada, le prestigieux Trophée Trans-Canada (McKee) en raison de son travail dans le domaine aérospatial du Canada. En 2006, il est lauréat du prix de l’Aviation Week and Space Technology au Steven F. Udvar-Hazy Center à Chantilly, dans l’État de la Virginie, l’installation complémentaire du Smithsonian National Air and Space Museum, à Washington D.C.

Dwight Gregory Powell, Ph.D., OC

Pendant 40 ans, M. Powell mène une carrière exemplaire et remarquable en leadership et en innovation dans les domaines de la médecine d’urgence, de l’aviation et de la recherche. Il est un chef de file international en transport aérien médical, en soins intensifs, en formation médicale d’urgence et en éducation. M. Powell a créé STARS (Shock Trauma Air Rescue Service) et sa fondation de soutien. Il est professeur émérite en médecine d’urgence et en médecine familiale à l’Université de Calgary.

Grâce à son travail de dirigeant, on a pu mettre en œuvre des programmes de conception de lunettes de vision nocturne et de dispositifs coupe-câble et le développement d’héliports dans l’ensemble des secteurs desservis ainsi que des approches GPS précises pour chacun d’eux. STARS est un contributeur important du réseau international de sécurité aérienne. M. Powell sert également à titre de président de l’Association of Air Medical Services, établie à Washington D.C.

En 2007, il reçoit le titre d’Officier de l’Ordre du Canada.

Au sujet du Panthéon de l’aviation du Canada

Le bureau du Panthéon de l’Aviation du Canada est situé dans le Reynolds-Alberta Museum, à Wetaskiwin, au sud d’Edmonton, en Alberta. Le Panthéon, fondé en 1973, présente ses expositions dans le hangar du musée. Originaires de partout au Canada, les gens qui font partie du Panthéon ont vécu des vies extraordinaires en tant que pilotes militaires et civils, médecins, scientifiques, inventeurs, ingénieurs, astronautes et administrateurs.

Le Panthéon de l’Aviation du Canada vise à améliorer la compréhension qu’a le public de l’histoire de l’aviation, mais aussi à susciter un intérêt pour le sujet. Pour ce faire, il veille à ce que ses expositions, ses archives, ses dossiers et ses objets soient accessibles aux générations actuelles et futures. L’héroïsme et le courage qu’incarnent les membres du Panthéon servent à nourrir l’esprit d’aventure chez la jeunesse canadienne.

Date de modification :