Note de doctrine aérienne (NDA) 14/01, commandant de la force opérationnelle aérienne (FOA) de l’Aviation royale canadienne (ARC) : Réflexion sur l’emploi de la puissance aérienne dans les opérations interarmées

Formats Alternatifs

Sixième article d’une série consacrée au commandement et au contrôle et l’Aviation royale canadienne[1]

Par le lieutenant‑colonel Pux Barnes, CD, M.A.

Par suite de l’approbation, le 28 mai 2014, par le commandant de l’Aviation royale canadienne (cmdt ARC) de la note sur la doctrine aérienne (NDA) des Forces canadiennes (FC) 14/01, dont le titre officiel est « Définitions, rôles et responsabilités du commandant de la force opérationnelle aérienne de l’Aviation royale canadienne », la voie à suivre pour le commandement et contrôle (C2) de la force opérationnelle aérienne (FOA) s’est davantage précisée. Après presque une année de gestation, la présente NDA vise deux objectifs cruciaux en lien avec la doctrine aérienne de l’ARC : elle renforce le concept de cmdt FOA et elle prépare le terrain en vue de la seconde édition du document clé B‑GA‑401‑000/FP‑001, Doctrine de l’Aviation royale canadienne  – Commandement.

Première doctrine C2 visant l’ensemble de la force aérienne depuis la fin de la guerre froide, le document B‑GA‑401 a été publié en mars 2012 après deux années de recherche et d’examen. La publication B‑GA‑401 présentait une nouvelle solution de l’ARC en matière de C2 concertée destinée aux entités en évolution que sont la FOA et l’escadre expéditionnaire aérienne (EEA) dans le contexte des opérations interarmées et multinationales. Résultat inattendu, la doctrine de l’ARC a servi de catalyseur à des changements dans l’ensemble des Forces armées canadiennes (FAC), incitant à revoir la doctrine C2 existante et désuète. Depuis 2012, la doctrine C2 de l’ARC a été soumise à des « essais » poussés par l’entremise de bon nombre d’opérations et d’exercices, et le Programme de leçons retenues de l’Aviation royale a permis de cerner le besoin d’accroître la fidélité envers les solutions C2 disponibles compte tenu de l’environnement opérationnel complexe et en constante évolution.

En résumé, l’ARC a commencé à comprendre que l’ubiquité et l’étendue de la puissance aérienne font partie intégrante de la responsabilité, pour l’ARC, de s’adapter à chacune des opérations au Canada ou à l’étranger au moyen d’une structure C2 prévisible et éprouvée à la fois souple et agile. De toute évidence, le cycle habituel de quatre ans prévu pour élaborer une doctrine n’étant pas adéquat pour saisir les leçons en cours d’acquisition en matière de C2, on a emprunté une voie rapide pour publier la seconde édition du document B‑GA‑401, ce qui devrait se faire plus tard cette année.

Entre‑temps, l’orientation du cmdt ARC reposant sur l’analyse des leçons retenues, sous la forme de la NDA 14/01, pourra servir aux planificateurs et commandants responsables des opérations et exercices en cours en attendant que le document B‑GA‑401 révisé soit approuvé. La NDA 14/01, étant le résultat de la collaboration et des consensus dans l’ensemble de l’ARC, propose aux planificateurs et aux commandants responsables des opérations aériennes des solutions afin de s’assurer de fournir à la principale force combattante de l’ARC, la FOA, un C2 efficace[2]. La NDA 14/01 sera incluse dans la deuxième édition du document B‑GA‑401 de sorte qu’elle demeurera au cœur de la solution de l’ARC en matière de C2.

Une copie signée de la NDA 14/01  est disponible à l'adresse suivante http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/fr/centre-guerre-aerospatiale-fc/doctrine-nda-14-01.page? afin de favoriser la diffusion de son contenu; on y retrouve des orientations clés dans les domaines suivants :

a.              de nouvelles définitions : force opérationnelle aérienne, commandant de la force opérationnelle aérienne, quartier général de la force opérationnelle aérienne (QG FOA) et autorités résiduelles;

b.             une réflexion sur la sélection d’un cmdt FOA;

c.              les rôles et responsabilités du cmdt FOA;

d.             les relations C2 entre le commandant de la composante aérienne de la force interarmées (CCAFI) des FAC et le cmdt FOA;

e.              le cmdt FOA investi d’autres fonctions de C2, comme celle de cmdt de l’EEA ou de cmdt de détachement (DETCO);

f.              cinq solutions de base pour l’emploi d’un cmdt FOA sous la forme d’organigrammes C2 en vue de différents types d’opérations. Ces options sont conçues en guise de point de départ pour les états‑majors, les planificateurs et les commandants d’opérations dans les situations suivantes :

i.         le CCAFI des FAC exerce le commandement opérationnel (OPCOM) de la FOA;

ii.         la FOA soutient le commandant d’une force opérationnelle interarmées régionale (FOIR);

iii.         la FOA fait partie d’une force opérationnelle interarmées (FOI) des FAC employant la méthode de commandement des composantes;

iv.         la FOA fait partie d’une FOI des FAC employant la méthode de commandement direct;

v.         la FOA fait partie d’une opération alliée ou coalisée (multinationale).

Haut de la page

Abréviations

ARC―Aviation royale canadienne

B-GA-401―B-GA-401-000/FP-001, Doctrine de l’Aviation royale canadienne – Commandement

C2―commandement et contrôle

CCAFI―commandant de la composante aérienne de la force interarmées

cmdt―commandant

EEA―escadre expéditionnaire aérienne

FAC―Forces armées canadiennes

FOA―force opérationnelle aérienne

FOI―force opérationnelle interarmées

NDA―note de doctrine aérienne

Notes

[1]. Il s’agit du sixième d’une série de courts articles portant sur le commandement et le contrôle dans l’ARC. Pour de plus amples renseignements, consultez le document B‑GA‑401‑000/FP‑001, Doctrine aérospatiale des Forces canadiennes – Commandement, sur le site Internet http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/fr/centre-guerre-aerospatiale-fc/doctrine-aerospatiale.page et sur le Réseau étendu de la Défense, à l’adresse http://trenton.mil.ca/lodger/CFAWC/CDD/Doctrine_f.asp (les deux sites ont été consultés le 29 septembre 2014).  (retourner)

[2]. Une discussion détaillée portant sur la FOA de l’ARC et le cmdt FOA fait partie du cinquième article de cette série. Le commandement et le contrôle et l’Aviation royale canadienne, lieutenant-colonel Pux Barnes, « La Force opérationnelle aérienne de l’ARC :Réflexions sur l’emploi de la puissance aérienne dans les opérations interarmées » Centre de guerre aérospatiale des Forces canadiennes, site Internet http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/fr/centre-guerre-aerospatiale-fc/commandement-et-controle.page et sur le Réseau étendu de la Défense, à l’adresse http://trenton.mil.ca/lodger/CFAWC/CDD/C2_f.asp (les deux sites ont été consultés le 29 septembre 2014). (retourner)

Haut de la page