Message du rédacteur principal (La Revue de l'ARC - HIVER 2016 - Volume 5, Numéro 1)

Formats Alternatifs

Table des matières

 

Il me semble que c’est hier à peine que l’on me proposait d’être le  rédacteur principal de La Revue de la Force aérienne du Canada. C’était l’été 2008, et le rédacteur en chef précédent, le lieutenant-colonel Bill Lewis (maintenant colonel [à la retraite]) partait vers de nouveaux horizons. Neuf ans et trente numéros plus tard,  il est maintenant temps de remettre les rênes du journal qui s’intitule maintenant La Revue de l’Aviation royale canadienne (RARC). Ce fut toute une traversée!

Lorsque l’idée d’établir un journal de la Force aérienne a d’abord été lancée au sein du Centre de guerre aérospatiale des Forces canadiennes (CGAFC) en 2007, j’étais un ardent défenseur. J’avais lu les anciens numéros de la revue Roundel de l’Aviation royale canadienne (ARC), grandi avec la Revue canadienne de défense des Forces canadiennes, été un collaborateur régulier de la revue Roundel du commandement aérien dans les années 1990 et un lecteur passionné de la Revue militaire canadienne. Cependant, le journal que proposait le CGAFC se voulait quelque peu différent. Axé sur la puissance aérienne, il favoriserait et soutiendrait le perfectionnement professionnel général au sein de la collectivité de l’aérospatial du point de vue du Canada.  À de nombreux égards, la Revue représenterait un retour à la revue Roundel, mais avec une rigueur intellectuelle et pédagogique accrue. C’était une occasion formidable de participer à la création d’une telle revue, et je lève mon « chapeau » métaphorique aux  officiers supérieurs de la Force aérienne qui ont pensé à créer et à soutenir une telle publication.

Comme pour toutes les activités auxquelles j’ai participé pendant ma carrière, la réussite a toujours reposé sur les personnes avec qui j’ai travaillé. Je tiens donc à exprimer ma profonde reconnaissance pour ses efforts à l’importante équipe de production du CGAFC, passée et actuelle, composée de Ernie Alkenbrack, Adri Boodoosingh, Cara Hunter, Denis Langlois, Luc Leroy, Lisa Moulton, Anne Pennington et Françoise Romard. Vous m’avez beaucoup appris tout en me laissant penser que j’étais l’instigateur de cette réussite. Je remercie également Hope Smith et Chris Rodych d’avoir accepté de répondre à mes questions sur les mystères de la technologie audiovisuelle et du Web (plus particulièrement de l’intranet!!!).

Pendant mon mandat, j’ai servi cinq rédacteurs en chef : le colonel Jim Cottingham (à la retraite), le brigadier-général Mike Dabros (à la retraite), le major-général Derek Joyce, le colonel Martin Cournoyer (à la retraite) et le colonel Kelvin Truss. Je vous suis reconnaissant de vos conseils et de la confiance que vous m’avez accordée pour rédiger la Revue en votre nom. Que j’aie réussi à le faire sans vous causer d’ennuis est aussi surprenant pour moi que ce le fut pour vous.  

Mes derniers adieux sont pour vous, les lecteurs. Tout compte fait, la réussite ou l’échec d’une publication comme la RARC repose fondamentalement sur ses lecteurs et leurs contributions. J’ai eu le plaisir de lire chaque article, compte rendu d’ouvrage et lettre que vous m’avez fait parvenir. Dans cette optique et compte tenu de la qualité, pour ne pas mentionner la quantité, de matériel  qui s’est retrouvé sur mon bureau, je suis convaincu que la Revue continuera d’être au service de l’ARC pendant de nombreuses années.  Maintenant, pour la dernière fois pendant mon mandat…

Bonne lecture!

Sic Itur Ad Astra

Major William March, CD, MA
(Ancien) rédacteur principal

Abréviations

ARC―Aviation royale canadienne
CGAFC―Centre de guerre aérospatiale des Forces canadiennes
RARC―La Revue de l’Aviation royale canadienne

 Table des matières

Date de modification :