Un cadet de l’air de Colombie-Britannique accomplit une réalisation rare dans le domaine de l’aviation

Article de nouvelles / Le 19 juillet 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par l’adjudant de 2e classe Gabby Avery, cadet correspondant

Je vous présente l’adjudant de 1re classe Andrew Crawford, qui s’est récemment distingué d’une manière exceptionnelle en obtenant son brevet de pilote d’avion‑remorqueur en tant que cadet de l’Aviation royale canadienne.

L’adjudant de 1re classe Crawford, du 767e Escadron Dearman des cadets de l’Aviation royale canadienne basé à Whalley, en Colombie-Britannique, se réjouit de s’être distingué de manière exceptionnelle dans le domaine de l’aviation par sa récente réalisation chez les cadets! En fait, il pourrait être le premier cadet britanno‑colombien, et le deuxième cadet canadien, à obtenir ce brevet.

Des milliers de vols à bord de planeurs ont lieu à différents endroits au Canada tous les ans grâce au Programme des cadets de l’air. L’objectif du programme de familiarisation au vol à bord de planeurs consiste à permettre aux cadets de l’air d’effectuer au moins un vol de familiarisation par année. Le cours d’été de pilotage de planeur, d’une durée de sept semaines, permet aux cadets de l’air d’obtenir leur brevet de pilote de planeur. Le personnel de formation au pilotage comprend des officiers du Cadre des instructeurs de cadets (un sous-élément de la Force de réserve) qualifiés en tant qu’instructeurs de vol à bord de planeur ou de pilotes d’avion-remorqueur. Les planeurs sont remorqués par un avion Cessna 182 modifié en vue d’effectuer des opérations de remorquage de planeurs.

L’adjudant de 1re classe Crawford s’est joint au Programme des cadets de l’air en 2012, motivé par l’ambition de tirer le meilleur parti de son expérience. Il est monté en grade en nourrissant une passion pour le vol et a poursuivi son rêve de devenir pilote en saisissant les occasions uniques offertes par le Programme des cadets de l’air.

Son souhait de devenir pilote de remorqueur pendant qu’il était cadet s’est réalisé une fois qu’il en a informé le major Rob Allison, commandant adjoint du Centre d’entraînement de vol des cadets de Comox (CEVC), et le lieutenant‑colonel Keith Stewart, commandant du CEVC de Comox. Après y avoir réfléchi et avoir fait certaines vérifications, on lui a confirmé qu’il pourrait suivre le cours. Afin d’accomplir le préalable de 100 heures de vol à titre de commandant de bord, l’adjudant de 1re classe Crawford a pris un congé d’études d’une année. Son travail a porté des fruits et, en juin 2019, il a réalisé son ambition.

« Le Programme de vol des cadets de l’air m’a donné quelque chose, soit la capacité de voler, dit l’adjudant de 1re classe Crawford. Je veux redonner autant que possible.

D’après ce que je comprends, l’obtention du brevet de pilote de remorqueur par un cadet de l’air constitue une étape majeure pour le programme. La réalisation de mon objectif de devenir pilote de remorqueur a commencé à la fin de l’année dernière. Comme j’étais instructeur pendant tout l’été, je savais que je pourrais parvenir à mon but pendant la période de temps qu’il me restait à être cadet. Le cours avançait à un rythme régulier et comportait une foule d’informations concentrées dans une période de deux semaines. De plus, de nombreux instructeurs m’ont aidé dans mon parcours en vue de devenir pilote de remorqueur. »

L’adjudant de 1re classe Crawford atteindra cette année la limite d’âge de participation au Programme des cadets de l’air. Il travaille comme instructeur civil au CEVC de Comox pour l’été et envisage de suivre le programme d’aviation et de géographie de l’Université de Waterloo à l’automne.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les techniciens en dessin et arpentage appuient les Forces armées canadiennes ainsi que d’autres ministères gouvernementaux en offrant des services de dessin technique et d’arpentage tant au pays qu’à l’étranger.

Ils font partie de la Branche du Génie militaire des Forces armées canadiennes. Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Amasser des données de levés géodésiques à l’aide du système mondial de navigation par satellite (GNSS) et d’autres équipements d’arpentage
         - Utiliser ces données pour produire de dessins ainsi que des croquis civils, en copies imprimées et numériques, de zones désignées

         - Utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) afin de produire des modèles en copies imprimées et numériques
         - Offrir des services de dessin et d’arpentage aux équipes de génie spécialistes du domaine militaire

http://forces.ca/fr/carriere/technicien-dessin-arpentage/

Date de modification :