The Sky Their Battlefield II: Air Fighting and Air Casualties of the Great War. British Commonwealth and United States Air Services 1912 to 1919 (La Revue de l'ARC - AUTOMNE 2015 - Volume 4, Numéro 4)

The Sky Their Battlefield II:Air Fighting and Air Casualties of the Great War. British Commonwealth and United States Air Services 1912 to 1919

Par Trevor Henshaw

High Barnet, Royaume-Uni, Fetubi Books, 2014
406 pages
ISBN : 978-0-9929771-1-5

Compte rendu du major Chris Buckham, CD, M.A.

Les historiens jouent deux grands rôles : ils rassemblent des témoignages directs, des renseignements et des statistiques et ils interprètent et préparent ce matériel pour les générations futures. L’auteur Trevor Henshaw produit ici un ouvrage de référence approfondi qui recense les pertes subies sur tous les fronts par les forces aériennes des pays du Commonwealth entre 1912 et 1919 ainsi que les incidents vécus par les forces de l’air des États-Unis depuis 1916.

Structuré de manière logique et simple, le livre permet au lecteur de trouver rapidement les renseignements recherchés. L’ouvrage de Trevor Henshaw débute par un guide sur la nomenclature utilisée et présente ensuite plus de 16 800 incidents (blessures, disparations et décès). Ces incidents sont classés par année, par région et par circonstances (accident ou combat). Trevor Henshaw s’appuie également sur des milliers de dossiers allemands pour confirmer les pertes des Alliés.

Le texte du livre est entrecoupé de descriptions d’événements marquants, ce qui ajoute une autre dimension à l’ouvrage. Il est très facile de considérer ces pertes comme des événements à deux dimensions, notamment en raison de la structure commune de la présentation, mais Trevor Henshaw a intégré à son livre des centaines de photographies qui montrent la triste fin du rêve de nombreux aviateurs. Ses interventions mettent en relief des événements pertinents dans la structure chronologique du texte. Par exemple, il traite de l’introduction de nouveaux avions, des leçons tirées des batailles d’Ypres, des préparatifs de la ligne Hindenburg, en plus de présenter une foule d’autres renseignements sur la conception des avions ainsi que l’exécution des combats et les difficultés connexes. L’auteur ne perd cependant jamais de vue son sujet principal, c’est‑à‑dire raconter le destin des équipages.

Une annexe sur les accidents présente le sort de 4 530 équipages blessés ou décédés dans des circonstances qui ne sont pas directement la conséquence de gestes ennemis. Cette section aussi pertinente qu'informative, car l’histoire tend à oublier les personnes qui ont perdu la vie en raison de l’usure du matériel, d’une expérience limitée, d’une mauvaise doctrine aérienne et d’un ensemble d’autres raisons associées au contexte prévalant derrière les lignes de combat. En outre, Trevor Henshaw intègre les autres militaires perdus au combat même si les causes de l’événement sont inconnues, car leur sacrifice n’en est pas moins révélateur ni important.

Un autre aspect de l’ouvrage qui en fait une référence crédible pour les historiens de l’avenir consiste en l’analyse des renseignements tirés des dossiers officiels effectuée par l’auteur. Il s’agit du deuxième critère pour assurer la pertinence historique : les statistiques sont aussi révélatrices que l’interprétation qu’on fait des chiffres. L’évaluation et la présentation sous forme de tableau des facteurs opérationnels (p. ex., bombardements, mitraillage et reconnaissance) associés aux pertes constituent une mine d’information en elles-mêmes. Les annexes portent notamment sur les pertes subies sur le front ouest de 1914 à 1918 (par type d’aéronef), sur les pertes subies sur le front ouest de 1914 à 1918 (par catégorie, nature des opérations et causes), sur le coût des aéronefs et des moteurs, sur les grands dossiers de catégorie AIR1 des Archives nationales à Kew : accidents en vol ainsi que sur la liste d’honneur des blessés du Royal Flying Corps et de la Royal Air Force. Toutes les annexes sont présentées sous forme de données brutes prêtes à utiliser, et on met l’accent sur les éléments et les marqueurs clés, comme le taux d’accident par type d’aéronef.

Le temps et les efforts consacrés à la recherche de l’information et à son catalogage sont titanesques. L’ampleur et la portée de l’analyse et de la discussion au sujet des statistiques sont incomparables. Trevo Henshaw offre au public et aux historiens de l’avenir un véritable trésor d’information ainsi qu’un hommage au sacrifice des membres du Flying Corps, de la Royal Air Force, du Royal Naval Air Service, des forces aériennes du Commonwealth et des forces aériennes alors naissantes des États-Unis. Seul un format comme celui employé par l’auteur permet de mesurer l’ampleur des opérations et la couverture géographique de ces entreprises. Félicitations à Trevor Henshaw pour cet ouvrage riche et rigoureux.


Le major Chris Buckham est officier de logistique (Air); il est actuellement à l’emploi de l’A5 Plans de la 1re Division aérienne du Canada. Il tient un cybercarnet professionnel de lecture à l’adresse www.themilitaryreviewer.blogspot.com.

 Haut de la page

Table des matières

Date de modification :