Un pompier de l’ARC participe à la mission du Canada en Islande

Article de nouvelles / Le 20 juin 2017

Aviation royale canadienne

Le caporal Devril Barnes, pompier de l’Aviation royale canadienne (ARC) basé à la 8e Escadre Trenton, a récemment fait partie de la Force opérationnelle aérienne en Islande.

Du 18 mai au 16 juin 2017, la Force opérationnelle aérienne en Islande a participé à la mission de l’OTAN visant à établir des capacités de surveillance et d’interception aériennes afin de combler les besoins de l’Islande en temps de paix. Pendant cette mission, des CF-18 Hornet de l’ARC ont patrouillé dans l’espace aérien de l’Islande dans le cadre de l’opération Reassurance.

Originaire de Toronto, en Ontario, le caporal Barnes s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en 2009. Il fait partie de l’ARC depuis 2013, année où il a quitté la Marine royale canadienne à titre de technicien en génie des armes, poste qu’il a occupé pendant quatre ans.

« C’est mon premier déploiement à l’étranger, mais je souhaite en faire beaucoup d’autres », dit le caporal Barnes. « Le métier de pompier est très stimulant, parce qu’on apprend énormément sur les plans des compétences et des qualifications, et qu'il faut constamment s’entraîner pour maintenir ces connaissances. »

Dans le cadre d’un plan de sécurité complet pour la Force opérationnelle aérienne, le caporal Barnes et deux autres pompiers de l’ARC devaient aider les services de lutte contre les incendies du terrain d’aviation en cas d’urgence liée à un chasseur CF-18.

Les pompiers de l’ARC ont recouru à leurs connaissances approfondies des procédures d’urgence visant à sauver la vie des pilotes et à minimiser les dommages aux appareils. Pour améliorer ses capacités de coopération et son efficacité, l’équipe a pris part à des exercices de préparation opérationnelle avec des pompiers de la région.

Soutenir les opérations des CF-18 à l’étranger et assurer des services de sécurité incendie au pays ont un point en commun : « Dans une caserne de pompiers, on doit rester vigilant et être prêt à partir à tout moment pendant son quart de travail », affirme le caporal Barnes. « Mais j’adore ça. »

Tous les pompiers des Forces armées canadiennes font partie de l’ARC, bien qu’ils puissent être affectés à des opérations de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne.

Date de modification :