Tout est prêt pour l’exercice Maple Flag 50

Galerie d'images

Article de nouvelles / Le 9 janvier 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Jeff Gaye

La séance de planification initiale de l’exercice Maple Flag 50 a eu lieu à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, pendant la première semaine de décembre.

Selon le major Chris Horch, commandant du Centre d’instruction tactique de la Force aérienne à la 4e Escadre, tout est prêt pour l’exercice du printemps 2017. « Lors de l’exposé initial, nous avons donné aux participants étrangers une idée des différentes règles d’aviation en vigueur au Canada comparativement à celles qui existent ailleurs. Nous leur avons parlé des possibilités à la base. »

« Après les premiers exposés, a poursuivi l’officier, nous avons tenu ce que nous appelons le poste de contrôle avec les entreprises de la ville qui appuient l’exercice Maple Flag, à savoir les entreprises de location de véhicules, les hôtels et diverses entreprises de loisirs. »

L’exercice s’étalera sur deux périodes de deux semaines, du 29 mai au 23 juin. Au cours de la première période, ce seront surtout les aéronefs de l’ARC, y compris des chasseurs CF‑188 Hornet de la 4e Escadre et de la 3e Escadre Bagotville, au Québec, ainsi que quatre hélicoptères CH‑146 Griffon, deux hélicoptères CH‑147F Chinook et un aéronef de transport CC‑130J Hercules qui prendront part aux activités. La France et les États‑Unis doivent aussi faire voler un aéronef muni d’un dispositif aérien d'alerte et de commandement E3 Sentry au cours de la première semaine; la France envisage par ailleurs de se servir de son transporteur aérien tactique Airbus A400M.

Des fantassins belges, canadiens, français et allemands participeront à l’exercice, tandis que le Marine Corps des États-Unis assurera le soutien logistique.

Pendant la seconde période, les forces de chasse internationales figureront au premier plan. Les CF‑188 des escadrons de la 4e Escadre de l’ARC effectueront des vols. La force aérienne de la République de Singapour pilotera 10 aéronefs F‑16 Fighting Falcon et le 93rd Expeditionary Fighter Squadron de la United States Air Force, de Homestead, en Floride, envisage d'affecter 12 aéronefs F‑16 à l’exercice. Des aéronefs de la Royal Air Force et des appareils E3 Sentry de la United States Air Force assureront l'alerte et le commandement aériens.

Des Alpha Jet de Top Aces et des CF‑188 Hornet de l’ARC joueront le rôle de la « force rouge », soit l'ennemi.

Le Programme international des observateurs, qui permet aux participants potentiels d’avoir un aperçu de l’exercice, est un autre volet important de l’exercice Maple Flag. Jusqu’à présent cette année, 12 pays ont confirmé leur présence en tant qu’observateurs, mais d’autres pourraient s’ajouter à la liste.

Jeff Gaye est rédacteur en chef et journaliste au journal The Courier de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta.

Date de modification :