Monument de la bataille d’Angleterre à Londres

Gros plan sur le monument

Submitted

Gros plan de « Scramble », l’élément central du monument de la bataille d’Angleterre à Londres. PHOTO : soumise

Avant 2005, il n’y avait aucun monument dans le monde entier qui commémorait les noms d’une poignée de héros.

Le monument de la bataille d’Angleterre, dévoilé par le prince de Galles et la duchesse de Cornwall le 18 septembre 2005, a changé cela. D’une longueur de plus de 24 mètres, d’une hauteur de quelque deux mètres et d’une largeur de deux mètres, ses panneaux regroupent les noms de tous ceux qui ont participé à la bataille d’Angleterre. Le monument est en montre au Victoria Embankment, près de l’abbaye de Westminster et des Chambres du Parlement.

Les reliefs en bronze, du sculpteur Paul Day, sont disposés de chaque côté d’une allée piétonne. L’élément central du relief qui fait face au chemin représente les pilotes qui se dirigent à la hâte vers leurs appareils. Les hommes et les femmes des équipes au sol, les systèmes radar, la production d’aéronefs, les services de sauvetage et la population civile sont également représentés en bronze.

À l’automne 2006, le monument a « visité » le Canada. Les modèles de grandeur nature en terre cuite de deux des panneaux ont soigneusement été transportés au Canada à la fin septembre dans un CC-150 Polaris (Airbus A310) pour être exposés au Gardiner Museum of Ceramic Art à Toronto du 26 octobre 2006 au 15 janvier 2007. Les sculptures sont retournées en Angleterre à la fin janvier.

« Il s’agit d’un projet extrêmement coûteux en raison du transport aérien d’un monument de si grande taille, indiquait à l’époque Sue Jeffries, conservatrice des céramiques modernes et contemporaines au musée. Il est merveilleux, et tout à fait approprié, qu’il ait été pris en charge par les Forces aériennes. J’aime ce lien étroit entre les Forces aériennes, le Gardiner Museum et l’histoire de nos pilotes canadiens qui se sont battus si noblement durant la bataille d’Angleterre. Les gens ne connaissent pas la participation canadienne à cette bataille et c’est pourquoi nous sommes si heureux d’avoir la chance de raconter cette histoire. »

Sources : Royal Air Force « A Guide to the Battle of Britain Heritage Walk » et le Gardiner Museum avec des dossiers d’Holly Bridges (liens disponibles seulement dans la langue d’origine).

Monument à Londres

Submitted

Monument de la bataille d’Angleterre à Londres