Une station canadienne éloignée approvisionnée grâce à l’opération Boxtop

Article de nouvelles / Le 23 octobre 2014

Par Airman 1st Class Rose Gudex

Les Forces armées canadiennes réapprovisionnent régulièrement la Station des Forces canadiennes Alert, à l’extrémité nord de l’île d’Ellesmere, au Nunavut. Voici un aperçu de cette mission semestrielle du point de vue de nos alliés.

Située à seulement 817 kilomètres [508 milles] du pôle Nord et à 1 834 kilomètres [1 140 milles] au nord du cercle polaire, la Station des Forces canadiennes (SFC) Alert, qui est dotée d’un petit contingent de militaires, fournit des renseignements d'origine électromagnétique sur place et pour ses stations détachées.

Étant donné l’emplacement géographique éloigné de la SFC Alert, dans l’endroit habité le plus au nord du monde, ses habitants comptent sur le soutien d’une mission de réapprovisionnement semestrielle pour accomplir leur mission et réussir à affronter le rude hiver de l’Arctique.

Tous les ans, depuis 1956, l’opération Boxtop a eu pour objectif d’apporter du carburant et des marchandises sèches aux emplacements militaires éloignés qui se trouvent au Groenland et dans le nord du Canada. Elle vise aussi à soutenir des sites à vocation scientifique situés dans l’Arctique. L’opération Boxtop a lieu deux fois par année, généralement en avril et en septembre.

Cette année, du 18 septembre au 3 octobre, l’Aviation royale canadienne (ARC) a partiellement pris possession de la base aérienne (BA) Thule au Groenland pour mener à bien l’opération Boxtop. La BA Thule est située dans un emplacement central idéal pour la mission puisqu’elle est dotée de la plus grande piste du cercle arctique et qu’elle se trouve à quelque 700 kilomètres (440 milles) seulement de la SFC Alert.

La mission a été réalisée avec l’aide de 95 militaires du 821st Support Squadron (821e Escadron de soutien), à la BA Thule, et de 38 militaires de la SFC Alert, à destination. Pendant la mission de deux semaines, les équipes de trois avions CC-130J Hercules et d’un CC-177 Globemaster III de l’ARC ont travaillé jour et nuit, cinq jours par semaine, afin de livrer 186 971 kilogrammes [412 200 livres] de marchandises sèches et environ un million de litres de carburant à la SFC Alert et au centre de recherche Eureka, au Nunavut [à quelque 400 kilomètres au sud‑ouest d’Alert].

Compte tenu de la quantité de marchandises que chaque avion peut transporter, les équipes ont dû effectuer plusieurs voyages entre la BA Thule et la SFC Alert. Pendant l’opération Boxtop, les contrôleurs de la circulation aérienne du 821st Support Squadron ont participé à la gestion des heures de départ et d’arrivée au moyen des bulletins météorologiques fournis par les observateurs météorologiques.

« Nous réservons une partie de notre espace aérien à l’opération Boxtop », a expliqué le sergent‑maître Rashad Shelton, contrôleur en chef du centre de contrôle de la circulation aérienne du 821st Support Squadron.

« Notre travail consiste à contrôler les aéronefs et à les diriger vers l’espace aérien approprié afin de les isoler des aéronefs qui ne participent pas à l’opération. »

Bien que les contrôleurs de la circulation aérienne soient essentiels à l’opération Boxtop, les avions ne pourraient pas effectuer les vols sans l’aide des observateurs météorologiques qui veillent à ce que la trajectoire soit relativement dégagée pour les départs et les arrivées.

Le sergent‑maître Barney Burr, chef des opérations de météorologie du 821st Support Squadron, a indiqué que les responsables des opérations de météorologie avaient fourni 250 produits au cours de la mission, notamment des observations et des bulletins météorologiques horaires, aux pilotes des avions et aux contrôleurs de la circulation aérienne.

« Les conditions météorologiques à Alert étaient mauvaises », a‑t‑il dit. « La neige tombait sur la station et les nuages étaient bas. Malgré le mauvais temps, les avions ont pu se rendre grâce aux bulletins météo et à l’information sur les passages possibles communiqués aux pilotes. Nous avons accompli la totalité de la mission. »

Le travail d’équipe combiné des aviateurs de la BA Thule ainsi que du personnel de l’ARC et de la SFC Alert a permis de terminer la mission avant l’échéance, si bien qu’il n’a pas été nécessaire de travailler jour et nuit durant la deuxième semaine. Tous ont reçu les fournitures dont ils avaient besoin pour affronter le dur hiver de l’Arctique.

L’opération Boxtop aura lieu de nouveau en avril 2015. Elle continuera de fournir de l’aide à nos alliés canadiens afin qu’ils puissent disposer de l’appui nécessaire pour soutenir leur personnel et exécuter leur mission.

Airman 1st Class (l’aviateur de 1re classe) Rose Gudex fait partie du bureau des affaires publiques de la 21st Space Wing (21e Escadre d’opérations spatiales) de la USAF. Le présent article est paru à l’origine sur le site Web de la base aérienne Peterson, le 14 octobre 2014.

Date de modification :