Une équipe de cuisiniers remporte l’argent lors d’un concours international

Article de nouvelles / Le 22 mars 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Affaires publiques de l’ARC

Nous savons tous à quel point il peut être difficile de préparer un repas familial dans notre propre cuisine, dont nous gérons nous-mêmes l’approvisionnement. Imaginez ce que c’est que de préparer un repas à trois services en peu de temps au moyen d’ingrédients inconnus fournis dans un panier qu’on vous remet dans une cuisine qui vous est inconnue.

C’est ce qu’ont fait la caporal Melissa Miller, chef de cuisine de la 19e Section de soutien de la maintenance de la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, le matelot de 1re classe Dustin Vickers, cuisinier à la base des Forces canadiennes Halifax, en Nouvelle‑Écosse, et le caporal Jordan Hoare, cuisinier au Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada-Centre d’entraînement des opérations spéciales du Canada, pendant le 43e exercice culinaire interarmées international (Joint Culinary Training Exercise) annuel de l’Armée américaine, qui s’est déroulé du 9 au 15 mars 2018 à Fort Lee, en Virginie.

Et ils ont obtenu la médaille d’argent.

Tous les trois jouissaient du soutien de leur chef d’équipe, le premier maître de 2e classe Thomas Dalling, du groupe du Directeur – Besoins en production de personnel, d’Ottawa, en Ontario, et des entraîneurs de la période précédant la formation que sont l’adjudant Chiu Tsang, chef de cuisine du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, à Edmonton, en Alberta, et le sergent Jean‑Louis Lassonde, du Centre d’instruction de logistique des Forces canadiennes, à la BFC Borden, en Ontario.

Les deux cuisiniers de l’Aviation royale canadienne et le cuisinier de la Marine royale canadienne ont affronté des cuisiniers français, allemands, britanniques et américains. L’exercice de cette année a permis de mettre en valeur les talents de 237 chefs militaires du monde entier.

« C’est pour moi un honneur et un privilège de m’adresser à vous aujourd’hui », a déclaré le lieutenant-général Aundre F. Piggee, du quartier général de l’Armée américaine, chef d’état‑major adjoint, G4, du Pentagone, à Washington (D.C.), en guise de préambule à la cérémonie de remise des prix. « J’aurais voulu y passer plus de temps; j’ai jeté un coup d’œil dans Internet et j’en ai eu l’eau à la bouche. »

« J’applaudis votre esprit de compétition, a ajouté le haut gradé. Votre participation, en soi, fait de vous tous des gagnants. Vous êtes maintenant de meilleures personnes. Vous avez acquis de nouvelles connaissances qui vous permettront d’améliorer les organisations dont vous faites partie. C’est formidable de voir rassemblés ici tous les services et nos partenaires de coalition. Nous ne faisons rien seuls sur le champ de bataille; nous faisons tout ensemble. »

Les chefs qui participent au concours sont jugés selon les lignes directrices de la American Culinary Federation. Ils ne se mesurent pas l’un à l’autre, mais aux normes de l’industrie. Ceux qui dépassent ces normes reçoivent une médaille. En tout, on a présenté 56 médailles d’or, 135 médailles d’argent et 141 médailles de bronze aux chefs militaires qui ont satisfait aux critères de jugement.

L’exercice culinaire, géré par le Joint Culinary Center of Excellence, est la plus grande compétition que sanctionne la U.S. Culinary Federation en Amérique du Nord.

Article rédigé à l’aide de dossiers de Dani Johnson, agent des affaires publiques du Combined Arms Support Command des États-Unis, à Fort Lee, en Virginie.

Date de modification :