ARCHIVÉE - Retirez les cales!

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article de nouvelles / Le 21 juillet 2015

Cinq aviateurs de l’Installation d’évaluation et d’essais opérationnels – Hélicoptères de la 12e Escadre Shearwater sont passés à l’histoire, le 22 juin 2015, quand ils ont fait faire à l’hélicoptère maritime CH148 Cyclone nouvellement accepté son premier vol en tant que plate-forme aérienne de l’Aviation royale canadienne (ARC).

Les six Cyclone, dont le ministre de la Défense Jason Kenney a accepté la livraison le 19 juin 2015, sont basés à la 12e Escadre Shearwater (Nouvelle‑Écosse), et l’ARC s’en servira pour l’entraînement et des essais. Dans leur configuration finale, les CH148 pourront accomplir une gamme complète de missions de lutte anti-sous-marine, de lutte antinavire et de recherche et de sauvetage, et se charger de tâches utilitaires dans divers environnements. Ils compteront parmi les hélicoptères maritimes dotés des plus grandes capacités du monde.

« On peut dire à bon droit que nous sommes très enthousiasmés », a déclaré avant le vol le major Travis Chapman, commandant de l’IEEOH et coordonnateur tactique de la première mission du Cyclone. « Nous sommes prêts à exécuter la tâche nous étant confiée et nous avons hâte d’entreprendre le programme d’essai et d’évaluation opérationnels dans les semaines à venir. »

Des pilotes et des membres de l’IEEOH constituaient l’équipage de l’appareil au numéro d’empennage 820 lors de ce vol marquant. Il s’agissait d’une mission de vérification des compétences qui visait à rafraîchir les connaissances des membres d’équipage et des pilotes qui avaient terminé le programme d’entraînement organique initial sur le Cyclone au cours du printemps.

Comme son nom l’indique, l’IEEOH exécute à point nommé des évaluations et des essais opérationnels efficaces, elle dirige les mises au point tactiques et elle remplit des fonctions propres aux vols d’essai d’acceptation au nom des unités d’hélicoptères maritimes. L’équipe d’essai et d’évaluation opérationnels de classe mondiale de l’IEEOH montrera la voie à suivre dans l’avenir à ces unités en introduisant avec efficacité et sécurité le système d’armement du Cyclone.

« Nous attendions ce vol avec beaucoup d’impatience, et il a fallu beaucoup d’efforts acharnés de la part des militaires et des spécialistes de tous les grades et de tous les niveaux pour le rendre possible », a affirmé le major Kirk Baltussen, commandant de la mission, pilote lors du premier vol et commandant adjoint de l’IEEOH. « Ces efforts et cette préparation soutenus ayant été couronnés de succès, nous avons pu rapidement consacrer notre attention au renforcement de nos compétences d’équipage. Nous avons rempli diverses tâches d’instruction, depuis l’application de techniques de pilotage particulières jusqu’à l’utilisation des systèmes de mission et à l’exécution de l’entraînement utilitaire. »

« Inutile de dire, a-t-il ajouté, qu’il a été très stimulant pour nous de constituer le premier équipage composé entièrement d’aviateurs de l’ARC à décoller aux commandes du CH148 Cyclone. »

La première série d’EEO sur le Cyclone durera jusqu’au début de 2017. Elle comportera toute une gamme de missions propres aux hélicoptères maritimes, y compris des opérations aériennes depuis des bases terrestres et des navires. Ces opérations pourront avoir lieu de jour et de nuit (avec lunettes de vision nocturne, au besoin) dans le cadre de vols utilitaires, de missions de recherche et de sauvetage, de missions de lutte anti-sous-marine et de déploiements antinavires.

« Nous avons investi beaucoup de temps, d’énergie et de ressources dans le Cyclone. Il continuera d’évoluer dans les années à venir, mais il importe de commencer les essais opérationnels maintenant », a déclaré le major Chapman. « Je suis convaincu que le Cyclone deviendra l’hélicoptère maritime de classe mondiale que le Canada mérite. »

Date de modification :