Principes dominants (B-GA-402-000/FP-001, Doctrine aérospatiale des Forces canadiennes Détection)

Principes dominants

Les principes dominants qui suivent expriment les croyances fondamentales sur lesquelles repose la doctrine de Détection :

  • La fonction Détection est la capacité qui procure au commandant les connaissances dont il a besoin pour parvenir à la supériorité décisionnelle.
  • La supériorité décisionnelle confère un avantage opérationnel sur l’adversaire grâce à une connaissance supérieure de la situation (CS).
  • La connaissance de la situation offre un tableau global de l’environnement opérationnel, y compris des connaissances sur :
    • les forces adverses;
    • la météo et le terrain;
    • les propres forces du commandant;
    • les autres forces amies, alliées ou coalisées;
    • d’autres entités (de plus en plus importantes dans le contexte de la démarche globale).
  • Les besoins essentiels du commandant en informations (BECI) déterminent les données et les renseignements qu’il faut obtenir; il s’agit là d’une responsabilité du commandement.
  • La détection des éléments de l’environnement opérationnel que le commandant contrôle s’effectue principalement grâce aux comptes rendus et aux rapports (R2) et à la liaison. Quand on demande des informations, il faut aussi songer au fardeau que représentera la production des rapports nécessaires. On peut recourir à la liaison pour renforcer les R2 ou pour se renseigner sur les entités n’étant pas tenues de présenter des R2
  • La détection des éléments de l’environnement opérationnel que le commandant ne contrôle pas s’effectue grâce au système du renseignement. L'Aviation royale canadienne (ARC) remplit cette tâche en optimisant les opérations de collecte, le traitement des données et les activités de diffusion afin de fournir à point nommé aux décideurs des renseignements exacts et pertinents.
  • Les opérations et le renseignement sont inextricablement liés entre eux et procurent au commandant la CS.
  • Les opérations modernes dépendent de l’information. Les réseaux et le cyberespace sont essentiels au travail global de collecte et de diffusion des données, de l’information et des connaissances sur l’environnement opérationnel.
  • Le fusionnement des données et de l’information est essentiel pour éviter une surcharge informationnelle, garantir l’exactitude et l’authenticité et produire un seul tableau cohérent qui facilite la compréhension des choses et le processus décisionnel.

Haut de la page