Un C-47 (DC-3) Dakota lié à la Force aérienne polonaise en temps de guerre rentre en Pologne

Article de nouvelles / Le 8 mars 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Gordon Crossley

Un C-47 (DC-3) Dakota de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, piloté par des aviateurs polonais de la Royal Air Force (RAF), quittera Winnipeg, au Manitoba, pour rentrer en Pologne, où il fera partie d’une exposition patrimoniale. Une cérémonie marquant le retour du « Dak » en Pologne a lieu aujourd’hui à la 17e Escadre Winnipeg. L’avion doit quitter le Canada pour la Pologne le 9 mars. Dans l’article ci-dessous, le capitaine Crossley examine l’histoire complexe de cet avion historique surnommé « Spirit of Ostra Brama ».

Pendant de nombreuses années, le fuselage et les ailes d’un avion Douglas C-47 Dakota Skytrain (une variante militaire du populaire DC-3) gisaient seuls dans un champ à la 17e Escadre de l’Aviation royale canadienne à Winnipeg, au Manitoba. Cet avion, maintenant recouvert d’une livrée délavée de Transair, revêtait autrefois une peinture de guerre vert terne et a servi dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’appareil occupe également une place particulière dans l’histoire de la Pologne. Après la chute de la Pologne face aux attaques des forces nazies et de l’Union soviétique en 1939, de nombreux pilotes de la Force aérienne polonaise ont fui en France pour poursuivre le combat. Ensuite, lorsque la France est tombée en 1940, ils se sont rendus en Grande-Bretagne. Là, dans la RAF, ils portaient des uniformes britanniques avec des insignes polonais et ont servi dans des escadrons de chasse, de bombardiers, de reconnaissance et de transport pendant toute la guerre. Le 216e Groupe des transports de la RAF était chargé du transport général et du transport de personnalités très importantes, et comptait un certain nombre d’aviateurs polonais dans ses rangs.

L’avion à la 17e Escadre, le C-47A-1-DK Skytrain ou Dakota III de Douglas, numéro de série 11906, a été construit à Oklahoma City, en Oklahoma, en 1943, et « porté à l’effectif » de l’United States Air Force sous le numéro de série 42‑92139. Il a été transféré à la RAF le 24 janvier 1944. De juillet à septembre 1944, l’avion, immatriculé dans la RAF sous le nom FL547, a effectué des missions aériennes doté d’un équipage entièrement polonais sous la conduite du pilote Józefa Tyszko. L’avion portait les marques normales de la RAF, mais, derrière le poste de pilotage, figurait l’insigne à carreaux rouges et blancs de la Force aérienne polonaise. Il a été baptisé « Spirit of Ostra Brama » et utilisé comme moyen de transport personnel du général Kazimierz Sosnkowski, inspecteur général de la Force armée polonaise, qui s’est installé au Canada après la guerre.

Ostra Brama, la Porte de l’aurore, est une porte dans la ville de Vilnius, en Lituanie. Vilnius (Wilno en polonais) faisait partie de la Pologne avant la Seconde Guerre mondiale. À l’intérieur de la porte se trouve une icône de la Vierge Marie dont on dit qu’elle a des pouvoirs miraculeux. La Porte de l’aurore est un objet de vénération important pour les fidèles polonais et lituaniens des églises catholiques romaines et orthodoxes. Les pèlerins se rendent régulièrement à la porte pour assister à la messe et prier devant l’icône.

Le nom fait également référence à l’opération Ostra Brama, l’attaque menée par l’Armée intérieure polonaise en juillet 1944 pour libérer la ville de Wilno de l’occupation allemande.

Après la guerre, le 20 août 1945, l’avion a été transféré à l’Unité d’entraînement opérationnel (UEO) no 105 (transport) de la RAF Bramcote, au Royaume-Uni. Le 14 novembre 1945, l’UEO no 105 a été rebaptisée Unité de conversion de transport no 1381, RAF Bramcote. Ensuite, le 30 avril 1946, l’avion a été transféré à la Sous‑section de l’entretien no 22 de la RAF Silloth.

Le 27 juillet 1946, Trans Canada Airlines (TCA) a acquis le « Dak » et l’a amené au Canada, où Canadair a commencé la remise à neuf selon les normes des lignes aériennes civiles. Immatriculé CF-TES, il a été en service à TCA jusqu’à minuit, le 12 avril 1963, date à laquelle il a atterri à Winnipeg. Cet atterrissage marquait le dernier vol du DC-3 pour TCA.

L’avion a ensuite été vendu à Transair Ltd, qui l’a repeint et utilisé pendant quatre ans. Il a ensuite été vendu à Lambair en 1967, mais a conservé sa livrée de Transair. Il a été récupéré pour ses pièces et retiré du registre des vols en 1970. L’avion a ensuite été acquis par Keith Olson et est devenu la propriété du Musée de l’aviation de l’Ouest canadien (maintenant appelé Musée royal de l’aviation de l’Ouest canadien) et, en 2002, une fois son histoire militaire révélée, il a été transféré à la 17e Escadre afin d’être conservé.

Malheureusement, en 2006, alors qu’il était entreposé dans un champ à la base, les emplantures des ailes et les nacelles du moteur ont été enlevées et mises au rebut par des personnes qui ignoraient que l’avion était conservé à des fins historiques. Ce qui reste de l’avion aujourd’hui, c’est le fuselage, les deux ailes extrêmes, un train d’atterrissage, une roue arrière et la dérive.

En octobre 2016, le fuselage a été déplacé dans une enceinte à la base pour empêcher qu’elle soit endommagée davantage. Récemment, pour souligner le passé historique de l’avion, une équipe de bénévoles de Winnipeg, surnommée « l’escadron fantôme », a réappliqué les inscriptions de temps de guerre. Le nom de l’avion a été peint sur le côté bâbord du nez à l’aide de photos prises en temps de guerre, et l’insigne national polonais a été apposé sur les deux côtés du fuselage derrière le poste de pilotage. Les cocardes de la RAF et le numéro FL547 ont été peints sur le fuselage arrière à leur emplacement d’origine.

Au fil des ans, le bureau du patrimoine de la 17e Escadre et l’armée polonaise n’ont jamais perdu contact. En mars 2017, le colonel Andy Cook, commandant de la 17e Escadre, a rencontré le colonel Cezary Kiszkowiak, attaché militaire polonais au Canada, pour inspecter l’avion. Le 23 octobre 2017, l’ambassadeur polonais Andrzej Kurnicki, le consul polonais Wlodzimierz Czarnecki et le colonel Cook ont visité l’avion. Ils ont été très satisfaits du travail accompli par les bénévoles qui ont restauré les insignes de temps de guerre de la RAF et de la Pologne sur l’avion pour mettre en valeur son passé historique.

En mars 2018, le fuselage, les ailes et d’autres pièces ont été déterrés de la neige et déplacés dans un hangar à la 17e Escadre afin qu’on puisse nettoyer l’avion pour enlever la saleté et les débris qui s’étaient accumulés depuis des décennies.

Le « Spirit of Ostra Brama » et son histoire symbolisent le solide partenariat de défense entre le Canada et la Pologne. L’avion rentrera en Pologne en vertu du profond respect que le Canada porte à leur relation. Il est désormais prêt à retourner en Pologne.

Gord Crossley est un bénévole qui s’occupe du patrimoine à la 17e Escadre.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les chercheurs en communications interceptent et analysent les transmissions électroniques, dont les communications de forces étrangères. Ils protègent également les réseaux informatiques du gouvernement du Canada.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :
         - Réunir, traiter, analyser des données sur l’activité électromagnétique dans le spectre des radiofréquences en utilisant du matériel ultramoderne et faire un rapport sur les résultats
         - Gérer et protéger les réseaux informatiques
         - Veiller à ce que la technologie de l’information soit protégée
         - Utiliser des publications classifiées et les tenir à jour

http://forces.ca/fr/carriere/chercheur-communication/  

Date de modification :